Hôpital Lariboisière
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Cour intérieure de l'hôpital

L’hôpital Lariboisière est un hôpital parisien situé 2, rue Ambroise Paré dans le 10e arrondissement. Il a été construit au XIXe siècle selon les théories hygiénistes et sur une typologie pavillonnaire. Il a ouvert ses portes en 1854. Depuis le 16 janvier 1986, il est inscrit monument historique (Différents pays ont choisi de classer leurs monuments historiques selon différentes appellations.).

La construction

La décision de construire rapidement un hôpital (Un hôpital est un lieu destiné à prendre en charge des personnes atteintes de pathologies et des traumatismes trop complexes pour pouvoir être traités à...) pour les habitants des faubourgs de la rive droite de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de la Marne et...) a été prise à la suite de l'épidémie de choléra (Le choléra est une toxi-infection entérique épidémique contagieuse due à la bactérie Vibrio cholerae, ou bacille virgule, découverte par Pacini en 1854 et redécouverte par Koch en...) de 1832 où les hôpitaux parisiens s'étaient montrés insuffisants. Le conseil des hospices veut en faire un modèle « un monument de charité où la philanthropie, où la science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au sens large. L'ensemble de connaissances, d'études...) et l'art soient développés avec tous les progrès du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.). »

Entre 1839 et 1845, de vives controverses s'engagent autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres Erythrotriorchis, Kaupifalco, Megatriorchis,...) de nombreux projets. Enfin, en 1846, les travaux commencent sous la direction de l'architecte (L'architecte est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger la réalisation d'une œuvre d'architecture pour le compte d'un...) Martin-Pierre Gauthier sur les terrains de l'ancien enclos Saint-Lazare.

Protection

La chapelle (Une chapelle est un lieu de culte chrétien qui peut, selon le cas, constituer un édifice distinct ou être intégré dans un autre...)

L'hôpital Lariboisière (L’hôpital Lariboisière est un hôpital parisien situé 2, rue Ambroise Paré dans le 10e arrondissement. Il a été construit au XIXe siècle selon les...) est :

  • un monument historique (les façades et toitures, les galeries intérieures et la chapelle sont inscrites), par arrêté du 15 janvier 1975,
  • un site inscrit par arrêté du 6 août 1975.

Dénominations successives

L'hôpital s'est successivement appelé :

  • 1839 : hôpital du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.)
  • 1841 : hôpital Louis-Philippe
  • 1848 : hôpital de la République
  • 1854 : hôpital Lariboisière

La comtesse Élisa de Lariboisière, née le 22 janvier 1794, à Paris (fille d'Antoine Roy, ministre des Finances à la Restauration, et épouse du comte de Lariboisière, fils du général d'Empire), qui de son vivant s'était signalée par ses charités, décède sans héritier le 27 décembre 1851. Elle laisse par son testament la plus grande partie de sa fortune pour la fondation d'un hôpital à Paris. Cet hôpital, élevé conformément à sa dernière volonté, et l'un des plus beaux de Paris, a reçu son nom.

Il est désormais rattaché à l'hôpital Fernand-Widal, dans le même groupe hospitalier.

Bibliographie

  • Aude Henry-Gobet, Le 10e arrondissement — Itinéraires d'histoire et d'architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.), Action artistique de la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m chacune,...) de Paris, Paris, 2000  

Accès

  • Les lignes (M)(4)(5) Gare (Une gare est d'ordinaire un lieu d'arrêt des trains. Une gare comprend diverses installations qui ont une double fonction :) du Nord et (M)(2)(4) Barbès - Rochechouart
  • Ainsi que par plusieurs lignes de bus RATP (La Régie autonome des transports parisiens (RATP) est une entreprise publique désignée par le STIF pour assurer la gestion du métro et d'autres transports urbains de...) 38
Page générée en 0.135 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique