Muscle - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Physiologie

Le bon fonctionnement des muscles nécessite l'apport d'énergie et d'eau pour véhiculer les toxines et garder le volume musculaire. Cette énergie provient de notre alimentation quotidienne (autant par les aliments simples, tels lipides, glucides et protéines, mais aussi grâce aux sels minéraux) qui subit diverses transformations chimiques regroupées sous le terme de métabolisme (Le métabolisme est l'ensemble des transformations moléculaires et énergétiques...).

Anatomie

Les muscles présentent des formes variées que l’on peut ramener à trois :

  1. Les muscles longs en fuseau : ce sont des muscles fusiformes dont la longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus...) est prédominante. Leur corps est renflé et ils sont terminés par des cordons durs et blancs : les tendons qui les fixent aux os. Certains muscles portent à l’une de leurs extrémités 2, 3 ou 4 tendons (biceps, triceps…).
  2. Les muscles larges et plats : ils sont plats, en lame ou en ruban. Étalés en éventail mais sans tendon (Les tendons sont des cordons fixés sur les parties du squelette offrant une prise aux muscles....), ils s’insèrent sur les os par une lame tendineuse appelée aponévrose d’insertion. Ils forment les parois des grandes cavités du corps : le grand pectoral, le diaphragme.
  3. Les muscles courts : ils sont circulaires, délimitant une ouverture. On a comme exemple de muscles courts les muscles orbiculaires (orbiculaire des lèvres). Ils sont annulaires, entourant un viscère creux ; on les appelle alors sphincters, et ils s’ouvrent à la suite d’une pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée...).

Rôle dans la santé et les maladies

Exercice

L'exercice est souvent recommandé comme moyen d'améliorer les capacités motrices, l'agilité et la force musculaire (La force musculaire est la capacité d'un muscle d'exercer une force contre une...). L'exercice a divers effets sur les muscles, les tissus conjonctifs, les os, et les nerfs qui stimulent les muscles.

Maladies

  • Troubles neuromusculaires
  • Myasthénie grave, syndrome (Un syndrome est un ensemble de signes cliniques et de symptômes qu'un patient est susceptible...) myasthénique de Lambert-Eaton, tétanos (Le tétanos est une maladie infectieuse aiguë, grave et potentiellement mortelle, due...), botulisme (Le botulisme (du latin botulinus, « boudin ») est une maladie paralytique rare...)
  • Les myopathies sont toutes les maladies qui affectent le muscle (Les muscles sont une forme contractile des tissus des animaux. Ils forment l'un des quatre types...) lui-même, plutôt que son contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de...) nerveux.
  • Les dystrophies musculaires sont un grand groupe de maladies, pour la plupart héréditaires, où l'intégrité du muscle est compromise. Cela entraîne une perte progressive de force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un...), une haute dépendance et une vie (La vie est le nom donné :) raccourcie.
  • Troubles musculaires inflammatoires :
    • Polymyalgia rheumatica (ou « rhumatisme musculaire »)
    • Polymyosite, dermatomyosite et myosite à inclusion-body
  • Rhabdomyolyse
  • Tumeurs musculaires :
    • Muscles lisses : léiomyome (ou liomyome)
    • Muscles striés : rhabdomyome et rhabdomyosarcome
    • Métastases d'un autre endroit (par exemple cancer (Le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement...) du poumon)

Contrôle nerveux

C'est le système nerveux (Le système nerveux est un système en réseau formé des organes des sens, des...) central qui coordonne l'action des muscles. Exemples :

  • le mouvement de flexion : si l'on rapproche l'avant-bras (L'avant-bras est, chez l'homme, la partie du membre supérieur comprise entre le coude et le...) du bras, le biceps est contracté tandis que le triceps est relâché.
  • le mouvement d'extension : si l'on éloigne l'avant-bras du bras, le triceps est contracté tandis que le biceps est relâché.
Page générée en 0.010 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique