Orque
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Alimentation

L’orque se nourrit de poissons (quand il est adulte, de 60 à 80 kg), d’oiseaux de mer, de manchots, de phoques, de lions de mer, de marsouins et aussi d’autres cétacés, la teneur exacte de leur alimentation dépendant de leur habitat. Il s’agit de l’un des rares cétacés à s’attaquer à d’autres mammifères marins (la pseudorque attaquerait elle aussi des petits mammifères marins). Les orques vivent, se déplacent et chassent en groupe de 3 à 40 individus dans la plupart des océans (Océans stylisé Ωcéans est un documentaire français réalisé par Jacques Perrin et Jacques Cluzaud dont le tournage a commencé en 2004 et produit en...). L’éventail des techniques de chasse développées par l’orque est vaste, et dépend à la fois de la proie (Une proie est un organisme capturé vivant, tué puis consommé par un autre, qualifié de prédateur.) et de l’environnement. Ainsi, dans l’hémisphère sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.), la chasse aux pinnipèdes se fait-elle parfois par échouage volontaire sur la plage (La Plage est un film anglo-américain réalisé par Danny Boyle en 2000 et adapté du roman The Beach d'Alex Garland). Les orques utilisent l’écholocation, un système de sonar naturel, sauf dans le cas de la traque des autres cétacés. Les chasses peuvent se dérouler en pleine mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) ou près des côtes, auquel cas la proie est rabattue vers la terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la...) jusqu’à ne plus pouvoir échapper à ses prédateurs. Lorsqu’il s’agit d’un gros cétacé, tous les membres du groupe participent, les uns immobilisant l’animal par la queue pendant que les autres le frappent de tous côtés.

L’épaulard (en liberté) ne s’attaque jamais à l’homme, malgré certaines rumeurs.

Cas particulier : Bien que le requin (Requin [ʁəkɛ̃] est un terme désormais ambigu désignant en français des poissons cartilagineux présents dans tous les océans du globe.) blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle obtenue...) et l’orque s’ignorent quand ils se croisent, il n’est pas rare que des orques s’attaquent à des requins blancs. Ainsi, dans la baie de Monterey, en Californie, une orque (L’orque ou épaulard (orca Orcinus ) est un mammifère marin du sous-ordre des cétacés à dents, les odontocètes.) femelle (En biologie, femelle (du latin « femella », petite femme, jeune femme) est le sexe de l'organisme qui produit des ovules, dans le cadre d'une reproduction anisogamique.) d’environ 6 mètres et du nom de matricule "CA2" a été observée à plusieurs reprises attaquant des requins blancs. La première observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir procuré explique la très grande...), datant d’octobre 1997, eut lieu quand CA2 a attaqué et tué un requin blanc de 3,50 mètres pour protéger son petit. CA2 avait attrapé le requin dans sa gueule, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) en bondissant dans les airs. Malgré la peau (La peau est un organe composé de plusieurs couches de tissus. Elle joue, entre autres, le rôle d'enveloppe protectrice du corps.) extrêmement solide (plus solide que du cuir), le requin avait été mis en pièce par l’orque. La deuxième observation, eut lieu quand CA2 attaqua un requin blanc plus gros (il devait faire 4,50 maximum).

Les orques utilisent leur vitesse (On distingue :) et leur système d'écholocation dans la chasse. Il n'est pas rare que, tout comme les dauphins, elles fassent éclater par des chocs certains organes de leur proie ou adversaire (comme le foie (Le foie est un organe abdominal impair et asymétrique, logé chez l'homme dans l'hypocondre droit, la loge sous-phrénique droite, la...), particulièrement visé).

On retrouve un comportement de chasse particulier de l'orque sur les côtes du Chili en Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan...) du Sud. L'orque y longe les berges à la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche...) de groupe d'otaries se trouvant sur la plage (La géomorphologie définit une plage comme une « accumulation sur le bord de mer de matériaux d'une taille allant des sables fins aux blocs »....). Lorsqu'un groupe est trouvé, l'orque s'en approche furtivement en se déplaçant parallèlement à la berge tout en cachant son aileron dorsal puis se propulse en dehors de l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.), sur la plage de galets, pour capturer une proie. Elle retourne ensuite à l'eau en se tortillant.

Documentaire sur l'Orque

  • National Géographie (La géographie (du grec ancien γεωγραφία - geographia, composé de "η γη" (hê...) ; Le festin des orques
  • National Géographie ; Orques, prédateurs des mers

Orque au cinéma

Une ou plusieurs orques sont des personnages principaux dans les films :

  • Orca
  • Sauvez Willy I, II et III
  • Namu l'orque Sauvage
  • Saving Luna

Livres sur les Orques

  • L'Orque ; de Christophe Guinet
  • Dans le sillage des Orques ; de Jean Pierre Sylvestre et Sylvain Mahuzier
  • L'Orque: Terreur des Mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) ; de Renée Le Bloas-Julienne et Delphine Vaufrey
Page générée en 0.066 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique