Ray Bradbury - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Ray Bradbury
En août 1975
En août 1975

Nom de naissance Ray Douglas Bradbury
Activité(s) romancier, nouvelliste, essayiste
Naissance 22 août 1920 (1920-08-22) (90 ans)
Waukegan, Illinois, États-Unis États-Unis
Langue d'écriture anglais américain
Genre(s) Anticipation (Au sens général du terme, une anticipation correspond à une phase où sont développées des idées qui n’apparaîtront effectives — sous la forme de techniques, de régimes politiques,...), Science-fiction (La science-fiction, prononcée /sjɑ̃s.fik.sjɔ̃/ (abrégé en SF), est un genre narratif (principalement littéraire et cinématographique) structuré par des hypothèses sur ce que...), Horreur, Gothique
Distinctions National Book Award
Prix Hugo (Le prix Hugo (Hugo Award), dont le titre original est Science Fiction Achievement Award, est décerné chaque année aux meilleurs récits de science-fiction ou de fantasy de langue anglaise...)
Inkpot Award
Œuvres principales
  • Chroniques martiennes
  • Fahrenheit 451
  • L'Homme illustré

Ray Douglas Bradbury, né le 22 août 1920, est un écrivain américain, référence du genre de l'anticipation. Il est particulièrement connu pour ses Chroniques martiennes écrites en 1950, L'Homme illustré recueil de nouvelles publié en 1951 et surtout son roman dystopique : Fahrenheit 451, publié en 1953.

Biographie

Ses débuts

Ray Bradbury (Ray Douglas Bradbury, né le 22 août 1920, est un écrivain américain, référence du genre de l'anticipation. Il est particulièrement connu pour ses Chroniques martiennes écrites en...) est né à Waukegan (Illinois, É.-U.) d'une mère immigrante suédoise et d'un père technicien de ligne à haute tension (La ligne à haute tension est le composant principal des grands réseaux de transport d'électricité. Elle transporte l'électricité de la centrale...); son grand-père et son arrière-grand-père paternels étaient éditeurs de journaux. Bradbury lut et écrivit durant toute sa jeunesse, passant beaucoup de temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) à la bibliothèque de Waukegan. Ses nouvelles Dandelion Wine (le vin de l'été), Something wicked this way comes (La foire des ténèbres) et Farewell Summer dépeignent d'ailleurs cette ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être...) de Waukegan comme « la Ville Verte » et sont en partie auto-biographiques. Il attribue son habitude d'écrire quotidiennement au jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure...) où en 1932 un amuseur de foire, Mr. Electroteck, l'a touché avec une lame électrifiée, faisant se dresser ses cheveux sur la tête, en criant « Vis pour toujours ! ». La famille Bradbury a vécu à Tucson en Arizona en 1926-27 et 1932-33, mais comme le père continuait son travail, ils retournèrent à Waukegan et s'installèrent finalement à Los Angeles (Los Angeles est une ville des États-Unis située au sud de la Californie, sur la côte pacifique. Les Américains l'appellent souvent par son diminutif L.A. prononcé...) en 1934. Ray avait alors treize ans.

Ray Bradbury obtint son diplôme (Le diplôme (grec ancien :δίπλωµα, diploma signifiant « plié en deux ») est un acte écrit émanant...) au lycée de Los Angeles en 1938 mais choisit de ne pas aller à l'université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis, au moment où les...). Au lieu de cela, il vendit des journaux au coin de South Norton Avenue (Une avenue est une grande voie urbaine. Elle est en principe plantée d'arbres, et conduit à un monument.) et Olympic (Construit pour la compagnie White Star Line, le RMS Olympic était le navire jumeau de l'infortuné Titanic et du Britannic. Contrairement à ces derniers, l'Olympic fit une longue et illustre carrière (1911-1935), et fut connu sous le nom de...) Boulevard (Au sens premier, un boulevard est une voie de communication reposant sur d'anciens remparts, puisque le mot vient du néerlandais bolwerc signifiant rempart. Il permet donc de...). Il continua cependant à se cultiver à la bibliothèque locale et, influencé par les héros de science-fiction tels que Flash Gordon et Buck Rogers, il commença à écrire des nouvelles de science-fiction. Ces dernières furent publiées dans des fanzines dès 1938. Sa première publication rémunérée - il gagna 15$ - fut pour le pulp magazine Super Science Stories en 1941, sur la recommandation (Les industries ne fonctionnent pas correctement sans normes garantissant l'interopérabilité, des organismes crées pour, promulguent des recommandations, qui si elles sont suivies deviennent des normes ou des standards. Une...) de Robert A. Heinlein, rencontré à la Los Angeles Science Fantasy Society (LASF). Il devint écrivain à temps plein à la fin de l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) 1942. Son premier livre, Dark Carnival, une collection de courts récits, fut publié en 1947 par Arkham House (Arkham House est une maison d'édition américaine spécialisée dans les Littératures de l'imaginaire (weird fiction) créée en 1939 à Sauk City dans le Wisconsin par August Derleth et...). Il s'est marié en 1947 avec Marguerite McClure (1922–2003); le couple aura quatre filles.

Ray Bradbury a beaucoup écrit sur la survie spirituelle de l'humanité s'opposant au matérialisme de la société. Bien qu'il ait souvent été présenté comme un écrivain de science-fiction, Bradbury lui-même ne s'est jamais enfermé dans un type de narration :

« Avant tout, je n'écris pas de science-fiction. J'ai écrit seulement un livre de science-fiction et c'est Fahrenheit 451, basé sur la réalité. La science-fiction est une description de la réalité. Le Fantastique est une description de l'irréel. Donc les Chroniques martiennes ne sont pas de la science-fiction, c'est du fantastique. »

Star internationale, il a même une plaque sur Hollywood Boulevard.

Page générée en 0.193 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique