Plaie
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Une plaie est une rupture de la barrière cutanée. Outre la lésion d'organes sous-jacents qui peut se produire lors de l'accident, la plaie peut entraîner la pénétration de germes pathogènes dans un organisme et provoquer une infection. Le principal risque pathogène (Le terme pathogène (du grec παθογ?νεια ! « naissance de la douleur ») signifie : qui...) est le tétanos (Le tétanos est une maladie infectieuse aiguë, grave et potentiellement mortelle, due à Clostridium tetani, un bacille sporulant anaérobie strict et ubiquitaire dont les spores sont souvent...).

Plaie grave ou simple ?

En premiers secours (Les premiers secours représentent l'ensemble des techniques d'aide apportée aux personnes victimes d'un accident, d'une catastrophe, d'un problème de santé ou d'un problème social compromettant...), on distingue les plaies simples, qui nécessitent un simple nettoyage ou une désinfection (voir l'article bobologie), et les plaies graves qui nécessitent un avis (Anderlik-Varga-Iskola-Sport (Anderlik-Varga-Ecole-Sport) fut utilisé pour désigner un projet hongrois de monoplace de sport derrière...) médical. Mais une plaie grave au sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du ralentissement du...) premiers secours ne l'est pas forcément au sens médical. Par exemple, une plaie par outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par la simplification des actions entreprises, par une plus...) est considérée comme grave en premiers secours car il faut en évaluer l'emplacement, la profondeur, les éventuelles répercussions, et ceci doit être fait par un médecin (Un médecin est un professionnel de la santé titulaire d'un diplôme de docteur en médecine. Il est chargé de soigner les maladies, pathologies, et blessures de ses patients. Son...) qui jugera lui si la plaie est effectivement grave ou bénigne ;

prenons l'exemple d'une plaie par couteau (Un couteau est un outil tranchant comportant une lame et un manche.) à un doigt, elle sera bénigne si seule la chair est touchée, mais si un tendon (Les tendons sont des cordons fixés sur les parties du squelette offrant une prise aux muscles. De couleur blanche, et d'aspect plutôt large et épais, ils possèdent une forte résistance due à leur structure en...) est touché ou sectionné, cela nécessitera de la chirurgie (La chirurgie est une technique médicale consistant en une intervention physique sur les tissus, notamment par incision et suture. Un médecin spécialisé dans cette discipline est un chirurgien. Un acte...) au risque de perdre l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) du doigt ; un écart d'un millimètre sur la position de la plaie peut faire la différence.

Les services d'aide médicale d'urgence (Dans le langage courant, les urgences sont le service d'un hôpital qui s'occupe de recevoir les malades et les blessés qui se présentent d'eux-mêmes, ou qui sont amenés par les services de secours...) peuvent donner des consignes utiles sur la conduite à tenir (se rendre chez le médecin généraliste, se rendre aux urgences de l'hôpital (Un hôpital est un lieu destiné à prendre en charge des personnes atteintes de pathologies et des traumatismes trop complexes pour pouvoir être traités à domicile ou dans le cabinet d'un médecin.) ou bien attendre des secours). Il ne faut pas hésiter à contacter les services d'urgence en cas de doute.

En premiers secours, une plaie simple est une petite effraction cutanée (petite coupure ou éraflure) superficielle et saignant peu, et qui n'est pas située près de l'œil ou d'un orifice naturel. On parle de plaie grave dès lors qu'un des éléments suivant survient :

  • localisation :
    • près d'un orifice naturel (nez, bouche (La bouche (encore dénommée cavité buccale ou cavité orale) est l'ouverture par laquelle la nourriture d'un animal entre dans son corps. Le mot...), oreille (L'oreille est l'organe qui sert à capter le son et est donc le siège du sens de l'ouïe, mais elle joue également un rôle important dans l'équilibre. Le mot peut...), sexe (Le mot sexe désigne souvent l'appareil reproducteur, ou l’acte sexuel et la sexualité dans un sens plus global, mais se réfère aussi aux différences physiques distinguant les hommes et les femmes. (Les...), anus), à l'œil ou à la face (visage, cou) ;
    • au thorax ;
    • à l'abdomen ;
  • aspect :
    • saignement abondant (voire l'article Hémorragie) ;
    • déchiquettée ;
    • plaie étendue ou plaies multiples ;
  • mécanisme :
    • par projectile ;
    • par outil ;
    • par morsure ;
    • par objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction...) tranchant : couteau, cutter…

Conduite à tenir en cas de plaie grave

Comme pour tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) accident, il convient de protéger : supprimer la source du danger, ou bien aider la victime à se soustraire du danger, éventuellement par un dégagement d'urgence si la victime est impotente et que le danger est vital, réel et immédiat.

Il convient ensuite de faire le bilan vital de la victime : une plaie peut être très impressionnante, mais la priorité va à la survie de la victime, donc à

  • l'arrêt d'une hémorragie, si la victime en présente une ;
  • l'évaluation de l'état de conscience et de la respiration (Dans le langage courant, la respiration désigne à la fois les échanges gazeux (rejet de dioxyde de carbone, CO2, appelé parfois de façon impropre « gaz carbonique », et absorption de...), qui entraîne :
    • si la victime est inconsciente et respire, sa mise en position latérale de sécurité ;
    • si elle ne respire pas, la pratique de la réanimation (La réanimation est une discipline médicale qui s'attache à prendre en charge les patients présentant ou susceptibles de présenter une ou plusieurs défaillances viscérales aiguës mettant...) cardiopulmonaire.

Ces cas de détresse vitale implique une alerte rapide et précise des secours.

Hors détresse vitale (la victime parle, ouvre les yeux, et ne présente pas de saignement abondant), il faut éviter que la victime ne bouge et la laisser dans la position ou elle se sent le mieux :

tout mouvement risquerait de provoquer une aggravation de la plaie, éventuellement la survenue d'une hémorragie, ainsi que des douleurs.

Il faut examiner la victime pour vérifier qu'elle ne présente pas d'autre traumatisme (Un traumatisme est un dommage de la structure ou du fonctionnement du corps ou du psychisme. Il peut être dû à un agent ou à une force extérieure, de nature physique ou chimique. Il est donc à ce titre...) caché, qui pourraient être plus graves que la plaie visible :

  • on lui demande où elle à mal ;
  • on lui demande de bouger les doigts, les poignets, de plier les coudes, de bouger les orteils, les chevilles, les jambes ; une douleur (La douleur est la sensation ressentie par un organisme dont le système nerveux détecte un stimulus nociceptif. Habituellement, elle correspond à un signal d'alarme de l'organisme pour signifier une remise en cause de son...) ou une difficulté à bouger indique un traumatisme ;
  • on observe les vêtements pour détecter une éventuelle tache de sang (Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres, dont le plasma est la substance fondamentale et est présent chez la plupart des animaux. Un humain adulte est...).

Puis, on observe la plaie, on note ses caractéristiques (voir la section Plaie grave ou simple ? ci-dessus), et on transmet les éléments observés à un médecin (par exemple par téléphone (Le téléphone est un système de communication, initialement conçu pour transmettre la voix humaine.), par exemple le Samu) afin que celui-ci évalue si la personne peut venir d'elle-même se faire soigner ou s'il convient d'envoyer des secours.

Si la désinfection est recommandée sur une plaie simple, elle est déconseillée sur une plaie grave :

  • si le produit est colorant (Un colorant est une substance utilisée pour apporter une couleur à un objet à teinter.), il peut gêner l'examen de la plaie ;
  • il peut y avoir des incompatibilités avec les produits qui seront utilisés par le médecin.

On ne désinfectera que sur avis médical, ou s'il n'est pas possible de voir rapidement un médecin (par exemple région isolée).

Page générée en 0.309 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique