Vol 93 United Airlines - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Heure de la chute

L'heure exacte de l'impact au sol fait l'objet d'une controverse avec le 9/11 Truth Movement. Une analyse des enregistrements sismiques réalisés par les stations d'observation environnantes, l'instant précis de la perte de l'écho par le contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) aérien de Cleveland, les témoignages locaux recueillis par la presse, les enregistrements radars publiés par la FAA, indiquent 10 h 06. La Commission Kean, qui reprend la chronologie du NORAD (10 h 03), rejette cet horaire en se référant à des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) non accessibles (enregistrements FDR, CVR, ATC et radar).

Les « boîtes noires »

L'enregistreur de cabine (Sur un bateau, une cabine désigne une pièce d'habitation pour une ou plusieurs personnes. Une cabine peut prendre plusieurs aspects : sur un grand navire, elle prend l'apparence d'un chambre d'hôtel pour les passagers...) (CVR) a été retrouvé, d'apparence normale. Pour ce qui est de son exploitation, il a été d'abord fait état d'un endommagement ayant rendu (Le rendu est un processus informatique calculant l'image 2D (équivalent d'une photographie) d'une scène créée dans un logiciel de modélisation...) sa lecture impossible (ABC News). Mais selon Newsweek, qui se réfère à la transcription partielle transmise par « une source officielle anonyme », l'enregistrement laisse entendre une lutte, des jurons et des prières à Allah et Dieu. Le New York Times avait, deux mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) auparavant, fait état d'une lutte sauvage et désespérée dans la cabine de pilotage en citant le même type de source. Il y était ajouté que l'enregistrement ne donnait pas une image claire des événements. Aux dernières paroles prononcées succédait un bruit (Dans son sens courant, le mot de bruit se rapproche de la signification principale du mot son. C'est-à-dire vibration de l'air pouvant donner lieu à la création...) de succion, suggérant une décompression de l'habitacle.

Aucune mention n'a été faite de la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc...) boîte noire localisée dans la queue de l'appareil (FDR). Pourtant, un rapport du NTSB, datant du début 2002 et rendu public par les Archives nationales de sécurité en août 2006, présente une reconstitution partielle du parcours du vol 93 mentionnant les enregistrements de cette « boîte noire ».

Dispersion des vestiges

Profil du vol de l'avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air, entraîné par un organe moteur (dans le cas d'un engin...)

Selon les récits de témoins, l'avion a piqué brusquement du nez (Le nez (du latin nasus) est chez l'homme la saillie médiane du visage située au-dessus de la lèvre supérieure et qui, en le surplombant, recouvre l'orifice des fosses nasales, qui constituent le segment supérieur des...), est tombé comme une pierre et s’est pulvérisé au sol, le kérosène (Le kérosène est un mélange d'hydrocarbures contenant des alcanes (CnH2n+2) de formule chimique allant de C10H22 à C14H30. Issu du raffinage du pétrole, il résulte du soutirage pendant la distillation d'une coupe...) explosant en une boule de feu (Le feu est la production d'une flamme par une réaction chimique exothermique d'oxydation appelée combustion.). Le profond cratère ( Pour le cratère d'origine volcanique, voir Cratère volcanique Pour le cratère d'origine météoritique, voir Cratère d'impact Pour le cratère formé à la suite d'un effondrement d'origine...) dessinant l’empreinte de l'avion dans le sol meuble de cette ancienne mine à ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.) ouvert manifeste la verticalité de l'impact. Par ailleurs, deux ensembles de débris retrouvés au sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) de l'Indian Lake et à New Baltimore, à 3 et 12 km de l'impact, se trouvent alignés avec un moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail...) (unique pièce de taille notable retrouvée, à 600 mètres de l'impact). L'impact principal est à faible distance de cet alignement, signalant peut-être une dérive des débris après leur séparation (D'une manière générale, le mot séparation désigne une action consistant à séparer quelque chose ou son résultat. Plus particulièrement il est...) d'avec l'avion, comme on peut le voir sur cette carte.

Autres témoignages

Bill Wright pilotait un petit monomoteur (On appelle monomoteur tout appareil, aussi bien aérien que terrestre ou maritime, qui n'utilise qu'un seul et unique moteur pour se déplacer.) Piper lorsqu'il se trouva en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) du vol 93, à une distance de 5 km environ. Il reçut alors l'ordre (de qui ?) de s'éloigner le plus rapidement possible et d'atterrir au plus proche aéroport (Un aéroport est l'ensemble des bâtiments et des installations d'un aérodrome qui servent au trafic aérien d'une ville ou d'une région. Ces bâtiments et installations sont conçus pour que des...). Il déclara ensuite sur une chaîne (Le mot chaîne peut avoir plusieurs significations :) TV de Pittsburgh : « Une des premières choses à m'avoir traversé l'esprit quand ils nous ont dit de nous éloigner au maximum et le plus vite possible [de l'avion], c'est qu’ils s'attendaient à ce qu’il explose, ou qu’ils allaient l’abattre depuis le sol. Mais c’est de la pure spéculation. »

Les appels téléphoniques

Le récit héroïque retenu puis mis en scène par l'industrie cinématographique prend sa source dans l'enregistrement ci-dessus mentionné et surtout dans l'appel téléphonique qu'un passager, Todd Beamer, meneur d'un groupe désireux de reprendre le contrôle de l'avion, effectua à 9 h 45 sur le réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un...) Airphone de Verizon Communications (Verizon Communications est une entreprise américaine de télécommunications située à New York et coté au NYSE.), conversation qui s'acheva sur le mot d'ordre depuis lors célèbre de « Let's roll » (« Allons-y ! »).

Un dernier appel fut celui, à 9 h 58, d'un homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est appelé un garçon,...) affolé, réfugié dans des toilettes, supposé être Edward Felt, qui signala que l'avion était en train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou...) de descendre.

Page générée en 0.745 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique