Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Reptile

Introduction

Reptiles
 Adolphe Millot, Nouveau Larousse Illustré,1897-1904
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe
Reptilia (Laurenti, 1768) désuète
Sauropsida
Ordres de rang ( Mathématiques En algèbre linéaire, le rang d'une famille de vecteurs est la dimension du sous-espace vectoriel engendré par cette famille. Le...) inférieur
  • Crocodilia (alligators, caïmans, crocodiles...)
  • Rhynchocephalia
  • Squamata (lézards, serpents)
  • Testudines (tortues)
Classification phylogénétique
Position :

Un reptile (Reptilia en latin) est un animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se nourrit de substances...) vertébré, généralement tétrapode, amniote, et membre de la classe des sauropsides. Les premiers animaux à pouvoir être classés dans les reptiles sont apparus sur Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive...) dès le Carbonifère.

Dans le monde (Le mot monde peut désigner :) vivant actuel, ils sont représentés par quatre ordres :

  • les crocodiliens (crocodiles, gavials, caïmans et alligators) : 23 espèces ;
  • les rhynchocéphales (sphénodons de Nouvelle-Zélande) : 2 espèces ;
  • les squamates (lézards, serpents et amphisbènes (« lézard-ver ») : environ 7 900 espèces ;
  • les testudines (tortues) : environ 300 espèces.

Les reptiles, au sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du ralentissement du vieillissement,...) courant, regroupent les animaux terrestres à température variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle est utilisée pour marquer un rôle dans une formule, un prédicat ou un algorithme. En statistiques, une variable peut...) (ectothermes) et dont le corps est recouvert par des écailles. Autrefois considéré comme un taxon scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude...), ce regroupement s'est révélé, notamment avec l'essor de la cladistique, être non pertinent. En effet les reptiles ne forment pas un groupe monophylétique mais un groupe paraphylétique : certains reptiles théropodes ont donné naissance aux oiseaux, et les reptiles mammaliens ont donné naissance aux mammifères.

« Reptile » signifie « qui rampe », bien que ce ne soit pas une caractéristique universelle de cette classe.

La partie de l'histoire naturelle (La démarche d'observation et de description systématique de la nature commence dès l'Antiquité avec Théophraste, Antigonios de Karystos et Pline l'Ancien. Le terme d’histoire...) traitant des reptiles se nomme l'herpétologie (accès à la liste des herpétologistes).

Description

Bien qu'ayant toujours continué à évoluer, certaines caractéristiques se retrouvent chez tous les reptiles. Les reptiles actuels sont poïkilothermes et ont conservé le même condyle occipital situé à l'arrière du crâne et assurant l'articulation avec la première vertèbre, alors que chez les amphibiens et les mammifères, il est double. De nombreux reptiles muent et leur peau (La peau est un organe composé de plusieurs couches de tissus. Elle joue, entre autres, le rôle d'enveloppe protectrice du corps.) n’est pas « recyclée ». Cette caractéristique n'est presque plus visible pour de nombreuses espèces de tortues et de crocodiliens. Sauf exception (par exemple la tortue (Les tortues (Testudines) [tɔʀty] forment un ordre de reptiles dont la caractéristique est d'avoir une carapace. Il existe une grande variété d'espèces...) luth), ils conservent une peau recouverte d'écailles. Presque tous les reptiles sont ovipares (pondent des œufs), mais certains sont vivipares ou ovovivipares.

À l'exception des crocodiliens, les reptiles présentent un cœur dont les deux ventricules ne sont pas complètement séparés. Toutefois, même avec un ventricule non divisé, le mélange de sang (Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres, dont le plasma est la substance fondamentale et est présent chez la plupart des...) artériel et veineux est minime. Les tortues, elles, possèdent deux oreillettes et un seul ventricule.

Les comportements protecteurs parentaux sont particulièrement développés chez certains serpents (Pythonidae et Elapidae) ainsi que chez les crocodiliens et complètement absents chez d'autres espèces comme les tortues marines ou la plupart des lézards.

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0. Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page.

La liste des auteurs de cet article est disponible ici.