Jonathan Bowen
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Jonathan P. Bowen FBCS FRSA (né en 1956) est un informaticien britannique et est professeur du calcul à London South Bank University où il dirige le Centre for Applied Formal Methods de l'Institute for Computing Research.

Bowen a fait ses études à la Dragon School d'Oxford, à la Bryanston School et au University College, Oxford University. Il tient un degré (Le mot degré a plusieurs significations, il est notamment employé dans les domaines suivants :) de MA en l'ingénierie (L'ingénierie désigne l'ensemble des fonctions allant de la conception et des études à la responsabilité de la construction et au contrôle des équipements d'une...) de l'université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études...) d'Oxford. Ses intérêts incluent des méthodes formelles (génie logiciel), des systèmes sûreté-critiques, la notation Z, "provably correct systems", décompilation, compilation de matériel, codesign de hardware/software, histoire du calcul et les musées en ligne.

Dans ce dernier domaine il a été responsable, en 1994, Bowen a fondé les Virtual Library museums pages (VLmp), un annuaire (Un annuaire est une publication (imprimée ou électronique) mise à jour chaque année qui regroupe des informations (nom, adresse, coordonnées, etc.) sur les membres d’une association,...) en ligne de musées soutenu par le Conseil international des musées (ICOM). Par même année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) il a également commencé le musée virtuel (Un musée virtuel est une galerie, essentiellement située sur l'espace internet telle la Web Gallery of Art.) du calcul, un des musées virtuels les plus tôt. En 2002, il a fondé Museophile Limited pour aider des musées, spécialement en ligne.

Depuis les années 70s, Bowen a été impliqué du champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) du calcul et de la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) électronique dans l'industrie (Oxford Instruments, Marconi Instruments, Logica et Silicon Graphics) et le milieu universitaire. Entre 1979 et 1984, il a travaillé à l'Imperial College de Londres (Londres (en anglais : London - /?l?nd?n/) est la capitale ainsi que la plus grande ville d'Angleterre et du Royaume-Uni. Fondée il y a plus de 2 000 ans par les Romains, la ville est...) comme assistant chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de recherche sont diversifiés et impliquent...), récemment dans le laboratoire interdépartemental de microprocesseur de Wolfson. Il était alors un chercheur aîné au Oxford University Computing Laboratory Programming Research Group où il a travaillé sous les conseils de C.A.R. Hoare, FRS. De 1995 à 2000, Bowen étaient un conférencier au département de l'informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de l'information...), l'université de Reading, où il a mené les méthodes et le Formal Methods and Software Engineering Group.

Bowen a été chairman du Z User Group pendant de nombreuses d'années. En 2001, Bowen a été lauréat des Freedom of the Worshipful Company of Information Technologists, le 100eme Livery Company dans la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200...) de Londres. En 2002, Bowen a été élu président du British Computer Society spécialiste groupe FACS d'ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits électroniques...) sur les aspects formels de la Science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on...) de calcul et membre de la Royal Society of Arts. En 2004, il est devenu un Fellow de la British Computer Society.

Page générée en 0.106 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique