Controller area network
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Pile de protocoles
Application
Présentation
Session
Transport
Réseau
Liaison de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.)
Physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique désigne la connaissance de la...)
Modèle OSI

Le bus CAN (Controller Area Network) est un bus système série développé par Bosch pour l'automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises, elle est équipée en...). Il fut présenté avec Intel en 1985.

L'objectif était de réduire la quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une collection ou un...) de câbles dans les véhicules (il y a jusqu'à 2 km de câbles par voiture) en faisant communiquer les différents organes de commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.) sur un bus unique et non plus sur des lignes dédiées, ceci devait permettre de réduire le poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre. Elle est égale à l'opposé de la résultante des...) des véhicules.

Sur le bus peut être branché tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) appareil respectant les spécifications du bus.

Il existe pour le moment 2 normes couvrant les couches 1 et 2 du modèle OSI :

  • Le CAN standard ou CAN 2.0 A : avec un identifiant (En informatique, on appelle identifiants (également appelé parfois en anglais login) les informations permettant à une personne de s'identifier auprès d'un système.) d'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette...) codé sur 11 bits, qui permet d'accepter théoriquement jusqu'à 2 048 types de messages (limité à 2 031 pour des raisons historiques).
  • Le CAN étendu ou CAN 2.0 B : avec un identifiant d'objet codé sur 29 bits, qui permet d'accepter théoriquement jusqu'à 536 870 912 types de messages. À la demande du SAE qui est à l'origine du standard J1939.

Ces 2 normes sont compatibles, c’est-à-dire qu'il peut circuler sur un même réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets »,...) des messages suivant la norme (Une norme, du latin norma (« équerre, règle ») désigne un état habituellement répandu ou moyen considéré le...) 2.0A et des messages suivant la norme 2.0B.

L'accès au bus CAN suit la technique CSMA/CR (écoute de chaque station avant de parler mais pas de tour de parole (La parole, c'est du langage incarné. Autrement dit c'est l'acte d'un sujet. Si le langage renvoie à la notion de code, la parole renvoie à celle de corps. La parole est singulière et opère un...), résolution des collisions par priorité). L'émission d'une trame (Le mot trame peut désigner :) commence par l'émission de son identifiant d'objet. Les collisions sont résolues par un principe de "bit dominant" : si une station émet un '1' pendant qu'une autre émet un '0', c'est le '0' qui est transmis sur le support. La station qui a émis le 1 voit qu'elle n'est pas seule, sait qu'elle n'est pas la plus prioritaire, et cesse d'émettre.

Le bus CAN a été normalisé avec la norme ISO 11898.

Plusieurs couches applications (couche 7) ont été définies sur la norme CAN :

  • CANopen (CANOpen est une couche applicative (couche 7 du modèle OSI) pour les bus de terrain du type CAN (Controller area network) fonctionnant en temps réel. Il est utilisé dans de nombreux domaines : automobile, agricole,...).
  • DeviceNet.
  • SAE J1939.
  • ISO11783 (ISOBUS).
  • NMEA2000.
  • CANaerospace.
  • MilCAN.
  • CAL.
  • SDS.
  • CAN Kingdom.

Des réseaux alternatifs à CAN sont progressivement introduits dans les architectures (Architectures est une série documentaire proposée par Frédéric Campain et Richard Copans, diffusé sur Arte depuis 1995.) Électriques Électroniques automobiles, tels FlexRay ou MOST.

Page générée en 0.041 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique