Suspension oléopneumatique - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.

La suspension oléopneumatique est un type de suspension sans ressort mais fonctionnant à l'aide de pistons contenant de l'huile et un gaz.

Inventeur

  • Elle fut inventée par Georges Messier qui l'utilisa dans sa voiture (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un...) "sans ressort" (1925). Seulement 150 voitures furent vendues.
  • Le système a été adapté pour la Citroën (Citroën est un constructeur automobile français fondé en 1919 par André Citroën.) 15H (1954) et la Citroën DS (La DS, et sa déclinaison simplifiée l'ID, fut commercialisée par Citroën entre...) (1955). Dans l'adaptation de Citroën, le fluide (Un fluide est un milieu matériel parfaitement déformable. On regroupe sous cette...) hydraulique (L'hydraulique désigne la branche de la physique qui étudie les liquides. En tant que telle, les...) est sous pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée...) et l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et...) est inerte (Inerte est l'état de faire peu ou rien.). Cette technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) est connue en tant que "hydropneumatique." Le système Citroën règle automatiquement la garde au sol, indépendamment de la charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement...).
  • 1966 Mercedes-Benz (Mercedes-Benz est une marque allemande d'automobiles, de tracteurs et de camions indépendante...) 300SEL 6.3 et 1988 Lincoln aux États-Unis ont une 'suspension ( Le fait de suspendre des particules En chimie, la suspension désigne une dispersion de...) à air' très semblable au système Messier.
  • Messier l'utilisa pour les trains d'atterrissage (L’atterrissage désigne, au sens étymologique, le fait de rejoindre la terre ferme....) des avions.

Principe

  • L'élément oléopneumatique combine les fonctions de suspension et d'amortissement.
  • Il est composé d'un cylindre (Un cylindre est une surface dans l'espace définie par une droite (d), appelée...) dans lequel coulisse un piston, sur lequel s'appuie l'essieu (Dans un véhicule à roues, un essieu est un arbre placé transversalement sous la caisse et...). Le piston est rempli d'une huile (L'huile est un terme générique désignant des matières grasses qui sont à...) haute pression incompressible (huile LHM). Le cylindre est coiffé par une sphère (En mathématiques, et plus précisément en géométrie euclidienne, une...) compartimentée par une membrane en élastomère. La partie supérieure de la membrane est remplie par un gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et...) sous pression. La partie inférieure remplie d'huile LHM communique avec le cylindre à travers une tuyère (Une tuyère ou tuyère propulsive, dans le domaine de l'astronautique, est un conduit (appelé...) de petit diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre...). L'huile LHM est maintenue en pression (140 à 175 bar) par une pompe (Une pompe est un dispositif permettant d'aspirer et de refouler un fluide.) hydraulique haute pression située dans le compartiment moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif...).
  • Au démarrage du véhicule (Un véhicule est un engin mobile, qui permet de déplacer des personnes ou des charges d'un...), la pompe met sous pression l'huile qui est distribuée au cylindre via un circuit haute pression. L'huile appuie sur la membrane élastomère et comprime le gaz dans la sphère. À ce moment on peut observer que le véhicule s'élève.
  • En circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles...), lorsque la roue (La roue est un organe ou pièce mécanique de forme circulaire tournant autour d'un axe...) rencontre une bosse, elle appuie sur le piston qui va comprimer le gaz grâce à l'huile. Lorsque la roue revient à l'état normal, le gaz comprimé repousse le piston.
  • La fonction amortissement est assurée par la tuyère qui sépare la sphère du piston, le passage réduit, freine la circulation d'huile.
Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.319 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique