Torpilleur
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
torpilleur bulgare Drazki
torpilleur bulgare Drazki

Un torpilleur était un petit navire de guerre relativement rapide et manœuvrant, chargé de combattre les grosses unités navales de surface en utilisant comme arme principale, la torpille. Aujourd'hui disparu car il était trop spécialisé et devenait dépassé. Il a été remplacé par les patrouilleurs, les corvettes, les sous-marins et l'hélicoptère (Un hélicoptère est un aéronef à voilure tournante dont le ou les rotors procurent à eux seuls la propulsion et la sustentation pendant toutes les phases du vol.) (qui peut facilement larguer une torpille sans aucun risque)

Histoire

Au cours du XIXe siècle, l'apparition de la propulsion (La propulsion est le principe qui permet à un corps de se mouvoir dans son espace environnant. Elle fait appel à un propulseur qui transforme en force motrice...) à vapeur (), puis de la cuirasse fit évoluer progressivement, les navire de ligne (Le navire de ligne est le navire de guerre qui fut le fondement de la guerre navale entre les marines européennes, du début du XVIIe siècle au milieu du XXe siècle. Sa principale...) en cuirassés. Ces nouveaux bâtiments déclassaient leurs ancêtres et devinrent la base de la puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) navale. Cependant du fait de la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) encore balbutiante de l'époque, il souffraient de nombreux défauts. Leur artillerie avait entre autre dut se concentrer sur quelques pièces de gros calibre, seules capables de de percer la protection de leurs homologues, mais ces canons bien que puissants et à grande portée, du fait de leur petit nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) et de leur lenteur de rechargement étaient incapables de combattre de nombreuses cibles petites et rapides. De plus le coût de leur construction était prohibitif pour les plus petites marines.

L'apparition d'armes de faible encombrement capable de détruire un cuirassé en l'attaquant sous sa protection, c’est-à-dire sous l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.), les torpilles fit alors émerger une nouvelle catégorie de navire de guerre (Cet article décrit de manière générique le navire de guerre.), les bateaux torpilleurs. Ceux-ci plutôt que rechercher un protection contre l'artillerie adverse, s'appuyait sur leur petite taille et leur mobilité, pour s'approcher des plus gros bâtiments ennemis et les couler grâce à la nouvelle arme. Le faible coût de ces embarcations rendaient alors, même si elles subissaient des pertes, l'attaque rentable "économiquement".

les torpilleurs à hampe

Les premières torpilles utilisées par ces navires furent dites à hampe, l'arme était constituée par une charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non...) d'explosif (Un explosif est un composé chimique défini ou un mélange de corps susceptibles lors de leur transformation, de dégager en un temps très court, un grand volume de gaz porté à haute...) monté au bout d'une hampe d'environ une quinzaine de mètre (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international (SI). Il est défini, depuis 1983, comme la distance parcourue par la lumière dans le vide en...) sur l'avant du torpilleur (Un torpilleur était un petit navire de guerre relativement rapide et manœuvrant, chargé de combattre les grosses unités navales de surface en utilisant comme arme principale, la torpille. Aujourd'hui disparu car il...). Lorsque que celui-ci arrivait à bonne distance du cuirassé ennemi, la charge était alors immergée pour frapper l'objectif en dessous de la ligne de flottaison. L'explosion (Une explosion est la transformation rapide d'une matière en une autre matière ayant un volume plus grand, généralement sous forme de gaz. Plus cette transformation s'effectue rapidement, plus la...) sous-marine provoquait alors une telle voie d'eau que le plus gros bâtiment sombrait rapidement. Ce système bien que très rudimentaire, fut employé avec succès en particulier par les sudistes, lors de la guerre de Sécession. Des variantes avec des torpilles remorquées par un câble, généralement sur un côté du navire (Un navire est un bateau destiné à la navigation maritime, c'est-à-dire prévu pour naviguer au-delà de la limite où cessent de s'appliquer les règlements techniques de...) furent aussi essayées à la même époque. La survie du torpilleur qui n'était qu'un simple canot (Un canot est un petit bateau non ponté manœuvré à la rame, à l'aviron, à la godille, à la pagaie ou au moteur.) à vapeur et de son équipage restait cependant très hasardeuse, du fait du tir ennemi mais aussi de l'explosion de la charge.

la torpille automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises, elle est...)

L'invention par le croate Lupis-Vuki? et son associé britannique Robert Whitehead, de la première torpille automobile, propulsée par air comprimé (L'air comprimé est de l'air ambiant, mis sous pression avec un compresseur, le plus souvent aux alentours de 10 bars mais parfois jusque 300 bars.), allait rendre le torpilleur autrement plus redoutable. En 1870, leur premier modèle était capable de parcourir plus de neuf cent mètres à six nœuds de vitesse (On distingue :), mais les performances s'améliorèrent progressivement et 1890, les plus gros modèles d'un diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du cercle ou de la sphère. Le diamètre est aussi la longueur de ce segment. Pour indiquer qu'une valeur...) de dix huit pouces (457 mm), filaient à 30 nœuds, leur trajectoire (La trajectoire est la ligne décrite par n'importe quel point d'un objet en mouvement, et notamment par son centre de gravité.) étant stabilisée par des gyroscopes et elles embarquaient une charge de 200 livres (90 kg) de fulmicoton. Les torpilleurs devaient certes encore s'approcher dangereusement de leur cible, mais ils n'étaient plus obligés d'aller au contact de celle-ci. Leurs machines à vapeur leur permettaient d'atteindre de 20 à 30 nœuds, soit plus du doubles des gros navires et leur petite taille combinée avec leur vitesse et leur agilité, les rendaient relativement invulnérables à l'artillerie des gros cuirassés.

La première attaque menée par ce type de navire eu lieu en 1877, lorsque les torpilleurs du vice-amiral Stepan Osipovich Makarov, attaquèrent un navire de ligne turc. La première grande réussite fut la destruction du cuirassé chilien Blanco Encalada par le torpilleur Lynch, lors de la guerre civile chilienne en 1891.

Ils devinrent très rapidement une menace mortelle pour les escadres cuirassées, on prit de nombreuses mesures pour contrer leur action. La première fut le montage de pièces de petit calibre mais à tir rapide sur les grosses unités. On renforça la protection des cuirassés contre les torpilles, en développant le cloisonnement des coques et en employant des filets de protection lorsque le navire était à l'ancre. Et enfin on conçu une nouvelle classe de bateau (Un bateau est une construction humaine capable de flotter sur l'eau et de s'y déplacer, dirigé ou non par ses occupants. Il répond aux besoins du transport maritime ou fluvial, et permet diverses activités telles que le...) destiné à les contrer, les contre-torpilleurs qui légèrement plus grands emportaient une batterie importante de pièces à tir rapide, et agissaient en écran (Un moniteur est un périphérique de sortie usuel d'un ordinateur. C'est l'écran où s'affichent les informations saisies ou demandées par l'utilisateur et générées ou restituées par l'ordinateur, sous forme de texte et d'images en...) autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit...) de la flotte pour empêcher les torpilleurs d'arriver à distance de tir.

Au début du XXe siècle, les contre-torpilleurs qui emportaient eux aussi des torpilles, mais du fait de leur taille se révélaient plus endurants et plus marins, reprirent progressivement la mission d'attaque de surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est...) avec des torpilles. Certaines marines, cependant, conservèrent la désignation de torpilleur pour les plus petits modèles de ce type de navire, ce fut par exemple la cas de la marine française et de l'allemande.

La vedette lance-torpille

Patrolboat de l'US Navy en 1942
Patrolboat de l'US Navy en 1942

L'apparition de moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) de marine à combustion (La combustion est une réaction chimique exothermique d'oxydoréduction. Lorsque la combustion est vive, elle se traduit par une flamme voire une explosion.) interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à l'hôpital ou...), au cours de l'entre-deux-guerres, permit de créer une nouvelle variante du concept de torpilleur. L'appellation changea en fonction des pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la...), les britanniques les appelèrent Motorboat, les allemands Schnellboot, les américains Patrolboat, mais la formule restait la même à quelques variations prêt, un canot automobile capable de grandes vitesses, grâce à des moteurs puissants et armé de deux ou quatre tubes lance-torpilles. Plus encore que leurs prédécesseurs ils restaient limités aux opérations côtières du fait de leur petite taille. La plus grande vitesse des unités lourdes et l'apparition de l'aviation (L'aviation est une activité aérienne définie par l'ensemble des acteurs, technologies et règlements qui permettent d'utiliser un aéronef dans un...) de patrouille maritime contre laquelle il pouvait difficilement se défendre, limita son rôle, après la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du...) Guerre mondiale, à la patrouille dans les eaux resserrées.

Page générée en 0.214 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique