Explosif - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Explosions lors d'une démonstration (Marine Corps Air Station Miramar, Californie)

Un explosif est un composé chimique défini ou un mélange de corps susceptibles lors de leur transformation, de dégager en un temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...) très court, un grand volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension...) de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et...) porté à haute température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et...), ce qui constitue une explosion (Une explosion est la transformation rapide d'une matière en une autre matière ayant un...).

Histoire

La poudre (La poudre est un état fractionné de la matière. Il s'agit d'un solide présent...) à canon, seul explosif (Un explosif est un composé chimique défini ou un mélange de corps susceptibles lors...) connu jusqu'au XVIIIe siècle, contenait du salpêtre (Le salpêtre (du latin médiéval salpetrae, littéralement : sel de pierre)...), du soufre (Le soufre est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de symbole S et de...) et du charbon de bois (Le charbon de bois est obtenu en carbonisant du bois en atmosphère contrôlée (en...). En 1846, on utilisa le fulmicoton, de la nitrocellulose stabilisée synthétisée par Christian Schönbein.

Formation et règlementation

Pour des raisons de sécurité des utilisateurs et de lutte contre le terrorisme, la mise en œuvre d'explosifs nécessite de suivre une formation et de respecter la règlementation en vigueur dans le pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue...).

Il faut disposer d'autorisations et être titulaire d'un permis ou d'un certificat. Ces diplômes se préparent lors d'une formation par un organisme agréé. Ils sont obtenus après réussite à un examen.

Il est en général interdit aux utilisateurs de fabriquer des explosifs. Ces derniers doivent se les procurer auprès de fabricants qui ne commercialisent que des produits ayant reçu un agrément technique.

L'utilisateur devra aussi respecter les règles concernant le transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus...) et le stockage des explosifs.

Par ailleurs, le code pénal français propose une peine de trois ans d'emprisonnement et 45 000 euros d'amende pour diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de...) à un public non professionnel de modes de fabrication d'engins explosifs. La peine peut aller jusqu'à cinq ans d'emprisonnement et 75 000 euros, lorsque la diffusion de cette information circule sur un média (On nomme média un moyen impersonnel de diffusion d'informations (comme la presse, la radio, la...) de type Internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services...).

Classification

De l'explosion résulte la création d'un front d'onde (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation...) de pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée...). La vitesse (On distingue :) de ce front d'onde détermine la classification des explosifs.

Il existe deux grands groupes d'explosifs :

  1. les poudres (régime de déflagration) ;
  2. les explosifs brisants (régime de détonation).

La différence entre les régimes de déflagration (Une déflagration est l'ensemble des phénomènes consécutifs au passage rapide...) et de détonation (Une détonation est une onde de combustion extrêmement violente, qui se propage à une...) n'est pas toujours simple. Selon les conditions d'utilisation, un explosif normalement déflagrant peut détoner, et un explosif normalement détonant peut déflagrer. Les poudres sont conçues pour un régime de déflagration, c’est-à-dire une onde subsonique (de 10 à 400 m·s−1). Les explosifs progressifs se situent entre les poudres et les brisants. Ils suivent le régime de détonation supersonique (Supersonique signifie « supérieur à la vitesse du son ».) (de 2 000 à 3 500 m·s−1). Les explosifs brisants détonent également (de 4 000 à 9 000 m·s−1).

Les explosifs peuvent aussi être utilisés pour la propulsion (La propulsion est le principe qui permet à un corps de se mouvoir dans son espace environnant....) de projectiles ou fusées sous forme de poudre ou propergol (Un propergol, dans le domaine de l'astronautique, est un produit constitué par un ou plusieurs...). Le régime est alors la combustion (La combustion est une réaction chimique exothermique d'oxydoréduction. Lorsque la...) qui doit être très bien maîtrisée (exemple, les 2 boosters à poudre de chaque côté de la fusée (Fusée peut faire référence à :) Ariane).

Explosif déflagrant ou soufflant

Un explosif soufflant est un explosif qui provoque lors de son explosion une pression dans les directions de moindre résistance. Si on place une petite charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement...) d'explosif soufflant sur un mur (Un mur est une structure solide qui sépare ou délimite deux espaces.), lors de l'explosion la pression va s'appliquer à l'opposé ( En mathématique, l'opposé d’un nombre est le nombre tel que, lorsqu’il est à...) du mur, le mur restera intact. Au contraire, si on avait placé une charge d'explosif brisant, le mur aurait été endommagé ou perforé.

  • La poudre noire, surtout utilisée pour les canons d'autrefois, les feux d'artifices et les pétards.
  • La poudre blanche (nitrocellulose), utilisée aussi dans certains propulseurs à réaction.
  • Les mélanges « faciles à réaliser » : mélanges à base de produits courants comme le fuel, engrais (Les engrais sont des substances, le plus souvent des mélanges d'éléments...) ou lessive (Originellement, la lessive (du latin lixiva : « eau pour la lessive »)...) sont parfois utilisés par des terroristes pour perpétrer des attentats.

Explosif brisant

Un explosif brisant est un explosif qui applique lors de son explosion, une pression sur la zone la plus résistante. Un exemple simple : si on place une petite charge d'explosif brisant sur un mur, lors de l'explosion la pression va s'appliquer sur le mur et provoquer la perforation du mur. Au contraire, si on avait placé une charge d'explosif soufflant, le mur n'aurait pas été perforé, mais il y aurait eu un fort effet de souffle dans la direction opposée au mur.

Les explosifs brisants ont une vitesse de détonation qui dépasse 6 050 m/s. Le plus puissant connu atteint la vitesse de détonation de 9 300 m/s. On peut citer parmi eux les groupes nitros et nitrates, les peroxydes organiques, les chlorates et les perchlorates, les halogénures d'azote (L'azote est un élément chimique de la famille des pnictogènes, de symbole N et de...), les azotures et les fulminates.

Ils sont généralement utilisés dans le domaine militaire ou dans le bâtiment. Pour la pyrotechnie, on préférera les explosifs déflagrants, car les brisants sont trop complexes à manipuler. De plus, ils sont souvent très toxiques et même parfois cancérigènes.

En génie civil (Le Génie civil représente l'ensemble des techniques concernant les constructions civiles. Les...), la nitroglycérine (La nitroglycérine, ester trinitrique du glycérol, trinitroglycérine, trinitrate de...), trop instable, est inutilisable sous sa forme liquide (La phase liquide est un état de la matière. Sous cette forme, la matière est...) courante. Celle-ci a son utilisation la plus répandue en médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la...), car c'est un puissant vaso-dilatateur. On lui préfère le plus souvent la dynamite (La dynamite est un explosif fabriqué à base de nitroglycérine. Inventée par...), qui est de la nitroglycérine stabilisée par ajout d'un stabilisant. Au XXIe siècle, les explosifs dits plastiques, composés d'explosif et de gélatinisant (afin de « flegmatiser » la matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses...) active), sont les plus utilisés.

En génie militaire, plusieurs explosifs sont utilisés :

  • La mélinite pure (connue sous le nom d'acide picrique (L'acide picrique ou acide carbo-azotique (ou mélinite) est le terme commun pour le...) ou bien encore de 2,4,6-trinitrophénol) n'est plus utilisée de nos jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...), mais sert d'étalon pour donner le coefficient (En mathématiques un coefficient est un facteur multiplicatif qui dépend d'un certain...) d'utilisation pratique (CUP) d'un explosif, mesurant sa puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :).
  • Le TNT a été largement utilisé pendant la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui...) Guerre mondiale.
  • Hexolite
  • Trotile ou tolite qui, combiné avec un cordeau (Le cordeau est un outil de jardin ou du bâtiment.) détonant, s'avère très efficace dans une application directionnelle.
  • Octolite (usage militaire exclusif),
  • Tetrytol
  • C-4

De la poudre d'aluminium (L'aluminium est un élément chimique, de symbole Al et de numéro atomique 13....) est parfois ajoutée au TNT pour augmenter la puissance du souffle (ex : ammonal).

Page générée en 0.099 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique