Universal Mobile Telecommunications System
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Notes et références

Générations et normes
de téléphonie mobile
0G
  • PTT
  • MTS
  • IMTS
  • AMTS
0,5G
  • Autotel/PALM
  • ARP
1G
  • NMT
  • AMPS
  • Hicap
  • CDPD
  • Mobitex
  • DataTac
2G
  • GSM
  • iDEN
  • D-AMPS
  • CDMA
  • PDC
  • CSD
2,5G
  • GPRS
  • HSCSD (High Speed Circuit Switched Data (HSCSD) est une technologie dont le but est de fournir un débit plus élevé pour les applications nécessitant des transferts de données. Le GSM utilise...)
  • WiDEN
2,75G
  • CDMA 2000 (Le CDMA 2000 est une technologie mobile reconnue comme de 3e génération (3G) par l'UIT. À ce titre, elle concurrence des technologies comme EDGE ou UMTS, qui prolongent la technologie dominante de...) 1xRTT
  • EDGE
3G
  • W-CDMA
    • UMTS
    • FOMA
  • CDMA 2000 1xEV
  • TD-SCDMA
3,5G
  • HSDPA
3,75G
  • HSUPA
4G

L'Universal Mobile Telecommunications System (L'Universal Mobile Telecommunications System (UMTS) est l'une des technologies de téléphonie mobile de troisième génération (3G) européenne. Elle est elle-même basée sur la...) (UMTS) est l'une des technologies de téléphonie mobile (La téléphonie mobile désigne toute l'infrastructure de télécommunication permettant d'utiliser des téléphones portables (que l'on appelle également téléphone mobile, téléphone cellulaire on encore natel en Suisse), permettant de...) de troisième génération (3G) européenne. Elle est elle-même basée sur la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) W-CDMA, standardisée par le 3GPP et constitue l'implémentation (Le mot implantation peut avoir plusieurs significations :) européenne des spécifications IMT-2000 (IMT-2000 est le sigle choisi par l'Union internationale des télécommunications (ITU) pour désigner les cinq technologies d'accès radio des...) de l'UIT pour les systèmes radio cellulaires 3G.

L'UMTS est parfois aussi appelé 3GSM, soulignant l'interopérabilité (L'interopérabilité est la capacité que possède un produit ou un système dont les interfaces sont intégralement connues à fonctionner avec d'autres produits ou systèmes...) qui a été assurée entre l'UMTS et le standard GSM auquel il succède.

On l'appelle également et plus simplement 3G, pour troisième génération.

Voir aussi le tableau (Tableau peut avoir plusieurs sens suivant le contexte employé :) de synthèse des différentes générations de technologies de téléphonie (La téléphonie est un système de télécommunication qui a pour but la transmission de son et en particulier la transmission de la parole.) mobile.

Débuts

Le déploiement de l'UMTS, initialement prévu pour le début du siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la...) a été freiné en raison de son coût et de la mauvaise conjoncture économique du monde (Le mot monde peut désigner :) des télécommunications (Les télécommunications sont aujourd’hui définies comme la transmission à distance d’information avec des moyens électroniques. Ce terme est plus utilisé...) suite à l'éclatement de la bulle internet (La bulle Internet (dot-com bubble en anglais) ou bulle technologique est une bulle spéculative, qui a affecté les « valeurs technologiques », c'est-à-dire celles des secteurs liés à l'informatique...).

Le 1 décembre 2002, l'opérateur (Le mot opérateur est employé dans les domaines :) norvégien Telenor (Telenor ASA est la plus grande entreprise norvégienne de télécommunications.) a annoncé le déploiement du premier réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets »,...) commercial (Un commercial (une commerciale) est une personne dont le métier est lié à la vente.) UMTS. L'opérateur autrichien Mobilkom Austria a quant à lui lancé le premier service commercial UMTS le 25 septembre 2002. En France, SFR a lancé son offre commerciale le 10 novembre 2004 et Orange a fait de même le 9 décembre 2004. L'opérateur Bouygues Télécom (Bouygues Telecom est un opérateur de télécommunication, filiale du groupe Bouygues et représente le troisième opérateur de téléphonie mobile en France derrière Orange et SFR avec 8,9 millions de...) a préféré se concentrer sur la technologie EDGE en 2005, pour offrir les mêmes types de services (excepté la visiophonie) avec un investissement moindre; néanmoins, Bouygues Télécom dispose d'une licence UMTS et est tenu, de part ses engagements envers l'ARCEP, à ouvrir son réseau commercialement début 2007.

Technologie

L'UMTS repose sur la technique d'accès multiple W-CDMA, une technique dite à étalement de spectre, alors que l'accès multiple pour le GSM se fait par une combinaison (Une combinaison peut être :) de division (La division est une loi de composition qui à deux nombres associe le produit du premier par l'inverse du second. Si un nombre est non nul, la fonction "division par ce nombre"...) temporelle TDMA et de division fréquentielle FDMA..

Les fréquences allouées pour l'UMTS sont 1885-2025 MHz et 2110-2200 MHz.

Débit (Un débit permet de mesurer le flux d'une quantité relative à une unité de temps au travers d'une surface quelconque.)

L'UMTS permet théoriquement des débits de transfert de 1,920 Mbit/s, mais fin 2004 les débits offerts par les opérateurs dépassent rarement 384 kbit/s. Néanmoins, cette vitesse (On distingue :) est nettement supérieure au débit de base GSM qui est de 9,6 kbit/seconde.

Le débit est différent suivant le lieu d'utilisation :

  • en zone rurale : 144 kbit/s jusqu'à 500 km/h ;
  • en zone urbaine : 384 kbit/s jusqu'à 120 km/h;
  • dans un bâtiment : 2000 kbit/s.

Applications et services

Grâce à sa vitesse accrue de transmission de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un...), l'UMTS ouvre la porte à des applications et services nouveaux. L'UMTS permet en particulier de transférer dans des temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) relativement courts des contenus multimédia (Le mot multimédia est apparu vers la fin des années 1980, lorsque les CD-ROM se sont développés. Il désignait alors les applications qui, grâce à la mémoire du CD et aux capacités de l'ordinateur,...) tels que les images, les sons et la vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un support adapté à l'électronique et non de type photochimique. Le mot vidéo...).

Les nouveaux services concernent surtout l'aspect vidéo : Visiophonie, MMS Vidéo, Vidéo à la demande (La vidéo à la demande (VàD) ou vidéo sur demande (VsD), plus souvent abrégée en VoD (de l’anglais Video on Demand) est une technique de diffusion de contenus vidéo numériques bidirectionnelle...), Télévision (La télévision est la transmission, par câble ou par ondes radioélectriques, d'images ou de scènes animées et généralement sonorisées qui sont reproduites sur un poste récepteur appelé téléviseur (ou, par abus de...).

Déploiement commercial dans le monde

On estime que fin 2006, il y aura plus de 80 millions d'utilisateurs UMTS et que des services UMTS seront offerts par 155 opérateurs à travers le monde. Pour autant:

  • Les recettes retirées actuellement par les opérateurs avec l'UMTS sont relativement modestes par rapport à l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui...) des revenus générés par les autres services mobiles notamment GSM.
  • Le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'abonnés à l'UMTS croit, mais la recette moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de...) par abonné (ARPU) ne fait pas de même. L'essentiel des recettes concerne encore les applications de base comme la voix, les messages courts SMS et les retours de sonnerie musicale (ring tone), et non les services data. Les nouvelles applications (MMS, TV, musique, video telephonie) étaient censées apporter de nouvelles recettes pour compenser les lourds investissements, mais elles n'ont pas délivré leurs promesses.
  • La densité (La densité ou densité relative d'un corps est le rapport de sa masse volumique à la masse volumique d'un corps pris comme référence. Le corps de référence est l'eau...) des réseaux est encore faible à moyenne. Pour être en mesure de fournir des services avec une couverture ad hoc, l'UMTS nécessite des investisssements élevés. Orange indique être au stade (Un stade (du grec ancien στ?διον stadion, du verbe ?στημι istêmi, « se tenir droit et ferme ») est un...) de pouvoir couvrir 65% de la population avec 6.500 sites. Un autre grand opérateur historique (Telecom Italia) indique avoir déployé 11.000 sites. Il estime que, pour fournir un service de 2Mbit/s avec une bonne couverture du territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le dictionnaire de...), il lui faudrait déployer 100.000 sites (soit 10 fois plus qu'aujourd'hui).
  • Face à ce problème de rentabilité (investissements élevés, recettes modestes), et du fait de l'évolution rapide des technologies, plusieurs opérateurs importants[1] ont annoncé vouloir sauter l'étape UMTS en déployant des réseaux basés sur des technologies mobiles 4G entièrement basées sur IP plus performantes et moins coûteuses.
  • Parmi les technologies 4G, il existe deux écoles: WiMax (WiMAX (acronyme pour Worldwide Interoperability for Microwave Access) est une famille de normes, certaines encore en chantier, définissant les connexions à haut-débit par voie hertzienne. C'est également un nom commercial pour ces normes,...) mobile basée sur la technologie MIMO et normalisée par l'IEEE, et LTE/SAE (Long Term Evolution / "System Architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) Evolution") qui est une initiative défendue par le 3GPP dans la lignée de l'UMTS. Plusieurs opérateurs dans différents pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui...) commencent à tester le WiMax mobile alors que les premiers déploiements commerciaux de LTE ne sont pas attendus avant 2009-2010.
Page générée en 0.097 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique