Hexactinellida
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Comment lire une taxobox
Hexactinellida
Eponge hexactinellide
Eponge hexactinellide
Classification classique
Règne Animalia
Embranchement Porifera
Classe
Hexactinellida
?Schmidt, 1870
Classification phylogénétique
Position :
  • Métazoaires
    • Placozoaires
    • Démosponges (Les démosponges sont des organismes métazoaires, d'organisation très simple, elles ne sont pas organisées en feuillet. Il n'y a pas de tissus car pas d'adhésion cellulaire. On les appelle également silicosponges....)
    • Éponges hexactinellides (Les Éponges hexactinellides ou Éponges siliceuses ou encore Éponges de verre sont des organismes appartenant au groupe des Métazoaires (animaux) d’organisation très simple: Elles ne...)
    • Éponges calcaires (Les Éponges calcaires sont des organismes appartenant au groupe des Métazoaires (animaux) d'organisation très simple : Elles ne présentent que deux feuillets cellulaires (endoderme et ectoderme), elles sont...)
    • Eumétazoaires (Les métazoaires supérieurs ou eumétazoaires (Eumetazoa) sont des organismes vivants pluricellulaires hétérotrophes. Ils possèdent un ensemble de caractéristiques qui...)
      • Cnidaires
      • Cténophores
      • Myxozoaires ?
      • Bilatériens
        • Protostomiens
        • Mésozoaires ?
        • Deutérostomiens
D'autres documents multimédia (Le mot multimédia est apparu vers la fin des années 1980, lorsque les CD-ROM se sont développés. Il désignait alors les applications qui, grâce à la mémoire du CD et aux capacités de l'ordinateur, pouvaient générer, utiliser...)
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une partie des sciences...) sur Wikipédia :
   
Portail:Biologie
   
Portail:zoologie
   
Portail:microbiologie
   
Portail:Conservation de la nature
   
Portail:Botanique
   
Portail:Agropédia
   
Portail:Plantes utiles
   
Portail:Hortipédia

Les Éponges hexactinellides ou Éponges siliceuses (Les éponges siliceuses ne sont pas un clade mais le terme désigne les éponges qui possèdent des spicules siliceux. Selon le nombre d'axes que possèdent ces...) ou encore Éponges de verre (Le verre, dans le langage courant, désigne un matériau ou un alliage dur, fragile (cassant) et transparent au rayonnement visible. Le plus souvent, le verre est constitué d’oxyde...) sont des organismes appartenant au groupe des Métazoaires (animaux) d’organisation très simple: Elles ne présentent que deux feuillets cellulaires (endoderme et ectoderme), elles sont donc qualifiées de diploblastiques.

Structure

Le squelette (Le squelette est une charpente animale rigide servant de support pour les muscles. Il est à la base de l'evolution des vertébrés. Celui ci leur a fourni un avantage sélectif...) des Éponges hexactinellides est composé de spicules siliceux à 6 pointes suivant 3 axes: les hexactines. Certains spicules sont de grande taille (les mégasclères), d’autre sont plus petit (les microsclères). Les mégasclères s’agencent en un réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle nœud (node)...) siliceux complexe, sans matrice protéique. Le tissu d’Éponges hexactinellides est partiellement syncitial : Ainsi il n’existe pas de pinacoderme (une couche cellulaire externe), ni de choanoderme (consitué normalement par une couche de choanocytes). Ce dernier est remplacé par un choanosyncytium qui bourgeonne des structures semblables à des choanocytes.

Habitat

Ces éponges vivent préférentiellement dans les eaux marines profondes (à plus de 200m) ainsi que dans les eaux polaires.

Éthologie

Euplectella est une espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la systématique....) abritant un couple de crevettes entrant dans l’Éponge quand elles sont petites. En grandissant, elles se trouvent emprisonnées dans celle-ci et y vivent toute leur vie (La vie est le nom donné :). Au Japon, cette association constitue un cadeau lors de mariage traditionnel.

Liste d’espèces d’Éponges hexactinellides parmi les 1000 connues (par ordre alphabétique du nom scientifique)

  • Aphrocallistes vastus
  • Asconema setubalense
  • Euplectella aspergillum = Euplactelle = Éponge (Les éponges constituent l’embranchement (vraisemblablement paraphylétique) des Spongiaires et sont des animaux sans système nerveux ni tube digestif. Leur corps...) à crevettes
  • Hyalonema schmidti
  • Oopsaca minuta
  • Protospongia (plus ancien fossile (Un fossile (dérivé du substantif du verbe latin fodere : fossile, littéralement « qui est fouillé ») est le reste (coquille, os, dent, graine, feuilles...) ou le simple moulage...) connu; -540 MA; Cambrien de Burgess)
  • Staurocalyptus solidus

Liste des ordres

  • sous-classe Amphidiscophora Schulze, 1886
    • ordre Amphidiscosida Schrammen, 1924
    • ordre Aulocalycoida Tabachnick et Reiswig, 2000
    • ordre Hexactinosida Schrammen, 1912
    • ordre Lychniscosida Schrammen, 1903
    • ordre Lyssacinosida Zittel, 1877
  • sous-classe Hexasterophora Schulze, 1886

À lire

Classification phylogénétique du vivant par Guillaume (Guillaume est un prénom masculin d'origine germanique. Le nom vient de Wille, volonté et Helm, heaume, casque, protection.) Lecointre et Hervé Le Guyader aux éditions Belin

Page générée en 0.070 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique