Précession des équinoxes - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.

La précession des équinoxes est le lent changement de direction de l'axe de rotation de la Terre.

Ce changement de direction est provoqué par le couple qu'exercent les forces de marées de la Lune (La Lune est l'unique satellite naturel de la Terre et le cinquième plus grand satellite du...) et du Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile...) sur le renflement équatorial de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...). Ces forces tendent à amener l'excès de masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un...) présent à l'équateur vers le plan de l'écliptique (L'écliptique est le grand cercle sur la sphère céleste représentant la trajectoire annuelle du...). La Terre étant en rotation, ces forces ne peuvent changer l'angle (En géométrie, la notion générale d'angle se décline en plusieurs concepts...) entre l'équateur et l'écliptique mais provoquent un déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles...) de l'axe de rotation de la Terre dans une direction perpendiculaire (En géométrie plane, on dit que deux droites sont perpendiculaires quand elles se coupent en...) à cet axe et au couple. Ce déplacement s'appelle précession et a pour résultat que l'axe de rotation de la Terre décrit un cône dont un tour complet est effectué en environ 25 800 ans.

Une des conséquences de ce déplacement est que la position des étoiles sur la sphère céleste (La sphère céleste est une sphère imaginaire de rayons quelconques et dont le centre est occupé...) change aussi. Actuellement, l'étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une...) brillante la plus proche du pôle nord (Le pôle Nord géographique terrestre, ou simplement pôle Nord, est le point le plus...) céleste est α Ursae Minoris (m 1,97), dite aussi l'étoile polaire, dont elle n'est distante que d'environ 1°. Dans le passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble...), vers 3000 av. J.-C., c'était l'étoile Thuban (Thuban est le nom de l’étoile α de la constellation du Dragon. Elle est loin...) qui servait d'étoile polaire mais elle était beaucoup moins lumineuse que l'étoile polaire. Par contre, dans environ 12 000 ans la très brillante Véga (Véga (Alpha Lyrae) est l'étoile principale de la constellation de la Lyre, en été située...) (m 0,03) sera l'étoile polaire. Dans l'hémisphère sud (L'hémisphère sud ou hémisphère austral est la moitié du globe terrestre...), les ciels nocturnes sont relativement dépourvus d'étoiles brillantes dans la région des pôles : l'étoile Sigma Octantis, quoique fort proche du pôle est vraiment trop faible pour être visible (5,5 m).

Comme l'orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps...) de la Lune est inclinée par rapport à l'écliptique, l'action de la Lune vient légèrement perturber la précession en y ajoutant de petites oscillations dont la période est de 18,6 ans. Cet effet s'appelle la nutation.

Hipparque, aux environ de -130, fut le premier à estimer la précession de la Terre. En comparant ses mesures de la position de Spica, une étoile proche de l'écliptique, par rapport au point vernal (Le point vernal, (noté γ ou g), est un des deux points de la sphère céleste où...) avec celles effectuées par les astronomes des siècles précédents, comme Timocharis d'Alexandrie (Alexandrie (grec :?λεξ?νδρεια, Copte :...) et les astronomes babyloniens et chaldéens, il montra que le point (Graphie) vernal s'était déplacé de 2° par rapport à Spica. Il montra aussi que ce mouvement concernait aussi d'autres étoiles et valait au moins 1° par siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui...). La valeur actuelle est d'environ 1° pour 72 ans.

À cause de la précession des équinoxes (La précession des équinoxes est le lent changement de direction de l'axe de rotation de la Terre.), la durée du cycle des saisons (année tropique) est environ 20 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un...) plus courte que le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...) que met la Terre pour occuper la même position par rapport aux étoiles (année sidérale). Cette différence est importante pour les calendriers et leur règles concernant les années bissextiles.

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.378 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique