Vallée du Grésivaudan
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Le Grésivaudan (ou selon l'ancienne orthographe Graisivaudan) est une vallée des Alpes françaises située en majeure partie en Isère et qui constitue une partie du cours inférieur de l'Isère. L'étymologie du " Grésivaudan " viendrait d'ailleurs de " Isère " et " vallée ".

En pratique, le Grésivaudan désigne la partie de la plaine (Une plaine est une forme particulière de relief, c'est un espace géographique caractérisé par une surface topographique plane, avec...) alluviale de l'Isère comprise entre Grenoble et la confluence (La confluence d'un système de réécriture est définie comme la propriété suivante :) de l'Arc. Mais selon certains géologues, géographes, voire certains habitants, le Grésivaudan désigne la plaine alluviale de l'Isère comprise entre Tullins (en aval de Grenoble) et Albertville. On parlera alors de Bas Grésivaudan (entre Tullins et Grenoble) et de Haut Grésivaudan (entre Grenoble et Albertville).

Cet article traite du Grésivaudan au sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du ralentissement du vieillissement,...) large du terme (seconde définition).

Panoramique de la vallée du Grésivaudan pris depuis le sommet de la station des Sept-Laux. À gauche l'agglomération grenobloise, au centre Le Touvet, à droite la Savoie.
Panoramique de la vallée (Une vallée est une dépression géographique généralement de forme allongée et façonnée dans le relief par un cours d'eau...) du Grésivaudan pris depuis le sommet de la station des Sept-Laux. À gauche l'agglomération (Une agglomération est un ensemble urbain qui repose sur la continuité du bâti. L'agglomération correspond à la ville sur le plan physique. Une...) grenobloise, au centre Le Touvet, à droite la Savoie.

Formation

Vue de la vallée du Grésivaudan depuis le bas de la station de ski des Sept Laux du côté de Pipay.
Vue de la vallée du Grésivaudan depuis le bas de la station de ski des Sept Laux du côté de Pipay.

Le Grésivaudan marque la limite entre préalpes ou Alpes externes, formées en majorité de massifs montagneux calcaires et marno-calcaires (Bauges, Chartreuse, Vercors), et massifs internes alpins constitués en majorité de roches granitiques et métamorphiques (Vanoise, Belledonne).

Le Grésivaudan fait partie du sillon alpin : ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un...) de vallées et dépressions au centre des Alpes françaises orientées Sud-Sud-Ouest - Nord-Nord-Est. En général, on inclut le cours inférieur du Drac, le Grésivaudan supérieur, la Combe de Savoie (vallée de l'Arly et cours supérieur de l'Arve), parfois la vallée de Chamonix. Géologiquement, on pourrait également y incure le cours supérieur du Rhône (Le Rhône est un fleuve d'Europe. Long de 812 kilomètres, il prend sa source, dans le glacier du Rhône, à Gletsch, en Suisse, à...) en Suisse (Valais). Le sillon (Le Sillon est un mouvement politique et idéologique français fondé par Marc Sangnier (1873 - 1950). Il vise à rapprocher le catholicisme de...) alpin s'étend donc sur les départements de l'Isère, de la Savoie et de la Haute-Savoie.

Les villes importantes du Grésivaudan sont, du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) au Sud : Albertville, Montmélian, Pontcharra, l'agglomération grenobloise et Moirans.

Le Grésivaudan est une ancienne vallée glaciaire. Son profil en auge (fond plat et parois escarpées) a été modelé par des phénomènes glaciaires et post-glaciaires.

Voici les étapes du creusement de la vallée lors de la dernière glaciation (Une glaciation ou période glaciaire est à la fois une phase paléoclimatique froide et une période géologique de la Terre durant laquelle une part importante...), celle du Würm :

  • Le glacier (Un glacier est une masse de glace plus ou moins étendue qui se forme par le tassement de couches de neige accumulées. Écrasée sous son propre poids, la neige expulse l'air qu'elle contient, se soude en une masse compacte et se...) de l'Isère s'installe dans la vallée à la faveur d'un refroidissement climatique.
  • Il s'épaissit et s'étend jusqu'au niveau de Tullins, plaqué contre le Vercors par le glacier du Rhône qui s'étale dans le nord de l'Isère et la plaine lyonnaise.
  • Pendant des milliers d'années, il érode par des phénomènes complexes les côtés et le fond de la vallée qui prend un profil en " U ".
  • Dans le même temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), les glaces, gênées dans leur écoulement par la cluse de Voreppe et le glacier du Rhône, s'amassent et surcreusent la vallée jusqu'à atteindre -800 mètres sous le niveau de la mer (Le niveau de la mer est la hauteur moyenne de la surface de la mer, par rapport à un niveau de référence adéquat.) au niveau de Meylan. Au niveau de Grenoble, il y a alors jusqu'à 1 600 mètres d'épaisseur de glace (La glace est de l'eau à l'état solide.).
  • Lors du dernier réchauffement climatique (Le réchauffement climatique, également appelé réchauffement planétaire, ou réchauffement global, est un phénomène d'augmentation de la température...) il y a 10 000 ans, le glacier de l'Isère se retire petit à petit en laissant une vaste dépression devant lui qui se remplit d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) jusqu'à former un immense lac (En limnologie, un lac est une grande étendue d'eau située dans un continent où il suffit que la profondeur, la superficie, ou le volume soit suffisant pour provoquer une stratification, une...) du même type que les grands lacs italiens (lac Majeur, Lac de Côme, lac de Lugano, etc).
  • La vallée de l'Isère est entièrement occupée par un lac de Tullins jusqu'à Albertville et dont le niveau est légèrement inférieur à l'altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui explique la répartition de la vie sur terre.) de la vallée actuelle.
  • Les montagnes étant dénudées de glaciers et de végétations, les torrents érodent et charient d'énormes quantités de matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) qui viennent sédimenter dans le lac de l'Isère.
  • Une fois le lac comblé, la vallée acquiert son visage actuel : un fond plat qui correspond à l'ancienne surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement confondu avec sa...) du lac bordé (Le bordé est l'ensemble des bordages, c'est-à-dire l'ensemble des parties qui constituent la coque d'un bateau. Dans la construction européenne, le bordé est fixé extérieurement sur les...) par des parois abruptes et des falaises.

Histoire

Entre massif de Belledonne et Chartreuse, le Grésivaudan offre un cadre grandiose : Louis XII l'avait surnommé " le plus beau jardin de France ".

La vallée du Grésivaudan a été le berceau de l'hydro-électricité (la Houille (La houille (mot wallon francisé), est une roche carbonée. C'est également une roche combustible fossile solide provenant de la décomposition d'organismes du carbonifère.) blanche) : on trouve à Lancey (Commune de Villard-Bonnot) les vestiges des premières hautes chutes construites par Aristide Bergès en 1869. L’hydraulique industrielle et l’hydro-électricité en ont été les moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou...) essentiels de l'industrialisation précoce de la valée (scieries, papeteries, aluminium (L'aluminium est un élément chimique, de symbole Al et de numéro atomique 13. C’est un élément important sur la Terre avec 1,5 % de la masse totale.), etc).

Permettant de circuler au cœur des Alpes, le Grésivaudan est un important axe de communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou...). Aussi, la vallée connaît une circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) très dense : autoroutes A41, A43, A48 et A49, routes nationales et départementales, voie de chemin de fer (Le chemin de fer est un système de transport guidé servant au transport de personnes et de marchandises. Il se compose d'une infrastructure spécialisée, de matériel roulant et de procédures d'exploitation...) vers la Maurienne et l'Italie.

La vallée profite aujourd'hui de son cadre magnifique et abrite des zones d'activités orientées innovation et haute technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :), Inovallée (ex-ZIRST) à Meylan et Montbonnot, pôle d'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) microélectronique à Crolles,...

Page générée en 0.093 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique