Glaciation - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Carte de l'hémisphère nord durant la dernière glaciation.

Une glaciation ou période glaciaire est à la fois une phase paléoclimatique froide et une période géologique de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...) durant laquelle une part importante des continents est englacée.

Les glaciations ont d'abord été mises en évidence grâce à leurs traces morphologiques (moraines, blocs erratiques) dans les vallées alpines à la fin du XIXe siècle.

Depuis les années 1950, l'étude des rapports entre les différents isotopes de l'oxygène (L’oxygène est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de...) dans les sédiments prélevés par carottage au fond des océans (Océans stylisé Ωcéans est un documentaire français réalisé par...) a confirmé et précisé l'existence de nombreuses fluctuations climatiques plus ou moins cycliques (cf. Stades isotopiques marins et Chronologie isotopique).

Origine

Les causes des glaciations ont été l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans...) de nombreux débats, depuis que le phénomène a été clairement identifié au XIXe siècle. Les théories modernes retiennent souvent une relation avec les oscillations périodiques de l'orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps...) de la Terre (cf. les paramètres de Milanković), associée à des variations hypothétiques et périodiques dans le rayonnement solaire (En plus des rayons cosmiques (particules animées d'une vitesse et d'une énergie extrêmement...) ou les effets d'un déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles...) d'importantes masses continentales vers les régions polaires.

Traces de glaciations anciennes

La Terre garde la trace (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de...) de glaciations anciennes. La glaciation (Une glaciation ou période glaciaire est à la fois une phase paléoclimatique froide...) Varanger, il y a 750 millions d'années, par exemple, fut particulièrement importante. La glace (La glace est de l'eau à l'état solide.) semble avoir couvert à cette époque presque toute la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de...), jusqu'à l'équateur. Nous connaissons également des traces de glaciations au cours de :

  • l'Huronien (de -2 400 Ma à -2 100 Ma)
  • le Cryogénien (de -950 Ma à -570 Ma)
  • l'Andéen-saharien, à l'Ordovicien (de -450 Ma à -420 Ma)
  • la jonction (La Jonction est un quartier de la ville de Genève (Suisse), son nom familier est "la Jonquille") Carbonifère - Permien (de -360 Ma à -260 Ma)

Les traces fossiles des inlandsis (Un inlandsis est une nappe de glace, un glacier continental très étendu, connu aussi sous le nom...) du quaternaire

Les glaciations du Quaternaire ont produit un inlandsis qui a couvert et marqué de nombreuses montagnes, y compris en zone intertropicale et des zones aujourd'hui submergées par la remontée de la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) qui a suivi la déglaciation. Les épaisses glaces ont raboté certains reliefs ou entamé le sol d'une manière spécifique. Leur fonte a ensuite libéré une énorme quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire,...) d'eau ; Ce double phénomènes, associé à des phénomènes de cryoturbation, solifluxion.. a laissé de nombreuses traces encore visibles dans les anciennes régions glaciaires. Certains modelés d'accumulation et d'érosion en sont notamment caractéristiques. Les ôs, drumlin et chenaux proglaciaires marquent ainsi encore de nombreux reliefs glaciaire et périglaciaire des Alpes et de l'Alaska, du Spitzberg, de l'Islande (L’Islande, (en islandais Ísland, littéralement « terre de...). Le quaternariste observe et étudie ainsi :

  • des vallées, des cirques et des moraines,
  • des formations particulières dites hydrolaccolites qui regroupent les pingos, palses et lithalses dont les reliques sont des laquets.
  • des formations dites kettles, des drumlins, des pipkrates, des laquets, des « fers à repasser » et des dreikanters . .
  • d'épais dépôts de lœss et de limons, accumulés sur de vastes surfaces en Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et...) du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.), sur les plateaux et les plaines d'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un...) moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de...) et en Chine septentrionale. Dans l'hémisphère sud (L'hémisphère sud ou hémisphère austral est la moitié du globe terrestre...), elle concerne surtout l'Argentine (Pampa). Transportés par le vent (Le vent est le mouvement d’une atmosphère, masse de gaz située à la surface...), les lœss finissent par former une couverture plus ou moins épaisse (jusqu'à 200 mètres en Chine), rendant fertile les régions concernées, mais en posant des problèmes de stabilité (sols très vulnérables à l'érosion). Par exemple, la région des Börde (en Allemagne) ou celle de Shanxi (vallée du Huang He en Chine) sont tapissées de lœss.
  • des landes d'origine glaciaire : Par exemple, la plaine (Une plaine est une forme particulière de relief, c'est un espace géographique...) de la Geest (Allemagne) et la plaine polonaise sont concernées par les dépôts morainiques du quaternaire avec de nombreuses landes (Lande de Lunebourg) ou de collines (Mazurie polonaise) encadrant des fleuves qui coulent vers le nord.
  • des paysages de marais (En géographie, un marais est un type de formation paysagère, au relief peu...) devenus des tourbières (marais de Polésie en Ukraine)
  • des lacs (Lac Ladoga, Lac (En limnologie, un lac est une grande étendue d'eau située dans un continent où il...) Onega en Russie ; Grands Lacs en Amérique du Nord.
Page générée en 0.011 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique