Rayons cathodiques
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

On nomme rayons cathodiques une éjection continue d'électrons. Lorsque les éjections de rayons se font dans un gaz excitable, elles peuvent déterminer une fluorescence sur leur trajet. On peut alors observer la trace de ces courants d'électrons et noter leurs ressemblances et différences avec des courants électriques dans les conducteurs :

  • Les rayons cathodiques (On nomme rayons cathodiques une éjection continue d'électrons. Lorsque les éjections de rayons se font dans un gaz excitable, elles peuvent déterminer une fluorescence sur leur trajet....) sont déviés par le champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) des aimants (vous pouvez le vérifier sur tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) écran (Un moniteur est un périphérique de sortie usuel d'un ordinateur. C'est l'écran où s'affichent les informations saisies ou demandées par l'utilisateur et générées ou...) cathodique de vos ordinateurs ou téléviseurs; c'est d'ailleurs le principe qui les fait fonctionner)
  • Ils sont également déviés, mais de façon différente (En mathématiques, la différente est définie en théorie algébrique des nombres pour mesurer l'éventuel défaut de dualité d'une application définie à l'aide de la trace, dans l'anneau des...), par les champs électrostatiques
  • Deux rayons cathodiques parallèles et de même sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une...) s'attirent

Ce sont là précisément des comportements semblables, à ceci près que la rigidité des conducteurs ne permet pas des torsions aussi spectaculaires dans les fils électriques.

La seule autre différence appréciable est que la vitesse (On distingue :) des électrons dans un conducteur est considérablement plus lente (quelques millimètres par seconde) que celles des électrons dans les rayons cathodiques. Il ne faut pas confondre cette vitesse des électrons avec la vitesse du courant électrique, qui est pour sa part d'un ordre de grandeur comparable à celle de la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet) à 780nm...), au retards éventuels d'induction près.

Les rayons cathodiques ont été abondamment étudiés par le physicien (Un physicien est un scientifique qui étudie le champ de la physique, c'est-à-dire la science analysant les constituants fondamentaux de l'univers et les forces qui...) Jean Perrin (Jean Baptiste Perrin (né le 30 septembre 1870 à Lille, mort le 17 avril 1942 à New York) était un physicien français qui a travaillé sur les questions relatives...). On en voit de belles démonstrations au Palais de la découverte, à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine,...).

Page générée en 0.090 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique