Bateau viking
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Le bateau viking est un bateau scandinave du Moyen-âge, utilisé pour le commerce et pour le transport des soldats.

Gungnir. Voilier Viking de 18 m construit en 2001 inspiré du navire de Gokstad. Ancré à Nemours 77
Gungnir. Voilier Viking de 18 m construit en 2001 inspiré du navire (Un navire est un bateau destiné à la navigation maritime, c'est-à-dire prévu pour naviguer au-delà de la limite où cessent de s'appliquer les règlements techniques de sécurité de navigation...) de Gokstad. Ancré à Nemours 77

Caractéristiques

Le bateau viking (Le bateau viking est un bateau scandinave du Moyen-âge, utilisé pour le commerce et pour le transport des soldats.) dispose d'un gouvernail (Le gouvernail est une partie mobile d'un bateau, ou d'un avion.), qui est un des traits caractéristiques des bateaux vikings. Ce gouvernail était constitué par une sorte de rame courte à très large pale (Une pale d'hélice (avion) ou de rotor (hélicoptère) est une surface portante en rotation autour d'un axe. C'est un dispositif aérodynamique ou hydrodynamique destiné à créer un déplacement...), fixée par des attaches de cuir à tribord arrière (tribord vient du norrois styr bord, côté du gouvernail). Il était en effet possible de le relever très rapidement pour qu'il ne racle pas le fond, le bateau (Un bateau est une construction humaine capable de flotter sur l'eau et de s'y déplacer, dirigé ou non par ses occupants. Il répond aux besoins du transport maritime ou fluvial, et...) pouvant passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) dans des courants très peu profonds en raison de son très faible tirant d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.). La coque était constituée de planches superposées qui contribuaient à sa souplesse et à sa solidité. Bien que pouvant être ambivalent, le drakkar (Le bateau viking est un bateau scandinave du Moyen-âge, utilisé pour le commerce et pour le transport des soldats.) avait une spécialité, le skjaldrim, un bordage spécial où placer les boucliers des rameurs pour servir de protections contre les projectiles. Le skeid en est une variante.

Si ces bateaux présentent de nombreuses similitudes (notamment méthode de construction à clins, quille alongée, voile...), il existe différents types. Parmi les bateaux marchands, on compte la skúta (petit navire de brasse), le eptirbátr (canot), le karfi dont le représentant le plus connu est le Gokstad, et le knørr destiné au grand large.

Les bateaux de guerre ou herskip se divisent en snekkja à vingt bancs de nage, la skeið qui tenait le rôle de croiseur (Un croiseur est un navire de guerre, aujourd'hui, le plus puissant et le plus grand des bâtiments de combat, exception faite des porte-aéronefs.) lourd, les dreki dotés de figures de proue (La proue est le nom donné à la partie avant d'un bateau ; le terme est aujourd'hui délaissé en faveur d'étrave, qui reste plus technique.) et de poupe (le navire de guerre (Cet article décrit de manière générique le navire de guerre.) prestigieux par excellence).

Drakkar

Le nom de " drakkar " sous lequel sont communément connus les navires vikings, quels qu’ils soient, est un barbarisme construit au XIXe siècle, inspiré du terme suédois moderne " drake " (dragon) – et non " dreki " en norrois – auquel un double " k " a été ajouté pour en accentuer l’aspect exotique. Or les Vikings désignaient leurs embarcations, suivant leur forme et leur tonnage, sous les noms de " knörr " (pluriel : " knerrir "), " snekkja " ou " langskip " : on préfèrera, en français, le terme d’" esnèque ".

Bien qu'aucun navire viking n'ait été retrouvé avec une tête de dragon en proue, on peut supposer que l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) français du mot serait dû à un quiproquo.

Histoire

Les premières traces (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de certification et de notification basé sur internet sous la responsabilité de la Commission européenne dans le cadre du...) de cette forme de bateaux datent de l'an 1000.

Cette forme est l'aboutissement d'une transformation progressive de la pirogue (Une pirogue est une embarcation légère, longue et étroite, souvent faite d'un seul tronc d'arbre creusé (monoxyle), mue à la voile ou à la pagaie et parfois équipée de balancier.)[1]. Au IVe siècle, l'embarcation (Une embarcation est un bateau de faible dimensions. Souvent non ponté, sa propulsion peut être à aviron, à voile ou à moteur. Généralement, une embarcation sert d'annexe à un bateau plus important, pour rejoindre la terre au...) n'est plus un tronc (Un tronc peut être :) unique creusé mais un assemblage de pièces de bois. Au VIIIe siècle, elle dispose d'une quille et peut transporter plusieurs dizaines de personnes, entre 90 et 200 selon les témoignages. Au XIe siècle, elle dispose d'une voile.

La connaissance des bateaux des Viking provient principalement d'illustrations épigraphiques, de runes, de la Tapisserie de Bayeux, de diverses sagas et de l'archéologie des épaves. La découverte d'un rituel est à l'origine de la plupart des connaissances actuelles sur le sujet. Le peuple (Le terme peuple adopte des sens différents selon le point de vue où l'on se place.) viking enterrait suivant l'usage - à la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus...) d'un grand chef - le dignitaire ainsi que son bateau, servant alors de sépulture et le tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) formant (Dans l'intonation, les changements de fréquence fondamentale sont perçus comme des variations de hauteur : plus la fréquence est élevée, plus la hauteur perçue est haute et inversement. Chaque voyelle se caractérise par son...) un tumulus. Ce fut la première fois à Gokstad, près de Sandefjord, où l'on a trouvé un bateau viking parfaitement conservé. Un autre a été trouvé en 1933 à Äskekärrremote.

Dans le Boulonnais, au nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) de la France, jusqu'à la fin du XXe siècle, les pêcheurs professionnels ont continué à utiliser un petit bateau viking pour la pêche côtière : le flobart, dont la coque est aussi constituée de planches à clins superposées. Les derniers, en bois, se trouvent à Audresselles et à Wissant.

Certains navires de pêche sont encore fabriqués de la même façon dans les îles Lofoten (Norvège) ou en Russie.

Homonymie

Drakkar était également le nom d'un poste français à Beyrouth au Liban où les parachutistes, chargés de veiller sur une paix fragile, furent victimes d'un terrible (Le Terrible était un vaisseau de ligne de 2e rang et de 78 canons, dessiné par François Coulomb, et lancé à Toulon en 1739. Il était long de 152 pieds français, large de 44,4...) attentat, faisant 58 tués le 23 octobre 1983.

Page générée en 0.121 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique