Accident vasculaire cérébral
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Accident vasculaire cérébral ou Accident cérébro-vasculaire
Classification et ressources externes
INFARCT.jpg
CIM-10 I61.-I64.
CIM-9 434.91
OMIM 601367
DiseasesDB 2247
MedlinePlus 000726
eMedicine neuro/9  emerg/558

emerg/557

pmr/187

MeSH D020521

Un accident vasculaire cérébral (AVC), parfois appelé « attaque cérébrale », est un déficit neurologique soudain d'origine vasculaire.

Au Canada, il est appelé accident cérébro-vasculaire (ACV).

L'apoplexie ou attaque d'apoplexie est un terme anciennement employé, plus général. C'est en fait l'effet visible de l'AVC : perte de connaissance, avec arrêt partiel (Le mot partiel peut être employé comme :) ou complet des fonctions cérébrales, ou une attaque provoquant la perte de conscience ou la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus...) soudaine du patient (Dans le domaine de la médecine, le terme patient désigne couramment une personne recevant une attention médicale ou à qui est prodigué un soin.) (apoplexie foudroyante).

L'hypertension artérielle (L' hypertension artérielle, ou HTA, est définie par une pression artérielle trop élevée.) est la principale cause d'attaque vasculaire cérébrale.

Les AVC sont parfois liés à une mauvaise hygiène de vie (L'hygiène de vie est l'ensemble des mesures destinées à préserver et à promouvoir la santé. Elle concerne essentiellement les...) (tabagisme, obésité), mais ils peuvent aussi survenir du fait de l'hérédité (L’hérédité (du latin hereditas, « ce dont on hérite ») est la transmission de caractéristiques d'une génération à la suivante, quel que soit le mode de...) et de certaines maladies spécifiques (hypertension artérielle, hypercholestérolémie (Par hypercholestérolémie (littéralement : cholestérolémie élevée) on entend un taux élevé de cholestérol sanguin. Ce...), fibrillation auriculaire, troubles de la coagulation sanguine).

Étiologie et facteurs de risque

Étiologies ou causes

  1. Maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) vasculaire : selon le calibre artériel on distingue deux atteintes vasculaires : l'athérome et la maladie des petites artères. L'athérome (ou athérosclérose) qui provoque des occlusions artérielles cérébrales de gros et moyen calibres, il est responsable de 25 % des AIC. La maladie des petites artères ou "lacunes" qui correspond a de petits infarctus (Un infarctus est défini par la mort brutale et massive de cellules (nécrose irréversible d'une partie d'un organe), en rapport avec un manque d'oxygène.) cérébraux profonds due à une dysplasie des petites artères perforantes généralement causée par l'HTA ou le diabète (Le diabète présente plusieurs formes, qui ont toutes en commun des urines abondantes (polyurie). Le mot « diabète » vient du grec ancien dia-baïno, qui...), elle est également responsable d'environ 25 % des AIC.
  2. Maladie cardiaque : il s'agit de cardiopathies emboligènes avec dans un cas sur deux une fibrillation auriculaire (trouble du rythme), dans les autres cas on observe souvent un infarctus du myocarde (Le myocarde est le tissu musculaire (myo-, muscle) du cœur (-carde). C'est un muscle épais et creux se contractant de manière rythmique.), une maladie de l'oreillette gauche, la présence d'une valve cardiaque (Une valve cardiaque est un élément du cœur séparant les différentes cavités et empêchant le sang de refluer dans...) mécanique (Dans le langage courant, la mécanique est le domaine des machines, moteurs, véhicules, organes (engrenages, poulies, courroies, vilebrequins, arbres de...) (avec un traitement anticoagulant (Un anticoagulant est une substance chimique ayant la propriété d'inhiber la coagulabilité naturelle du sang. Le sang ainsi traité ne coagulera pas ou alors moins vite, mais gardera la même viscosité. L'usage principal...) déficient) ou bien une cardiomyopathie.
  3. Maladie hématologique : cette cause est moins fréquente, exemple : la drépanocytose (La drépanocytose (du grec drepnos, faucille), également appelée hémoglobinose S, sicklémie, ou anémie à cellules falciformes (sickle-cell anemia...).
  4. Troubles de la coagulation, parfois causés par les traitements anticoagulants
  5. Chez le sujets jeune (avant 40-50 ans) d'autres causes sont à évoquer :
  • La dissection d'une artère (Une artère (du grec αρτηρία, artêria) est un vaisseau qui conduit le sang du cœur aux poumons ou aux autres tissus de l'organisme.) cervicale, elle cause 20 des AIC chez le sujet jeune.
  • L'endocardite infectieuse avec emboles cérébraux, les signes neurologiques sont alors associés à un syndrome (Un syndrome est un ensemble de signes cliniques et de symptômes qu'un patient est susceptible de présenter lors de certaines maladies, ou bien dans des circonstances...) infectieux.
  • Des maladies immunologiques, notamment le syndrome des anticorps anti-phospholipides.

Facteurs de risque

On peut classer les facteurs de risques en trois catégories : majeurs, moyens et faibles ou discutés, en fonction de leur risque relatif (risque de faire un AVC s'il on possède le facteur de risque (En gestion des risques, un facteur de risque est une source de risque qui est classée en risques inhérents génériques probables dans le but de...) par rapport au risque en l'absence du facteur de risque) :

  1. Risques majeurs :
  • HTA
  • Alcoolisme (L'alcoolisme est l'addiction à l'alcool ([[éthanol[[) contenu dans les boissons alcoolisées. L'OMS reconnaît l'alcoolisme comme une...) chronique sévère
  • Âge (augmentation de la rigidité vasculaire)
  1. Risques moyens :
  • Diabète
  • Hyperhomocystéinémie
  • Tabac
  • Oestroprogestatifs
  • Infections
  • Sexe (Le mot sexe désigne souvent l'appareil reproducteur, ou l’acte sexuel et la sexualité dans un sens plus global, mais se réfère aussi aux différences physiques...) masculin
  • Antécédents familiaux
  1. Risques faibles ou discutés :
  • Hypercholestérolémie
  • Migraine (La migraine (du grec ancien ημικρανίον / êmikraníon, douleur touchant la « moitié du crâne ») est une céphalée...) avec aura
  • Obésité (L'obésité est l'état d'une personne, ou d'un animal, souffrant d'une hypertrophie de la masse adipeuse, qui se traduit par un excès de poids, réparti de façon généralisée dans les...)
Page générée en 0.327 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique