Bande aéronautique VHF - Définition

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

La bande aéronautique VHF est une bande de fréquences du spectre radioélectrique, réservée à l'aéronautique par des traités internationaux. Elle est utilisée pour les communications à courte et moyenne distance entre les pilotes et le personnel des stations au sol. Elle permet de transmettre des clairances et des informations importantes pour la sécurité de la circulation aérienne et l'efficacité de la gestion du trafic aérien.

Émetteur-récepteur de radiocommunication d'une station aéronautique sur un transpondeur.
Émetteur-récepteur de radiocommunication d'une station aéronautique.

Généralités

Historique

  • Les premières liaisons radios aéronautique remontent au début du XXe siècle, à une époque où les ballons dirigeables et les avions communiquaient en radiotélégraphie par un opérateur radio-navigant d'aéronef dans la bande aéronautique des 900 mètres, dans la bande marine des 600 mètres et dans la bande de radiogoniométrie des 450 mètres. En vol une antenne pendante longue de 120 mètres était déroulée pour établir les communications radios sur ces longueurs d'ondes.
  • Dès 1932, en France, études pour une bande aéronautique VHF.
  • Dès 1935, en France, début d'exploitation sur quelques canaux de la bande aéronautique VHF.
  • La bande aéronautique VHF mondiale est créée le 1er janvier 1949 : elle s'étend alors de 108 MHz à 132 MHz.
  • Depuis le 1er janvier 1990, la bande est comprise entre 108 MHz à 137 MHz et pour la radiotéléphonie, elle est comprise entre 117,975 MHz et 137 MHz.

Utilisations

Radiocommunication de contrôle.

La bande VHF est utilisée pour les communications en radiotéléphonie à courte ou moyenne distance entre les aéronefs et les stations au sol et entre les aéronefs. Elle est également utilisée pour la radionavigation (balises pour la navigation en route, l'approche et l'aide à l'atterrissage). Les bandes hectométrique et décamétrique du service aéronautique sont entre 2,8 MHz et 23,35 MHz en plusieurs sous bandes avec des canaux de 3 kHz en J3E (USB). Ces dernières sont utilisées pour une portée d’exploitation mondiale en fonction de la propagation haute fréquence et de la fréquence utilisée.

Ordre de priorité dans les messages échangés

  • Détresse (sauf sur un message de détresse déjà en cours).
  • Urgence (sauf sur un message de détresse ou sur un message d’urgence déjà en cours).
  • Contrôle de la circulation aérienne (sauf sur un message déjà en cours).
  • Information de vol (sauf sur un message déjà en cours).
  • Exploitants d'aéronefs et pilotes (sauf sur un message déjà en cours).
  • Routine (sauf sur un message déjà en cours).

Modes de modulation et canaux

Les stations aéronautiques travaillent en modulation d'amplitude type H3E, avec une porteuse et une bande latérale supérieure (la bande latérale inférieure est supprimée arbitrairement), la bande passante étant de 2,7 kHz avec un espacement entre les canaux de 8,33 kHz, tels que 118,100 MHz118,10833 MHz118,116,66 MHz118,125 MHz (le tiers des canaux est compatible avec les canaux espacés de 25 kHz).

En France, de la surface jusqu'au niveau 195 (19 500 pieds soit 5 800 m), les stations aéronautiques peuvent travailler en modulation d'amplitude de type A3E, avec des canaux espacés de 25 kHz, tels que 118,100 MHz118,125 MHz118,150 MHz118,175 MHz.

Portée et propagation

La portée des ondes VHF étant quasi-optique, cette bande est utilisée pour des communications à courte ou moyenne distance. Pour des communications sur de grandes distances (traversée des océans, etc.), la bande HF est utilisée. La portée D (en milles nautiques) entre un aéronef de hauteur H (en pieds) et une station au sol de hauteur h (en pieds) est exprimée par la relation :

D=1,23(\sqrt{H}+\sqrt{h})

ou, avec H et h en mètres et D en kilomètres :

D=4,188(\sqrt{H}+\sqrt{h}).

Ainsi, un signal émis par un aéronef au niveau de vol 390 (11 900 m) peut être reçu au niveau de la mer par des stations distantes de 240 NM (450 km). Une même fréquence peut donc être attribuée à plusieurs services suffisamment distants au sein d'un même pays. Par exemple, la fréquence 118,100 MHz est attribuée, en France, aux contrôles d'aérodromes ou AFIS de Dunkerque, Bordeaux-Mérignac, Granville, Lyon Bron, Ouessant et Toulouse Blagnac, sans brouillage mutuel entre ces services.

Manœuvre d’une station radiotéléphonique

Pour manœuvrer une station radiotéléphonique dans les bandes aéronautiques il est nécessaire de posséder un des certificats suivants :

  • Licence de pilote avec mention d'aptitude à la radiotéléphonie,
  • L'agrément de pompier d'aérodrome,
  • Le certificat d'exploitant avec mention d'aptitude à la radiotéléphonie,
  • L'agrément d'agent AFIS
  • Le certificat d'exploitant hospitalier en télécommunications,
  • Certificat restreint de radiotéléphoniste du service aéronautque (CRR),
  • Qualification restreinte de radiotéléphoniste international (QRRI) ou qualification radiotéléphoniste international (QRI).
Page générée en 0.012 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise