Force aérienne chinoise - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Force aérienne de l'armée populaire de libération
Air Force Flag of the People's Republic of China.svg

Drapeau de la force aérienne chinoise

Période 11 novembre 1949
Pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue...) République populaire de Chine Chine
Allégeance Armée populaire de libération
Type Armée de l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et...)
Taille 250 000 personnes
Équipement ~ 3 400 aéronefs en 2002

La force aérienne chinoise - officiellement :: Force aérienne de l'armée populaire de libération - (chinois simplifié: 中国人民解放军空军; chinois traditionnel : 中國人民解放軍空軍; hanyu pinyin : Zhōngguó Rénmín Jiěfàngjūn Kōngjūn) est la composante aérienne de l'armée populaire de libération. Il s'agit de la troisième force aérienne mondiale (derrière les États-Unis et la Russie) et la plus importante force aérienne d'Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la...), avec 250 000 membres et 2 500 avions de combat.

Histoire

La première utilisation d'aéronefs au sein de l'armée populaire de libération remonte à la guerre sino-japonaise mais la constitution d'une force aérienne à part entière date de l'été 1949 avec la création du Groupe de Vol Nanyuan chargé de la protection aérienne de Pékin (Pékin (ou Beijing) (?? ; pinyin : B?ij?ng   Écouter la prononciation...). Ce groupe dispose alors de 40 aéronefs saisit aux forces armées de la République de Chine.

Avec la proclamation de la libération de la Chine, le 1er octobre 1949, la force aérienne chinoise fût fondée le 11 novembre 1949 en aéronautique (L'aéronautique inclut les sciences et les technologies ayant pour but de construire et de...). Dés novembre 1950, elle participe à un conflit majeur, la guerre de Corée où avec des unités de l'armée de l'air soviétique volant sous cocarde (Une cocarde est un insigne de couleur (en tissu ou peint) représentant un pays, une armée...) chinoise; elle affronte les forces armées des États-Unis et la coalition sous drapeau de l'ONU. La livraison d'aéronefs en provenance de l'URSS débute dès 1951 et la Chine obtient deux ans plus tard des licences pour la production de ces aéronefs. L'aide soviétique ne se limite pas à la fourniture d'équipements mais participe également à la formation du personnel chinois et à la défense de l'espace aérien (L'espace aérien est organisé pour fournir une sécurité optimale à tous les...) de certains sites face à Taïwan (Taïwan ou Taiwan (en sinogrammes traditionnels 臺灣 et plus souvent en sinogrammes...) en 1950.

Dans les années 1960, la rupture sino-soviétique entraînera une période difficile pour l'armée de l'air chinoise. La fin de l'aide soviétique combinée à la concurrence nouvelle exercée par le programme de missiles balistique (La balistique est la science qui a pour objet l'étude du mouvement des projectiles.) chinois vont contribuer à un affaiblissement de cette force aérienne. Cependant, de nouvelles conceptions locales d'aéronefs (Shenyang J-8 - basé sur le Super Frelon (Le SA.321 Super Frelon est un hélicoptère lourd conçu par la société...) français) permettra un redressement progressif. Ainsi l'industrie de l'armement de la République populaire de Chine livre des aéronefs de combat à l'armée populaire vietnamienne à partir de 1965.

Entre la guerre du Vietnam et la fin des années 1980, les équipements de la force aérienne chinoise est constitué quasi-exclusivement d'appareils obsolètes d'origine soviétique. Le rôle de l'aviation (L'aviation est une activité aérienne définie par l'ensemble des acteurs,...) chinoise était alors le soutien de l'armée de terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...) chinoise face à une éventuelle invasion de chars de l'armée rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait...). Dans ce contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le...), la guerre sino-vietnamienne de 1979 n'a vu qu'une intervention très limité de l'aviation.

Dans les années 1980, la force aérienne chinoise accentua ses efforts sur la formation de ses pilotes et reçut le soutien des nations occidentales jusqu'en 1989. Avec les manifestations de la place Tian'anmen, et la répression organisée par l'armée, l'ONU vota un embargo total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un...) sur les ventes d'armes à la République populaire de Chine. Mais en 1991, l'effondrement de bloc soviétique permettra à la République populaire de Chine et à la Russie d'améliorer leur relations. Ainsi, la Russie redevient un fournisseur d'armements de la république populaire.

Modernisation

Un Shenyang J-11 en 2007.

Au début des années 1990, l'armée de l'air chinoise entame une vaste modernisation qui prévoit le retrait des avions dépassés et leur remplacement partiel (Le mot partiel peut être employé comme :) par des appareils plus modernes. Ainsi la force aérienne diminue ses effectifs tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) en assurant une meilleure qualité de ses équipements. Ce programme débute par l'aquisition de Su-27 et Su-30 et la conception du Chengdu (Chengdu (en chinois : ??, en pinyin : Chéngd?), également appelée métaphoriquement...) J-10 et du JF-17 Thunder en collaboration avec le Pakistan pour ce dernier.

Puis la République populaire de Chine obtient en 1996 la licence pour la production locale de 200 Su-27 (Shenyang J-11) et une nouvelle acquisition (En général l'acquisition est l'action qui consiste à obtenir une information ou à acquérir un...) de Su-27 et Su-30 permet de continuer cette modernisation mais en 2004, l'industrie de l'armement de la République populaire de Chine après avoir produit 95 J-11 et commencer la production du J-10 a annulé le contrat du J-11, arguant que le matériel russe était trop limité technologiquement. Pourtant, en 2007, Pékin a sorti le J-11B, qui est en fait une réplique exacte de Su-27 biplace - sauf le moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif...), le radar (Le radar est un système qui utilise les ondes radio pour détecter et déterminer la...) et le tableau de bord (Le tableau de bord est l'élément qui indique au conducteur d'un véhicule (automobile, bateau),...) -.

Par ailleurs, le programme de modernisation est complété par une redéfinition des missions de la force aérienne. Le transport aérien (Le transport aérien est le secteur économique qui regroupe toutes les activités de...), jusqu'ici négligé, augmente sa capacité avec l'annonce en 2005 de la commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un...) de 30 Il-76 (L'appareil Iliouchine 76 est un avion de transport militaire quadriréacteur conçu en Union...) et 8 avions ravitailleur Il-78. La conception du Shenyang J-XX est également en cours.

Régions de commandements aériens
Page générée en 0.059 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique