France Télécom

Actionnaires

France Télécom est une société anonyme dont le capital de 10 457 395 644 euros (au 30 juin 2008) est réparti de la façon suivante :

  • Actionnaires institutionnels : 64,3 %
  • État français (dont ERAP) : 26,7 %
  • Actionnaires individuels : 5,0 %
  • Salariés : 3,7 %
  • Auto-détention : 0,4 %

Les salariés actionnaires sont regroupés au sein d'une association : l'ADEAS.

En application de la loi n° 2003-1365 du 31 décembre 2003 et du décret n° 2004-387 du 3 mai 2004, et depuis la cession par l’Etat français de 10,85 % supplémentaires du capital de France Télécom (France Télécom est la principale entreprise française de télécommunications et la 71e entreprise mondiale. Elle emploie près de 181 000 personnes, dont environ 80 000 à...) intervenue le 7 septembre 2004, les procédures spécifiques de contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) de France Télécom par l’Etat ne sont plus applicables. Néanmoins, en application du décret-loi du 30 octobre 1935, le Conseil d’administration doit encore comprendre des représentants de l’Etat au prorata de la quotité des actions France Télécom détenues par ce dernier. A la date du présent document (Dans son acception courante un document est généralement défini comme le support physique d'une information.), l’Etat dispose ainsi de trois représentants sur un total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple :...) de 15 membres au Conseil d’administration de France Télécom..

Organisation du groupe

Son Président (PCA) est actuellement Didier Lombard qui n'a pas de fonctions opérationnelles. Stéphane Richard en est le Directeur Général depuis le 1er mars 2010.

Divisions commerciales et métiers

Présence mondiale du groupe France Télécom

Le groupe est organisé autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit...) de divisions opérationnelles (découpages géographiques), de secteurs d'activités et divisions/fonctions métiers (activités et fonctions support pour le groupe)

  • Divisions opérationnelles
    • France
    • Royaume-Uni
    • Espagne
    • Pologne
    • Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité...), Moyen-Orient et Caraïbes
    • Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres émergées. Avec une population de...), Moyen-Orient et Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale terrestre ou 29,4 % des terres émergées) et le plus...)
    • Entreprises (monde)
  • Secteurs d'activités
    • Services de communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter-...) résidentiels
    • Services de communication personnels
    • Services de communication entreprises (Orange Business Services (Orange Business Services est la nouvelle identité commerciale (depuis le 1er juin 2006) qui regroupe les solutions et services dédiées aux entreprises...))
    • Contenus
    • Orange Healthcare (Division Santé)
  • Divisions métier/Fonctions transverses
    • Secrétariat général
    • Marketing (Le marketing (on utilise aussi parfois — dans 7% des cas, d'après les chiffres donnés par Google — le néologisme français mercatique) est une discipline qui cherche à déterminer...) stratégique
    • Finances
    • Réseaux, opérateurs et systèmes d'information
    • Ressources humaines
    • Transformation du groupe et achats
    • Communication et marque

Conseil d'administration (mars 2006)

Administrateurs élus par l'Assemblée générale :

  • Stéphane Richard, PDG
  • Bernard Dufau, ancien PDG d'IBM (International Business Machines Corporation (IBM) est une société multinationale américaine présente dans les domaines du matériel informatique, du logiciel et des services informatiques.) France
  • José-Luis Durán, ancien directeur général du groupe Carrefour
  • Charles-Henri Filippi, Président d'Alfina ; ancien Président d'HSBC France
  • Claudie Haigneré (Claudie André-Deshays, épouse Haigneré, née le 13 mai 1957 au Creusot (Saône-et-Loire) est une scientifique, spationaute et femme politique...), Présidente de la Cité (La cité (latin civitas) est un mot désignant, dans l’Antiquité avant la création des États, un groupe d’hommes sédentarisés libres (pouvant avoir des esclaves), constituant une société...) des Sciences et de l'Industrie
  • Henri Martre, Président d'Honneur de la Société Aérospatiale (L'aérospatiale (nom commun féminin singulier) est une discipline scientifique qui rassemble les techniques de l'aéronautique (déplacement dans l'atmosphère,...)
  • Marcel Roulet, Président d'Honneur de France Télécom

Administrateurs représentant l'État :

  • Bruno Bézard, directeur général de l'Agence des participations de l'État
  • Jacques de Larosière, conseiller à BNP Paribas
  • Henri Serres, vice-Président du Conseil général des technologies de l'information

Administrateurs représentant les membres du personnel :

  • Hélène Adam
  • René Bernardi
  • Jean-Michel Gaveau

Administrateur représentant les membres du personnel actionnaires :

  • Stéphane Tierce

Représentant du Comité Central d'Entreprise :

  • Jean-Paul Gristi

Secrétaire du Conseil d'Administration

  • Henri de Joux

Réorganisations de la partie opérationnelle de France Télécom

En 1980, deux types de directions existent en France : les directions régionales et les directions opérationnelles (DOT) qui sont sous la coupe des premières et supervisent un département. Toutes ces directions dépendent de la Direction générale des télécommunications (La Direction Générale des Télécommunications (DGT) fut créée en 1941 par le régime de Vichy et a pris le nom commercial de France Telecom le 1er janvier...) (DGT). Les établissements opérationnels sont organisés selon le schéma « CCL/Agence/CPE/ » qui va persister une quinzaine d'années. Ce schéma correspond à une vision du cycle de vie (La vie est le nom donné :) de la ligne téléphonique : création en CCL, vente en agence, service après-vente et comptage en CPE. Chacun de ces établissements comprend environ cent-cinquante personnes. À cela s'ajoute des fonctions en back-office : renseignements téléphoniques, centre de facturation.

En 1984, se rajoutent les délégations de zone, échelon intermédiaire entre les directions régionales et la DGT. Ces délégations de zones sont cependant supprimées au bout d'un an d'existence environ. Vers 1987, l'informatisation supprime environ un tiers des postes de travail en back-office. Les personnels ainsi libérés sont affectés aux agences commerciales ou à de nouvelles fonctions (vendeurs) pour vendre des abonnements téléphoniques, des terminaux ou des fax. L'introduction de la TVA et de la première libéralisation, celle des services à valeur ajoutés pour laquelle il n'y aura jamais de concurrents à se déclarer.

En 1992, France Télécom doit mener deux réformes de front. La réforme des classifications remplace sept-cents grades de fonctionnaires par quatre classes et trois niveaux dans chaque classe. Cela engendre une certaine grogne même si la masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse...) salariale augmentera largement plus que ce qui était anticipé. Les directions régionales sont supprimées, les deux à trois-milles personnes qui y travaillaient sont reversées dans des Organismes nationaux de soutien (ONS). En 1998, la quasi-totalité de ces ONS est supprimée.

Une nouvelle réorganisation, en 1995, structure l'entreprise selon trois marchés (résidentiel, petits professionnels et grandes entreprises) pour faire face aux besoins croissants des différents clients, et l'arrivée de la concurrence (SFR). L'organisation est désormais conçue autour des usages des clients et non plus des produits. Les personnels sont donc réaffectés avec changement de métier. En 2000, le marché « petits professionnels », créé en 1995, est supprimé. Il ne semble pas y avoir eu de motivation (La motivation est, dans un organisme vivant, la composante ou le processus qui règle son engagement dans une action ou expérience. Elle en détermine le déclenchement dans une certaine direction...) commerciale, organisationnelle ou économique à cette restructuration. Des établissements techniques de taille régionales sont créés. Les agences sont réorganisées doublement sous l'angle (En géométrie, la notion générale d'angle se décline en plusieurs concepts apparentés.) géographique (doublement de la surface).

1998 voit le début de la généralisation (La généralisation est un procédé qui consiste à abstraire un ensemble de concepts ou d'objets en négligeant les détails de façon à ce qu'ils puissent être considérés...) des intranets au sein de l'entreprise, ainsi que l'explosion (Une explosion est la transformation rapide d'une matière en une autre matière ayant un volume plus grand, généralement sous forme de gaz. Plus cette transformation s'effectue rapidement, plus...) d'internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide...) et des offres dans ce domaine. France Télécom fonde Wanadoo et rachète plus d'une centaine de sociétés.

En 2003, les agences sont divisées en deux spécialités (agences spécialisées dans la vente à distance et les agences spécialisées en vente physique). Les tailles géographiques doublent aussi (et le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'agences est divisé par deux).

En 2006 les directions régionales sont réduites à la relation institutionnelle régionale avec un effectif divisé approximativement par dix. Le pouvoir d'organisation de l'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) opérationnelle de l'entreprise est transféré aux directions territoriales. Il y a deux fois moins de directions territoriales que de directions régionales. La taille des établissements gérés par les DT atteint couramment mille personnes.

Page générée en 0.754 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique