Gange
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Gange
Le Gange à Vârânasî.
Caractéristiques
Longueur 2 510 km
Bassin 907 000 km2
Bassin collecteur Gange (Le Gange (hindî : गंगा Gangâ, bengalî : গঙ্গা Gônga) est un fleuve important (sa longueur varie suivant les sources de quelque 2 500 à quelque...)
Débit (Un débit permet de mesurer le flux d'une quantité relative à une unité de temps au travers d'une surface quelconque.) moyen 12 230 m3⋅s-1 (Farakka)
Cours
Source Glacier (Un glacier est une masse de glace plus ou moins étendue qui se forme par le tassement de couches de neige accumulées. Écrasée sous son propre poids, la neige...) de Gangotrî
 · Localisation Gangotrî
 · Altitude 7 756 m
 · Coordonnées 30°59′N 78°55′E / 30.983, 78.917
Embouchure Golfe (Un golfe (italien golfo, grec kolpos, pli) est une partie de mer avancée dans les terres, en général selon une large courbure.) du Bengale
 · Localisation Sundarbans
 · Altitude 0 m
 · Coordonnées 22°5′N 90°50′E / 22.083, 90.833
Géographie (La géographie (du grec ancien γεωγραφία - geographia, composé de "η γη" (hê gê) la Terre et "γραφειν"...)
Principaux affluents
 · Rive gauche Mahakhali, Karnali, Koshi, Gandak, Ghaghra
 · Rive droite Yamunâ, Son, Mahananda
Pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus souvent sous forme...) traversés Inde Inde
Bangladesh Bangladesh
Principales villes Haridwar, Soron, Kânnauj, Kanpur, Allâhâbâd, Vârânasî, Patna, Râjshâhî

Le Gange (hindî : गंगा Gangâ, bengalî : গঙ্গা Gônga) est un fleuve (En hydrographie francophone, un fleuve est un cours d'eau qui se jette dans la mer ou dans l'océan – ou, exceptionnellement, dans un désert, comme pour l'Okavango. Il se distingue d'une rivière, qui se jette dans un...) important (sa longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou...) varie suivant les sources de quelque 2 500 à quelque 3 000 km) dans l'Inde du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.). Son bassin couvre 907 000 km2 et son delta est commun avec celui du Brahmapoutre. Le Gange fait partie des sept rivières sacrées de l'Inde.

Trajet

Il prend sa source au glacier Gangotri à 6 600 m d'altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui explique la répartition de la vie sur terre.) dans l'Himalaya où il porte le nom de Bhâgiratî. À 210 km de sa source, il conflue à Devaprayâga avec le torrent Alaknandâ descendant du Nanda Devî à 7 800 m pour former le Gange proprement dit.

Il coule ensuite depuis Haridwâr situé à 300 m d'altitude à travers la plaine (Une plaine est une forme particulière de relief, c'est un espace géographique caractérisé par une surface topographique plane, avec des pentes relativement faibles. Elle...) indienne du nord, appelée plaine gangétique, perdant ce peu de dénivelé en s'écoulant sur le reste de son cours tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) en collectant un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'affluents comme la Yamunâ (1 300 km), la Ghaghrâ (1 080 km) à Châpra, le Gandak (700 km) à Hajipur, la Râmgangâ (640 km) peu avant Allâhâbâd, la Son ou Sone (784 km) à Patna, la Dâmodarâ ou Dâmodâr (541 km) au sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) de Kolkata (Calcutta est la capitale de l'État indien du Bengale occidental. Jusqu'en août 1998, la ville était connue sous son nom anglicisé de Calcutta...), la Koshî (700 km) près de Bhagalpur, la Gumtî ou Gomatî (675 km) près de Vârânasî.

Il se jette alors dans le golfe du Bengale en formant (Dans l'intonation, les changements de fréquence fondamentale sont perçus comme des variations de hauteur : plus la fréquence est élevée, plus...) un important delta appelé Sundarbans, où il se mêle au Brahmapoutre. Une branche de ce delta forme la Hûglî qui arrose Kolkata, l'autre branche majeure qui coule au Bangladesh se nomme Padmâ avant de se joindre au Brahmapoutre pour former le Meghna.

Lorsqu'il arrive dans la région de Calcutta, il change de nom et est appelé Hoogly ou Hougli. Il devient alors une rivière (En hydrographie, une rivière est un cours d'eau qui s'écoule sous l'effet de la gravité et qui se jette dans une autre rivière ou dans un fleuve, contrairement au fleuve qui se jette, lui, selon...) où il est dangereux de naviguer, soumise aux marées et aux moussons maritimes, dont les fonds changent en permanence.

Signification religieuse

Le Gange est considéré comme sacré par les hindous : l'immersion dans le Gange lave (La lave est une roche en fusion, plus ou moins fluide, émise par un volcan lors d’une éruption. La lave est issue d'un magma,...) le croyant de ses péchés et la dispersion (La dispersion, en mécanique ondulatoire, est le phénomène affectant une onde dans un milieu dispersif, c'est-à-dire dans lequel les...) des cendres dans le fleuve peut apporter une meilleure vie (La vie est le nom donné :) future et même permettre d'atteindre plus tôt la moksha ou délivrance, c'est-à-dire la sortie du monde (Le mot monde peut désigner :) phénoménal.

Les dévots hindous font des pèlerinages pour se baigner dans ses eaux et pratiquer la méditation sur ses rives. Plusieurs sites sacrés hindous se trouvent le long des rives du Gange, comme Haridwâr (ou Hardwâr) et Vârânasî (parfois appelé Kâshî ou Bénarès).

La Yamunâ, une rivière importante et presque aussi sacrée, est un affluent (On appelle affluent un cours d'eau qui va se jeter dans un cours d'eau au débit plus important, au niveau d'un point de confluence. (Synonyme : tributaire).) du Gange, qu'elle rencontre près d'Allâhâbâd. Tous les douze ans se tient, au confluent (Un confluent, ou point de confluence, est le lieu où se rejoignent deux (parfois plus) cours d'eau.) des deux cours d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) un rassemblement important, la Kumbhamelâ dont la dernière en 2001 a vu passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) 70 millions de personnes sur une période de temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de 6 semaines. À ces deux cours d'eau s'adjoint la Sarasvatî, la rivière mystique et invisible, dans la croyance hindoue.

Page générée en 0.011 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique