Jade
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Jade
Jadestein.jpg

Morceau de jade brut
Général
Formule brute jadéite : NaAl(Si2O6)
néphrite : Ca2(Mg, Fe)5((OH,F)Si4O11)2
Identification
Couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).) variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle est utilisée pour marquer un rôle dans une formule,...)
Système cristallin monoclinique
Échelle de Mohs (L'échelle de dureté de Mohs fut inventée en 1812 par le minéralogiste allemand Friedrich Mohs afin de mesurer la dureté des minéraux. Elle est basée sur dix minéraux facilement...) 6,5 - 7
Propriétés optiques
Indice de réfraction (L'indice de réfraction provient du phénomène de réfraction qui désigne le changement de direction de la lumière au passage d'un milieu à un autre. La notion d'indice a d'abord été introduite empiriquement comme...) 1,660
Biréfringence (La biréfringence est une propriété qu'ont certains matériaux transparents vis-à-vis de la lumière. Leur effet principal est de diviser en deux un rayon lumineux qui les pénètre. C'est pourquoi, sur la...) 0,02
Autres propriétés
Densité (La densité ou densité relative d'un corps est le rapport de sa masse volumique à la masse volumique d'un corps pris comme référence. Le corps de référence est l'eau pure...) 3,34
Caractères distinctifs
Principales variétés
Boutons antiques en jadéite réalisés à la main (La main est l’organe préhensile effecteur situé à l’extrémité de l’avant-bras et relié à ce dernier par le poignet. C'est un organe destiné à saisir et manipuler des...) (Chine).

Le jade est une pierre gemme (Une gemme est une pierre fine, précieuse ou ornementale ou n'importe quelle matière très dure ou colorée ayant l'aspect de ces pierreries et utilisée comme ornement.) très dure et tenace employée en ornementation et en joaillerie (La joaillerie est étymologiquement l'art de fabriquer des joyaux, et plus largement des objets de parure mettant en valeur principalement les pierres...).

Son origine étymologique est espagnole : les conquistadors du XVe siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération...) la baptisèrent piedra de ijada - textuellement pierre pour la fosse (iliaque) : selon la croyane indienne, elle passait pour guérir les maux de reins et les coliques néphrétiques mais aussi pour éloigner les mauvais esprits.

Le jade désigne en fait deux minéraux distincts pouvant avoir une apparence semblable : la jadéite et la néphrite. Initialement les deux minéraux ne sont pas différenciés. Les noms jade et néphrite ont la même origine : lapis nephriticus est l'équivalent latin de l'espagnol piedra de ijada, c'est-à-dire pierre du flanc, en référence à son utilisation par les peuples mésoaméricains pour guérir divers maux internes, dont les problèmes néphrétiques. C'est en 1863 qu'Alexis Damour décrit et nomme la jadéite, après avoir observé une variété de jade dont la composition différait radicalement de celle d'une autre variété qu'il avait étudiée en 1846 (i.e. néphrite) et identifiée comme appartenant à la famille des trémolites. On distingue depuis :

  • le jade néphrite composé essentiellement de néphrite, un silicate de calcium et magnésium du groupe des amphiboles, assez commun.
  • le jade jadéite composé essentiellement de jadéite, un silicate de sodium (Le sodium est un élément chimique, de symbole Na et de numéro atomique 11. C'est un métal mou et argenté, qui appartient aux métaux alcalins. On ne le trouve pas...) et aluminium (L'aluminium est un élément chimique, de symbole Al et de numéro atomique 13. C’est un élément important sur la Terre avec 1,5 % de la masse totale.) du groupe des pyroxènes, plus dur, plus dense, plus rare et considéré comme plus précieux.

Les différentes variétés de jade étaient très employées à l'époque de la pierre polie pour la confection des haches. Les artistes chinois utilisent depuis longtemps cette pierre semi-précieuse pour réaliser de petits objets d'art.

Le jade est généralement d'un vert (Le vert est une couleur complémentaire correspondant à la lumière qui a une longueur d'onde comprise entre 490 et 570 nm. L'œil humain possède...) plus ou moins prononcé.
Le jade blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle obtenue avec un spectre lumineux continu, d'où l'image que...) est le jade pur
Le jade vert contient des sels de chrome (Le chrome est un élément chimique de symbole Cr et de numéro atomique 24.)
Le jade bleu-vert contient des sels de cobalt
Le jade noir contient des sels de titane (Le titane est un élément chimique métallique de symbole Ti et de numéro atomique 22.)
Le jade rose contient des sels de fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau...) et de manganèse

Gisements

On trouve de la néphrite en Chine, en Russie, en Nouvelle-Zélande (La Nouvelle-Zélande est un pays de l'Océanie, au Sud-Ouest de l'océan Pacifique, constitué de deux îles principales (l'île du Nord et l'île du Sud), et de nombreuses îles...) et au Canada. La jadéite fut également utilisée au Guatemala par les Mayas ; elle provenait sans doute des hautes terres du pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²),...) (Sierra de las Minas).
Au Guatemala le géologue Jay Ridinger et son épouse Mary Lou qui est archéologue ont prospecté dans la région d'Antigua les rives du fleuve (En hydrographie francophone, un fleuve est un cours d'eau qui se jette dans la mer ou dans l'océan – ou, exceptionnellement, dans un désert, comme pour l'Okavango. Il se distingue d'une rivière, qui se jette...) Motagua. En 1974 ils y ont découvert les anciens gisements qui furent exploités à l'époque précolombienne. Dans les gisements qu'ils exploitent avec leur société "Jade S.A" on trouve plusieurs couleurs de jade allant du blanc au noir en passant par la traditionnelle couleur verte ainsi que du jade rose très rare. Le jade bleu-vert est dit "jade des Olmèques ", le jade vert foncé est dit " jade des Mayas ".

On en trouve aussi au Kazakhstan, et en Birmanie (jade impérial).

Page générée en 0.058 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique