Messagerie instantanée
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

La messagerie instantanée ou le clavardage (qc), également désignée par l’anglicisme « chat » (« bavardage »), permet l’échange instantané de messages textuels entre plusieurs ordinateurs connectés au même réseau informatique (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit...), et plus communément celui d’Internet. Contrairement au courrier électronique (Le courrier électronique, courriel ou email/e-mail, est un service de transmission de messages envoyés électroniquement via un réseau...), ce moyen de communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine...) est caractérisé par le fait que les messages s’affichent en quasi-temps-réel et permettent un dialogue (Le dialogue est une communication entre deux ou plusieurs personnes ou groupes de personnes. Il doit y avoir au minimum un émetteur et un récepteur. Une donnée émise, c'est le message. Un code, c'est la...) interactif.

Synonymes et francisation

La messagerie instantanée (La messagerie instantanée ou le clavardage (qc), également désignée par l’anglicisme « chat »...) est souvent désignée sous le nom chat ([tʃæt] du verbe anglais to chat, bavarder). Le nom chat et le verbe chatter sont souvent utilisés en franglais pour désigner la messagerie instantanée. Une écriture souvent utilisée pour cette prononciation est le fréquent nom masculin tchat, qui est utilisé de façon à ne pas confondre la prononciation avec celle du chat (l’animal). Plusieurs sites de discussion français utilisent d’ailleurs ce mot.

L’Office québécois de la langue française a proposé, en octobre 1997, le mot-valise clavardage formé de « clavier » et de « bavardage », entré dans le Petit Larousse 2004. Ce terme est d’ailleurs le seul synonyme francophone pour désigner la messagerie instantanée au Québec. Toutefois, les termes « bavardage-clavier » et « cyberbavardage » (également proposés par l’OQLF), ainsi que « bavardage en ligne », sont des synonymes acceptés.

En France, la Commission générale de terminologie et de néologie avait d’abord proposé causette en 1999. Elle s’est ravisée en avril 2006 et propose dorénavant dialogue en ligne avec la définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la division entre les définitions réelles et les définitions nominales.) suivante : « Conversation entre plusieurs personnes connectées en même temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) à un réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle nœud...), qui échangent des messages s’affichant en temps réel sur leur écran ». Ce terme est présent dans la base terminologique de la DGLF et obligatoire pour les administrations et services de l’État français, mais n’a pas été retenu comme synonyme au Québec. En pratique, le terme n’est pas entré en usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.). Par exemple, il est absent du site du gouvernement français, au bénéfice du terme « chat ».

Le mot féminin tchatche, emprunté au français d’Afrique du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) et de France, s’est répandu spontanément, en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du...), ainsi que ses dérivés : « tchatcher » et « tchatcheur ». Ce mot, qui a été emprunté en anglais et est devenu chat, dérive de l’espagnol, cháchara, « bavardage ».

L’abréviation IM du sigle anglais Instant Messaging est parfois utilisée, également IMP pour « Instant Messaging and Presence ».

On utilise parfois webchat ou shoutbox, pour préciser que la communication se fait sur une page Web (Une page Web est une ressource du World Wide Web conçue pour être consultée par des visiteurs à l'aide d'un navigateur Web. Elle a...) (comme Yahoo! (Yahoo!,Inc. est une société américaine de services sur Internet opérant notamment un portail Web. À l'origine, Yahoo! était uniquement un annuaire Web. En 2009, Yahoo! offre de nombreux autres...) Groupes).

Argot

La messagerie instantanée possède son propre langage. Les discussions ayant lieu en temps réel, la vitesse (On distingue :) d’écriture la rend plus fluide (Un fluide est un milieu matériel parfaitement déformable. On regroupe sous cette appellation les gaz qui sont l'exemple des fluides compressibles, et les liquides, qui sont des fluides peu compressibles. Dans certaines conditions...), d’où l’utilisation de raccourcis d’écriture, notamment pour exprimer l’état d’esprit de l’auteur (voir les émoticônes). Ces raccourcis sont souvent automatiquement remplacés par une image de binette ( Binette, instrument de jardinage ou agricole utilisé pour biner la terre ; dans le langage populaire, visage, tête ; cette seconde acception a conduit à la francisation sous le nom Binette (informatique) du terme...).

Fonctionnement

La messagerie instantanée requiert l’emploi d’un logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les instructions de traitement,...) client (Le mot client a plusieurs acceptations :) qui se connecte à un serveur de messagerie instantanée. Elle diffère du courrier électronique du fait que les conversations se déroulent instantanément (quasiment en temps réel, les contraintes temporelles n’étant pas fortes dans ces systèmes). La plupart des services modernes offrent un système de notification de présence, indiquant si les individus de la liste de contacts sont simultanément en ligne et leur disponibilité (La disponibilité d'un équipement ou d'un système est une mesure de performance qu'on obtient en divisant la durée durant laquelle ledit équipement ou...) pour discuter.

Dans les tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) premiers programmes de messagerie instantanée, chaque lettre apparaissait chez le destinataire dès qu’elle était tapée, et quand des lettres étaient effacées pour corriger une faute, cela se voyait également en temps réel. Cela faisait ressembler la communication à un coup de téléphone (Le téléphone est un système de communication, initialement conçu pour transmettre la voix humaine.) plutôt qu’à un échange de messages. Dans les programmes modernes de messagerie instantanée, le destinataire ne voit le message (La théorie de l'information fut mise au point pour déterminer mathématiquement le taux d’information transmis dans la communication d’un message par un canal de communication, notamment en présence de parasites appelés...) de l’expéditeur apparaître que lorsque celui-ci l’a validé.

La plupart des applications de messagerie instantanée permettent de régler un message de statut, qui remplit la même fonction qu’un message de répondeur téléphonique, par exemple pour indiquer la cause d’une indisponibilité.

En évoluant, la messagerie instantanée a intégré les fonctionnalités de voix et de vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un support adapté à l'électronique et non de type photochimique. Le mot vidéo...) grâce à une webcam (Une webcam, ou cybercaméra, est une caméra conçue pour être utilisée comme un périphérique d'ordinateur, et qui produit une vidéo dont la finalité n'est pas d'atteindre une haute...), mais aussi toutes sortes d’applications collaboratives (tableau blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle obtenue avec un spectre lumineux...), édition de texte, jeux, etc.), d’envoi de messages automatiques et de notifications (supervision, « push » d’informations, etc.).

Page générée en 0.154 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique