Montage vidéo - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Le montage vidéo consiste à sélectionner des images enregistrées sur un support qui n'est pas photochimique et à assembler le tout en une suite cohérente. C'est l'une des opérations finales dans la réalisation de documentaires, téléfilms, reportages, vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la...) clips, etc.

Depuis longtemps utilisé par le cinéma (On nomme cinéma une projection visuelle en mouvement, le plus souvent sonorisée. Le terme...), pour les effets spéciaux en particulier, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) un chacun peut maintenant aussi utiliser l'outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son...) informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine...) pour créer ses films de famille ou ses fictions et réaliser lui-même ses montages. Plusieurs logiciels sont d'ailleurs à sa disposition pour ce faire, certains gratuits, d'autres payants.

Matériel

On distingue deux types de matériel :

  • les bancs de montage dit « linéaire » ou « régies multimachines » équipés au minimum d'un magnétoscope lecteur et d'un second, enregistreur
  • les bancs de montage dit « non-linéaire » ou « virtuel » : le montage est alors effectué via un logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements...) sur un ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant...) ou une station dédiée.

Jusque dans les années 2000, une régie composée d'un banc de montage multimachine disposait le plus souvent, outre des magnétoscopes, d'un éditeur de montage (Sony RME 400, RME 450, BVE 600, BVE 900, BVE 2000, BVE 9000, BVE 9100...), d'un mélangeur (Un mélangeur est un circuit permettant de combiner plusieurs signaux contenant des informations...) vidéo, d'une console de mixage et d'un multi effet (ADO 100, Sony DME 7000 ...). Depuis l'ère du numérique (Une information numérique (en anglais « digital ») est une information...), les régies multimachines disparaissent peu à peu, laissant place aux stations de montage qui regroupent toutes ces fonctionnalités.

Pour les formats numériques grand public tels que le DV ou le HDV (Le HDV (High Definition Video) est le premier format vidéo haute définition ( par opposition à...), la station de montage devra être équipée d'un port firewire ou eSATA (implémenté sur la carte mère (La carte mère est un matériel informatique (composé de circuits imprimés et de...) ou sur une carte annexe) pour acquérir les cassettes vidéo et d'un stockage important, suivant les projets.

Pour les formats professionnels, la station de montage devra être équipée de connectiques adéquates suivant les formats :

  • Betacam SP: entrées / sorties composantes
  • Betacam numérique : entrées / sorties SDI
  • HDCAM : entrées / sorties HD SDI
  • HDCAM SR : entrées / sorties double HD SDI pour gérer le flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments...) 4:4:4

Le montage non-linéaire

Le montage non-linéaire, ou montage « virtuel », a été rendu (Le rendu est un processus informatique calculant l'image 2D (équivalent d'une photographie)...) possible en vidéo grâce à l'avènement de l'informatique.

Les images et le son sont enregistrés sur un serveur vidéo, directement dans le codec (Un codec est un procédé capable de compresser et/ou de décompresser un signal...) utilisé par le programme de montage, et peuvent être directement montés sur ce support. Par analogie, on peut comparer le montage « non-linéaire » à un traitement de texte informatique et le montage « linéaire » à une mise en page par dactylo. L'insertion d'une nouvelle phrase dans un texte déjà tapé à la dactylo nécessite une restructuration de la mise en page plus ou moins fastidieuse, ce qui n'est plus le cas en traitement de texte informatique.

Il est désormais possible de déplacer des plans ou des séquences en cours de montage, comme en montage traditionnel en pellicule, grâce aux techniques de segmentation (De manière générale, le mot segmentation désigne l'action de segmenter, le fait de se segmenter...) en plans. Ceci est difficilement réalisable dans le cas du montage linéaire.

Il existe deux façons de « monter » en non-linéaire. La première ressemble à du montage linéaire (Logiciel AVID). On choisi les séquences que l'on veut insérer puis on les « enregistre » sur la ligne de montage (Timeline). On peut toutefois quand même intégrer des séquences au milieu du montage en tout temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...).

La seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui...) façon est le « drag and drop ». On choisi le clip à insérer puis on le glisse sur la ligne (timeline). Pour déplacer les clips déjà sur la ligne, on les sélectionne et les glisse à l'endroit désiré, ce qui ne peut se faire de cette manière dans la première méthode. Le drag and drop est beaucoup plus facile d'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) pour des non-expérimentés.

Dans tous les cas, le « montage non-linéaire » permet l'édition « à la volée » de certains évènements en direct (comme le sport), en évitant toute perte de temps car on évite le transcodage, et la diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de...) dès que le montage est terminé.

Page générée en 0.044 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique