Opération chirurgicale
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Opération chirurgicale à l'hôpital de Louga (Sénégal)

Une opération chirurgicale est un acte médical qui consiste le plus souvent à extraire une structure ou à atteindre un organe (Un organe est un ensemble de tissus concourant à la réalisation d'une fonction physiologique. Certains organes assurent simultanément plusieurs fonctions, mais dans ce cas, une fonction est généralement...) à traiter après incision sur un patient (Dans le domaine de la médecine, le terme patient désigne couramment une personne recevant une attention médicale ou à qui est prodigué un soin.) anesthésié en milieu stérile. Les opérations chirurgicales sont des actes manuels pratiqués par les chirurgiens.

Les interventions chirurgicales servent (Servent est la contraction du mot serveur et client.) en général à réparer un traumatisme (Un traumatisme est un dommage de la structure ou du fonctionnement du corps ou du psychisme. Il peut être dû à un agent ou à une force...) grave (fracture grave, hémorragie (Une hémorragie est un saignement, un écoulement du sang en dehors de son circuit naturel constitué par le cœur et les vaisseaux sanguins (veines et artères).)...), à soigner une infection, extraire une structure pathologique, libérer un organe compressé (Occlusion digestive, par exemple) ou encore à corriger une malformation (Une malformation est une altération morphologique congénitale d'un tissu ou d'un organe du corps humain ou de tout être vivant.) ou une caractéristique physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique désigne la connaissance...) considérée comme un défaut handicapant par le patient (chirurgie esthétique).

Dans le monde (Le mot monde peut désigner :) en 2007-2008 ; environ 234 millions d'opérations chirurgicales ont été réalisées en hôpital (Un hôpital est un lieu destiné à prendre en charge des personnes atteintes de pathologies et des traumatismes trop complexes pour pouvoir être traités à domicile ou dans le...).

Opérations les plus courantes

On estime qu'en 1994, aux États-Unis, l'opération chirurgicale (Une opération chirurgicale est un acte médical qui consiste le plus souvent à extraire une structure ou à atteindre un organe à traiter...) la plus courante était la chirurgie (La chirurgie est une technique médicale consistant en une intervention physique sur les tissus, notamment par incision et suture. Un médecin spécialisé dans cette discipline est un chirurgien. Un acte médical...) de la cataracte, avec environ 2 049 000 personnes par an. La seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de...) opération la plus courante dans ce pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas...) - et peut-être la plus courante pour la population masculine - pourrait être la circoncision.

Les extractions dentaires et les interruptions volontaires de grossesse (La grossesse est le processus physiologique au cours duquel la progéniture vivante d'une femme se développe dans son corps, depuis la conception jusqu'à ce qu'elle puisse survivre hors du corps...) pourraient être, avec la circoncision, les opérations les plus pratiquées de par le monde.

Démarche qualité

Une check-list simple permettrait de diviser par deux le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de morts et de complications post-opératoires (pour le mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) suivant l'opération).
Une étude conduite en 2007 et 2008 sur 3733 patients devant subir une chirurgie non cardiaque) dans 8 hôpitaux de 8 pays. 3955 des patients ont bénéficié d'une check-list et ont été suivis un mois après l'opération.
L'étude publiée en 2009 a conclu que dans le cas d'une opération chirurgicale, que ce soit dans un hôpital moderne de pays riche, ou dans un pays dit "pauvre", la vérification systématique (En sciences de la vie et en histoire naturelle, la systématique est la science qui a pour objet de dénombrer et de classer les taxons dans un certain ordre, basé sur des principes divers. Elle ne doit pas être...) et à voix haute de 19 points (recommandés par les guides de bonnes pratiques et l'OMS) pendant et après l'opération, réduisait de 36 % le risque de complication (dont mort) dans le mois suivant l'opération.
Cette liste inclut des items aussi simples que : vérifier l'identité du patient, qu'il a bien reçu un traitement antibiotique (Un antibiotique (du grec anti : « contre », et bios : « la vie ») est une molécule qui détruit ou...) préventif, recompter les instruments après l'opération. Sans check-list, 1,5% des opérés décèdent dans les 30 jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale)...) suivant l'opération, et avec cette procédure de contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) ce taux n'est plus que de 0,8% (P = 0,003). Le taux de complications non mortelles est passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur...) de 11,0% des patients 7,0% après l'introduction de la liste de contrôle (P <0,001). Le temps qui peut sembler perdu au moment de l'opération, est largement récupéré par la diminution des échecs et récidives. Sachant qu'en 2008, on estimait - selon les auteurs de cette étude) que 234 millions d'opérations chirurgicales étaient réalisées chaque année, le nombre de personnes sauvées ou mieux soignées ne serait pas négligeable si cette pratique était généralisée ou obligatoire.

Une procédure similaire de diagnostic (Le diagnostic (du grec δι?γνωση, diágnosi, à partir de δια-, dia-, „par, à travers, séparation, distinction“ et γν?ση, gnósi,...) différentiel (Un différentiel est un système mécanique qui a pour fonction de distribuer une vitesse de rotation de façon adaptative aux besoins d'un ensemble...) poussé et méthodique en amont, permettrait peut-être d'encore améliorer le service aux patients.

Page générée en 0.132 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique