Projet d'aéroport du Grand Ouest - Définition et Explications

Introduction

Le projet d'aéroport Grand Ouest est un projet d'aéroport international dont l'implantation est prévue sur les communes de Notre-Dame-des-Landes, Grandchamp-des-Fontaines, Vigneux-de-Bretagne, Fay-De-Bretagne et Treillières en Loire-Atlantique.

Ce projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité de contribution,...) s'ajouterait à l'Aéroport (Un aéroport est l'ensemble des bâtiments et des installations d'un aérodrome qui servent au trafic aérien d'une ville ou d'une région. Ces bâtiments et installations sont conçus pour que des avions puissent...) de Rennes - Saint-Jacques et viserait à transférer les vols commerciaux de l'Aéroport Nantes Atlantique (L'Aéroport Nantes Atlantique est situé sur les territoires des communes de Bouguenais et de Saint-Aignan-Grandlieu, au Sud-Ouest de Nantes. En 1951, le premier bâtiment (en bois) est construit à...) qui, utilisé à 35% de sa capacité, a accueilli en 2007 2 518 810 passagers et qui peut en accueillir jusqu'à 3,5 millions.

Avec une croissance moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient...) du trafic aérien de 4,3 % par an depuis 15 ans et une hypothèse de trafic de 4 millions de passagers à Nantes Atlantique en 2025 a été prévu la construction d'un aéroport d'une capacité de 4 millions de passagers dès l'ouverture et de 9 millions à l'horizon (Conceptuellement, l’horizon est la limite de ce que l'on peut observer, du fait de sa propre position ou situation. Ce concept simple se décline en physique, philosophie, littérature, et bien d'autres domaines :) 2050. En 2009, d'après le journal Le Monde (Le mot monde peut désigner :), le trafic a connu à Nantes un repli de 3%, alors que la moyenne nationale reculait de 6%.

Les travaux doivent débuter en 2012 pour une ouverture prévue en 2015. Le coût de l'aéroport est estimé à 580 millions d'euros (hors taxes) en 2006 (contre 480 en 2002). D'après Le Canard enchaîné, le projet d'aéroport serait évaluable à « quatre milliards d'euros ».

Avec une surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique,...) au sol de 1 650 à 2 000 hectares, ce projet d'aéroport serait plus étendu que l'aéroport de Paris-Orly et ses 1 528 hectares.

Situation géographique

Le site envisagé pour l'aéroport est situé à 22 km de Nantes, à 39 km de Saint-Nazaire, à 80 km de Rennes, à 100 km de La Roche-sur-Yon et à environ 350 km des aéroports parisiens d'Orly et de Roissy - Charles de Gaulle.

Historique

Initialement envisagé pour l'accueil des supersoniques concordes au début des années 1960, la préfecture de Loire-Atlantique décide en 1965 d’entamer « la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances...) d’un nouveau site aéronautique (L'aéronautique inclut les sciences et les technologies ayant pour but de construire et de faire évoluer un aéronef dans l'atmosphère...) pour les régions Bretagne et Pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus souvent sous forme...) de la Loire. ».

La décision de créer un aéroport intercontinental à Notre-Dame-des-Landes résulte d'une mission parlementaire aux États-Unis conduite par le sénateur Michel Chauty en 1970, qui déclarait alors que « la métropole (Une métropole (du grec mêtêr, mère, et polis, ville) est la ville principale d'une région géographique ou d'un pays, qui à la...) Nantes-Saint-Nazaire pourrait devenir le Rotterdam aérien de l'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme...) par la création d'un aéroport international (Un aéroport international est généralement un aéroport avec des services des douanes et d'immigration pour gérer les vols internationaux à destination et en...) de fret (Le transport de marchandises est une activité économique réglementée, à la fois par chaque pays et au niveau international.) au nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) de la Loire »réf. à confirmer : .

En 1972 est créée l’ADECA (Association de Défense des Exploitants Concernés par l'Aéroport), elle regroupe les agriculteurs s'opposant au projet d’implantation d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes. C'est la crise pétrolière de la décennie (Une décennie est égale à dix ans. Le terme dérive des mots latins de decem « dix » et annus « année.) 70 qui mettra ce projet en veille pour de nombreuses années (projet réactivé en 2000 sous le gouvernement Lionel Jospin). En 2000 est créée l'ACIPA (Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre-Dame-des-Landes), à l'initiative de 9 riverains. En dix mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.), elle atteint 1 040 adhérents.

Le 13 Avril 2007 remise au Préfet de la Région Pays de la Loire du rapport reconnaissant l'utilité publique du projet.

Le 8 décembre 2007, la « Coordination des associations opposées au projet de nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes » (À l'est de l'Erdre, ACIPA, ADECA, ANDE, Bien Vivre à Vigneux, Bretagne Vivante, Greenpeace 44, La Confédération paysanne, La FNAUT, Les Alternatifs 44, Les Verts 44, La Ligue pour la protection des oiseaux, MALICE, Natur-Action, Nature Avenir, Solidarités écologie, UDES, Vivre à Treillières) a inauguré un lieu de résistance au lieu-dit « les Domaines » à Notre-Dame-des-Landes.

Fin décembre 2007, la construction de l'aéroport du Grand Ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou...) est confirmé malgré le gel, annoncé lors du Grenelle de l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à prendre...), de toute nouvelle structure aéroportuaire.

Le décret d'utilité publique a été signé le 10 février 2008, sous réserve que cet aéroport soit de haute qualité environnementale (La Haute qualité environnementale ou HQE a d'abord été un socle théorique consensuel avant de devenir une marque déposée en France. La « Haute Qualité...). En réaction à ce décret, une manifestation contre le projet s'est tenue à Nantes début mars 2008, réunissant quelque 1 800 personnes selon la police, plus de 3 000 selon les organisateurs.

Le Conseil de la communauté de communes d'Erdre et Gesvres a décidé le 9 juillet 2008 d’engager un recours en annulation de la déclaration d'utilité publique du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes devant le Conseil d'Etat.

Page générée en 0.498 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique