Téléportation - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Star Trek

Lorsque le navire Enterprise arrive à proximité d'une planète sur laquelle des membres de son équipage désirent se rendre, ceux-ci se dématérialisent pour se recomposer sur la planète en question (et de même au retour). Interrogé sur ce choix, le réalisateur de la série le justifia par le fait que les techniques d'effets spéciaux de l'époque rendaient celui-ci plus facile et moins coûteux que de faire atterrir la maquette de l'Enterprise de façon réaliste sur un paysage (Étymologiquement, le paysage est l'agencement des traits, des caractères, des formes d'un...) naturel.

Téléportation quantique

C'est la seule téléportation (On nomme téléportation (terme de 1934) le transfert d'un corps dans l'espace sans...) qui ait été expérimentalement mise en œuvre. En 2009, des chercheurs américains ont transféré de manière instantanée l'état quantique (En mécanique quantique, l'état d'un système décrit tous les aspects du système physique. Il...) d'un atome (Un atome (grec ancien ἄτομος [atomos], « que...) d'ytterbium (L'Ytterbium est un élément chimique de symbole Yb et de numéro atomique 70.) vers un autre situé à 1 m de lui. L'expérience précédente n'avait permis de "franchir" que quelques millimètres.

Ouvrages développant cette thématique

  • Ficton:
    • Dan Simmons : Hypérion
    • Larry Niven : L'Anneau-Monde
    • A. E. van Vogt : le Cycle du Ā
    • Michael Crichton : Prisonniers du temps
  • Réalisme fantastique:
    • Visa pour une autre Terre, Jacques Bergier (Jacques Bergier, né le 8 août 1912 à Odessa (Ukraine) et mort le...), éd. Albin Michel, 1974 : aborde le problème des « Portes induites »
    • Le Grand Livre des Énigmes, Jacques Mandorla, éd. Atlas, 1995, p. 52 - 55
    • Unexplained Phenomena, John Michell et Robert (Bob) J. M. Rickard, éd. Rough Guides Ltd (Penguin Group), 2000, p. 3 - 7

Quelques spéculations

Trous de ver (Les vers constituent un groupe très hétérogène d'animaux invertébrés...)

Les lois actuelles de la physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la...) ne semblent pas s'opposer à ce que des trous de ver soient utilisés à des fins de téléportation dans l'espace (téléportation-vm dans le rapport Davis), au moins de flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments...) de particules, si l'on trouve un moyen de les stabiliser pendant un temps suffisant.

Rien de comparable à la série Stargate (Stargate est un univers de science-fiction basé sur des voyages entre des planètes...) (la porte des étoiles) n'est pour autant prévu à l'horizon (Conceptuellement, l’horizon est la limite de ce que l'on peut observer, du fait de sa propre...). Les physiciens semblent plus intéressés à rechercher quelle loi physique encore à découvrir interdirait le voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel...) dans le temps, s'il en existe une, car pour le moment aucune équation (En mathématiques, une équation est une égalité qui lie différentes quantités, généralement...) ne s'y oppose encore. Stephen Hawking (Stephen W. Hawking, CH, CBE, FRS, FRSA, est un physicien théoricien et cosmologiste anglais,...) suggère qu'il pourrait exister un principe de limitation analogue à ce qu'est le second principe de la thermodynamique en physique classique.

Voyage ou suicide (Le suicide (du latin suicidium, du verbe sui caedere « se massacrer...) déguisé ?

Dans le cadre d'une téléportation par recomposition à distance d'un être vivant à partir des informations tirées de sa décomposition (En biologie, la décomposition est le processus par lequel des corps organisés, qu'ils...) au point (Graphie) de départ (téléportation-q dans le rapport Davis), le corps du sujet serait détruit lors du transfert. Dans ce cas, s'agirait-il d'un voyage ou d'un suicide masqué par un escamotage ? Nos connaissances dans le domaine de l'identité et de la conscience sont à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...) (2006) insuffisantes pour trancher la question. Le refus du suicide par certaines religions poserait un éventuel problème d'objection de conscience à l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) de cette technique de déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles...).

Il faut savoir que la téléportation ressemblerait au déplacement d'un fichier informatique (Un fichier informatique est une unité informationnelle physiquement stockée sur un support de...) sur un support différent, par exemple, qui revient à créer une copie conforme (un clone) avant de détruire le fichier ( Un fichier est un endroit où sont rangées des fiches. Cela peut-être un meuble, une pièce,...) original. Une personne téléportée serait donc un clone exactement reproduit, avec le physique, les souvenirs de la personne téléportée… qui a donc été détruite (difficile à admettre surtout lorsqu'on vient à se demander si un tel « clone » aurait la même âme que l'original qui lui est mort).

Ce thème est traité de façon précise, encore que morbide, dans l'épopée céleste nommée Le Festin des dieux.

Il faut également espérer que des "particules" ne soient pas perdues ou altérées pendant la téléportation, auquel cas l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans...) ou la personne téléportée arriverait déformée ou détruite. Ces problèmes sont abordés, par exemple, dans les films La Mouche, où le sujet de la téléportation fusionne malencontreusement avec une mouche, et Doom où les jambes d'un physicien (Un physicien est un scientifique qui étudie le champ de la physique, c'est-à-dire la...) arrivent à un autre endroit après une instabilité de la téléportation, ou encore de manière plus fantaisiste dans Harry Potter, où la téléportation est alors assimilée à un moyen courant de déplacement, le "transplanage", posant toujours le même problème selon lequel une personne pourrait être "désartibulée", c'est-à-dire que des parties de son corps se retrouveraient séparées du reste du corps.

Page générée en 0.094 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique