Thomas Young - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Thomas Young

Naissance 13 juin 1773
Milverton (Somerset) (Royaume-Uni Royaume-Uni)
Décès 10 mai 1829
Londres (Londres (en anglais : London - /?l?nd?n/) est la capitale ainsi que la plus grande ville...) (Royaume-Uni Royaume-Uni)
Nationalité Royaume-Uni Royaume-Uni
Champs mathématiques (Les mathématiques constituent un domaine de connaissances abstraites construites à l'aide...), physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la...), égyptologie
Institution Royal Institution (1801-1803), Board of Longitude (La longitude est une valeur angulaire, expression du positionnement est-ouest d'un point sur Terre...) (1818)
Diplômé Université de Göttingen (L’université de Göttingen (la graphie en français Gottingue est possible,...) (1796)
Célèbre pour fentes de Young (Les fentes de Young (ou interférences de Young) désignent en physique une expérience...), module d'Young
Royal Society (1794), Académie des sciences (Une académie des sciences est une société savante dont le rôle est de promouvoir la recherche...) (France) (1827), Académie (Une académie est une assemblée de gens de lettres, de savants et/ou d'artistes reconnus par leurs...) royale des sciences de Suède (1828)

Thomas Young (13 juin 1773-10 mai 1829), est un physicien (Un physicien est un scientifique qui étudie le champ de la physique, c'est-à-dire la...), médecin (Un médecin est un professionnel de la santé titulaire d'un diplôme de docteur en...) et égyptologue britannique.

Son excellence dans de nombreux domaines non reliés fait qu'il est considéré comme un polymathe, au même titre par exemple que Léonard de Vinci, Gottfried Leibniz ou Francis Bacon. Son savoir était si vaste qu'il fut connu sous le nom de phénomène Young.

Il exerça la médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la...) toute sa vie (La vie est le nom donné :), mais il est surtout connu pour sa définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la...) du module de Young (Le module de Young ou module d'élasticité (longitudinale) ou encore module de traction...) en science des matériaux (La science des matériaux repose sur la relation entre les propriétés, la morphologie...) et pour son expérience des fentes de Young en optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement...), dans laquelle il mit en évidence et interpréta le phénomène d’interférences lumineuses.

Il s’intéressa également à l’égyptologie en participant à l’étude de la pierre de Rosette.

Biographie

Young vient d'une famille de quakers de Milverton, dans le Somerset, où il est né le 13 juin 1773, le dernier de dix enfants. À l'âge de quatorze ans il parle l'anglais, le français, l'italien, le latin, le grec, l'hébreu, le chaldéen, le syriaque, l'araméen samaritain, l'amharique, le turc, l'arabe et le persan.

Young commence à étudier la médecine en 1792 à Londres, part en 1794 pour Édimbourg, puis un an plus tard pour Göttingen, où il obtient le titre de docteur en physique en 1796. En 1797 il entre au Emmanuel College à Cambridge. La même année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié...) il hérite de la propriété de son grand-oncle, Richard Brocklesby, ce qui le rend financièrement indépendant. En 1799 il s'installe en tant que médecin à Londres. Young publie anonymement beaucoup de ses premiers articles pour protéger sa réputation en tant que médecin.

En 1801 Young est nommé professeur de philosophie naturelle à la Royal Institution. Il donne 91 conférences en deux ans. En 1802 il est également nommé foreign secretary de la Royal Society, dont il a été élu membre en 1794. Il renonce au professorat en 1803, craignant que cela n'interfère avec sa pratique de la médecine. Ses conférences sont publiées en 1807 sous le titre Conférences sur la philosophie naturelle et anticipent certaines théories futures.

En 1811 il prend un poste de médecin au St George's Hospital, et en 1814 il participe à un comité pour l'étude des dangers liés à l'introduction généralisée de l'éclairage au gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et...) à Londres. En 1816 il est secrétaire d'une commission chargée d'évaluer la longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus...) du pendule (Le mot pendule (nom masculin) nous vient d'Huygens et du latin pendere. Il s'agit donc à l'origine...) dont la période vaut deux secondes (ce qui permet d'en déduire l'accélération (L'accélération désigne couramment une augmentation de la vitesse ; en physique,...) de la pesanteur (Le champ de pesanteur (ou plus couramment pesanteur) est un champ attractif auquel sont soumis tous...) à l'endroit de l'expérience). En 1818 il devient secrétaire du Board of Longitude et superintendant du HM Nautical Almanac Office.

Quelques années avant sa mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si...) il s'intéresse à l'assurance-vie, et en 1827 il est choisi comme l'un des huit associés étrangers de l'Académie des sciences de l'Institut de France (L'Institut de France est à la fois une institution académique française...).

Thomas Young meurt à Londres le 10 mai 1829.

Un des descendants directs de Thomas Young fut le professeur John Zachary Young, M.A., F.R.S. (1907-1997), zoologiste et neurophysiologiste anglais.

Page générée en 0.143 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique