Programme Phobos
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Le programme Phobos était une mission spatiale inhabitée soviétique, constituée de deux sondes dédiées principalement à l'étude de la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne en...) Mars et de ses deux lunes, Phobos et Déimos. Souffrant d'anomalies critiques, les deux sondes ont fini par perdre contact avec la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des...). Seule Phobos 2 réussit à se mettre en orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres...) de Mars et à collecter des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.), dont 38 photographies d'une résolution supérieure à 40 mètres.

Les missions Phobos avaient notamment pour objectif l'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir procuré...) du Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification...) (étude du vent solaire (Le vent solaire est un flux de plasma constitué essentiellement d'ions et d'électrons qui sont éjectés de la haute atmosphère du Soleil. Pour les étoiles autres...), de l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le...) plasmatique et du champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) magnétique), l'étude de la composition de la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent...) du satellite (Satellite peut faire référence à :) Phobos et de l'atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :) de la planète Mars.

Les sondes

Les sondes Phobos ont constitué une nouvelle génération de sondes spatiales, succédant à la conception utilisée pour les sondes Venera des missions planétaires de 1975-1985, y compris la dernière utilisée durant les missions Vega (Vega est un lanceur de l'Agence spatiale européenne (ESA) réalisé en collaboration avec l'Agence spatiale italienne (ASI), et le Centre national...) 1 et Vega 2 en direction de la comète (En astronomie, une comète est un petit astre brillant constitué de glace et de poussière du système solaire, dont l'orbite a généralement la forme d'une ellipse très allongée, et...) de Halley.

La partie principale des sondes était constituée d'une section toroïdale pressurisée comprenant les systèmes électroniques, entourée par un module cylindrique supportant les instruments scientifiques. En dessous étaient fixés quatre réservoirs sphériques remplis d'hydrazine servant à l'alimentation des moteurs du système de contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) d'attitude, une fois le moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) principal abandonné. Ce système avait à sa disposition 28 moteurs de manœuvre (24 développant une poussée (En aérodynamique, la poussée est la force exercée par le déplacement de l'air brassé par un moteur, dans le sens inverse de l'avancement.) de 50 N, et 4 une poussée de 10 N), montés sur les réservoirs d'hydrazine, le corps de la sonde (Une sonde spatiale est un vaisseau non habité envoyé par l'Homme pour explorer de plus près des objets du système solaire et, pour certaines, l'espace qui est au-delà. Cela couvre à la fois les mesures in situ (champs...) et les panneaux solaires.

Les sondes Phobos avaient chacune une masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du...) de 2600 kg, 6220 kg au total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes". En physique le total n'est pas forcément...) avec le système de propulsion (La propulsion est le principe qui permet à un corps de se mouvoir dans son espace environnant. Elle fait appel à un propulseur qui transforme en force motrice l'énergie fournie...) pour l'insertion orbitale. Elles ont été lancées par une fusée (Fusée peut faire référence à :) Proton-K.

Phobos 1

La sonde Phobos 1 a été lancée le 7 juillet 1988. La mission se déroula comme prévu jusqu'à une interruption brutale des communications le 2 septembre 1988, alors que la sonde voyageait en direction de Mars. L'ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits électroniques permettant de manipuler des...) de bord de la sonde n'a pas su interpréter correctement les commandes envoyées depuis la Terre le 29 et le 30 août, et les moteurs de contrôle d'attitude furent arrêtés. Les panneaux solaires de la sonde ont perdu leur orientation (Au sens littéral, l'orientation désigne ou matérialise la direction de l'Orient (lever du soleil à l'équinoxe) et des points cardinaux (nord de la boussole) ;) vis-à-vis du soleil et la sonde a épuisé ses batteries.

Phobos 2

La sonde Phobos 2 a été lancée 5 jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son...) après Phobos 1, le 12 juillet 1988. Elle réussit sa mise en orbite autour de Mars et récolta des données sur le Soleil, Mars et Phobos. Peu avant la fin de la mission, au moment où la sonde survolait à moins de 50 mètres le satellite Phobos, le contact fut perdu. Les tentatives de réception du signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières. Les signaux lumineux...) émis par la sonde furent vaines, la mission se termina le 27 mars 1989. La cause de l'échec est supposée être un dysfonctionnement de l'ordinateur de bord, provoqué par des particules émises lors d'une éruption solaire (Une éruption solaire est un événement primordial de l'activité du Soleil. Elle se produit à la surface de la photosphère et projette au travers de la chromosphère un jet de...). La sonde perdit alors son orientation, ses batteries s'épuisèrent et elle finit comme Phobos 1, muette à jamais.

Page générée en 0.131 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique