Énergie en France
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

La France est le second producteur d'énergie nucléaire du monde derrière les États-Unis. L'énergie nucléaire représente 17% de la consommation totale d'énergie en France.

Répartition de la production électrique

  • Énergie nucléaire : 79%
  • Énergie renouvelable (Une énergie renouvelable est une source d'énergie se renouvelant assez rapidement pour être considérée comme inépuisable à l'échelle de temps humaine. Les énergies renouvelables sont issues de phénomènes naturels réguliers...) (notamment hydraulique) : 11%
  • Énergie fossile : 10%

Tous les ans, ces quotas évoluent avec une tendance à la baisse pour les énergies renouvelables alors que la France s'est fixé comme objectif d'atteindre 21% d'électricité (L’électricité est un phénomène physique dû aux différentes charges électriques de la matière, se manifestant par une énergie. L'électricité désigne également la branche de...) d'origine renouvelable en 2010.(Directive electricité renouvelable (27/9/2001))

Source 1973 2000 2002 2005
nucléaire (Le terme d'énergie nucléaire recouvre deux sens selon le contexte :) 78,0% 78,6%
fossile (Un fossile (dérivé du substantif du verbe latin fodere : fossile, littéralement « qui est fouillé ») est le reste...) 10,4%
hydraulique (L'hydraulique désigne la branche de la physique qui étudie les liquides. En tant que telle, les champs d'investigation qu'elle propose regroupent plusieurs domaines :) 27,0% 13,9% 9,8%
biomasse ( En écologie, la biomasse est la quantité totale de matière (masse) de toutes les espèces vivantes présentes dans un milieu naturel donné. Dans le domaine de...) 0,6%
énergie marine (On regroupe sous l'appellation d'énergie marine ou énergie des mers l'énergie renouvelable directement extraite du milieu marin ; ceci comprend notamment :) 0,2%
éolien 0,1%
autres (géothérmie, solaire...) 0,1%
déchets non renouvelables 0,3%
total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes". En physique le total n'est pas forcément...) 100%

Source : EDF

Les chiffres ci-dessus indiquent la production brute primaire. La production totale nette (Le terme Nette est un nom vernaculaire attribué en français à plusieurs espèces de canards reconnaissablent à leurs calottes. Le terme est un emprunt au grec ancien νη̃ττα,...) d'électricité (production brute primaire, plus production thermique (La thermique est la science qui traite de la production d'énergie, de l'utilisation de l'énergie pour la production de chaleur ou de froid, et des transferts de chaleur suivant différents phénomènes physiques, en...) classique, moins les pertes) s'élève à 548,8 TWh en 2006[1]. Elle se répartit en 428,7 TWh nucléaires (78,1%), 57,1 TWh thermiques classiques (10,4%), 60,9 TWh hydrauliques (11,1%) et 2,2 TWh éoliens et photovoltaïque (0,4%).

Utilisation du pétrole (Le pétrole est une roche liquide carbonée, ou huile minérale. L'exploitation de cette énergie fossile est l’un des piliers de l’économie industrielle contemporaine, car le pétrole...) en France

La consommation totale de pétrôle raffinés en 2005 en france était de 85 800 kTEP (kilo tonne ( La tonne représente différentes unités de mesure ; Une tonne est un grand et large tonneau ; Une tonne-pompe est un fourgon d'incendie ; En zoologie, la tonne cannelée est un...) d'équivalent pétrole), elle se subdivise dans les secteurs suivants :

  • Transports (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.) (aérien, routier, fluvial, ...) : 48 900 kTEP soit 57% de la consommation française totale ;
  • Résidentiel tertiaire (chauffage, ...) : 15 000 kTEP soit 17,5% ;
  • Usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) non énergétique (pétrochimie et lubrifiants) : 13 700 kTEP soit 16% ;
  • Industrie y compris sidérurgie (Le terme sidérurgie (du grec sideros, fer) désigne à la fois les techniques d'obtention de la fonte, du fer et de l'acier à partir de minerai, mais aussi l'industrie...) (et hors pétrochimie) : 6 000 kTEP soit 7% ;
  • Agriculture : 2 200 kTEP soit 2,5%.

Auquels s'ajoute 1 500 kTEP de pétrole non raffiné consommé dans les centrales électriques thermiques.

Source: Observatoire de l'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.), chiffres 2005 (lien) et (lien)

Utilisation du gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume propre : un...) en France

Les énergies renouvelables en France

Le bois énergie (Le bois énergie se dit de toutes les applications du bois en tant que combustible.) en France

La biomasse en France

L'éolien en France

L'énergie solaire (L'énergie solaire est l'énergie que dispense le soleil par son rayonnement, directement ou de manière diffuse à travers l'atmosphère. Sur Terre, l'énergie solaire est à l'origine du cycle...) en France

La consommation

On a observé en 2006 une baisse légère (de l'ordre de 1%) de la consommation de l'électricité en France, qui contredit l'évolution à long terme de la consommation, en constante augmentation. Cette légère baisse peut s'expliquer par le fait qu'il y a eu un hiver (L'hiver est une des quatre saisons des zones tempérées.) assez doux (les ménages consommant alors moins) et que les entreprises ont légèrement diminué leur consommation.[2]

Débat (Un débat est une discussion (constructive) sur un sujet, précis ou de fond, annoncé à l'avance, à laquelle prennent part des individus ayant des avis, idées, réflexions ou opinions divergentes pour le sujet considéré. Un...) sur le besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins primaires,...) de nouvelles capacités de production électro-nucléaire

Les scénarios prospectifs du régulateur français de l'électricité montrent des besoins en capacité de production à moyen et long termes. Dans ce cadre, il existe en 2006 une volonté du gouvernement français de soutenir la filière (Une filière est une suite de formalités, d'emplois à remplir avant d'arriver à un certain résultat: la filière administrative.) électro-nucléaire avec le lancement d'un projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité de contribution, et...) de nouveau réacteur (Un réacteur peut désigner :) EPR en France.

Les capacités de production électro-nucléaires vont diminuer avec la fermeture (Le terme fermeture renvoie à :) progressive des réacteurs arrivant en fin de vie (La vie est le nom donné :). Le premier arrêt d'une centrale nucléaire (Une centrale nucléaire est un site industriel qui utilise la fission de noyaux atomiques pour produire de la chaleur, dont une partie est transformée en électricité (entre 30 % et...) française devrait intervenir lorsque Fessenheim, la plus ancienne centrale actuellement en exploitation, aura atteint la fin de vie technique (au moins jusqu'à la troisième visite décénale prévue pour 2009-2010 selon le consensus actuel). Dans l'optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement électromagnétique et de ses relations avec la vision.) d'un remplacement éventuel du parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la...) actuel par des EPR, les industriels du nucléaire veulent accumuler du retour d'expérience sur une tête de série afin d'affiner la conception de la grande série.

Le besoin en capacité nouvelle à court terme est toutefois contesté car :

  • Le solde de la production électrique française [3] (exportations moins importations) correspond à la production de huit réacteurs [4] (sur 59 en service actuellement). Il suffirait donc de réduire les exportations pour se passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) de l'EPR, ce qui impliquerait cependant une évolution de la production électrique dans les pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas...) importateurs, mais également en France (en période de pointe de consommation, la France est le plus souvent importatrice d'électricité alors que les réacteurs nucléaires ne peuvent nullement répondre à celles-ci) ;
  • le remplacement annoncé pour 2015 de l'usine Georges Besse d'Eurodif (Eurodif, qui signifie European Gaseous Diffusion Uranium Enrichissement Consortium, est une usine d'enrichissement de l'uranium implantée dans le site nucléaire du...) (enrichissement de l'uranium (L'uranium est un élément chimique de symbole U et de numéro atomique 92. C'est un élément naturel assez fréquent : plus abondant que l'argent, autant que le...) par diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion...) gazeuse) par une nouvelle usine appelée Georges Besse 2 (enrichissement de l'uranium par ultracentrifugation, procédé 50 fois moins consommateur d'électricité), permettra d'injecter dans le réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle nœud (node) l'extrémité...) la totalité de la puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) de la centrale nucléaire du Tricastin ;
  • il existe des scénarios énergétiques rendant compte de la possibilité de diminuer la consommation électrique par une politique de maîtrise (La maîtrise est un grade ou un diplôme universitaire correspondant au grade ou titre de « maître ». Il existe dans plusieurs pays et correspond à différents niveaux...) de l'énergie. Sous la condition de réalisation de ces scénarios, il n'y a pas de besoin en capacité nouvelle de production. Les opposants au nucléaire estiment dès lors que la construction de l'EPR en France n'est pas justifiée.
Page générée en 0.108 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique