Aichi D3A
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Aichi D3A2 Val Silhouette d'un avion

L’Aichi D3A (99??????) est un bombardier en piqué biplace en tandem japonais dénommé Val par le code des alliés du Pacifique. Premier avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air, entraîné par un...) japonais à bombarder des objectifs américains et aussi celui qui parvint à couler la plus grande quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur...) de navires de combats alliés, cet appareil a participé à pratiquement toutes les opérations aéronavales japonaises de la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc est une mesure d'angle...) Guerre mondiale.

Origine

Au cours de l’été 1936 la Marine Impériale japonaise lança une fiche-programme (11-Shi) concernant un monoplan (Un monoplan est un avion ayant une seule paire d'ailes comme plan de sustentation. Depuis la fin des années 1930, tous les avions classiques sont monoplans.) d’attaque en piqué embarqué destiné à remplacer les biplans Aichi D1A. Aichi, Nakajima et Mitsubishi se portèrent candidats, seuls les deux premiers se voyant commander chacun deux prototypes. Le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité...) développé par Aichi Tokei Denki Seizo Co associait une voilure elliptique inspirée du Heinkel (Heinkel Flugzeugwerke était une entreprise de fabrication d'avions allemande fondée par Ernst Heinkel. Elle a construit de nombreux bombardiers pour la Luftwaffe durant la Seconde Guerre mondiale...) He 70 et un fuselage (Le fuselage désigne l'enveloppe d'un avion qui reçoit généralement la charge transportée, ainsi que l'équipage. Le fuselage d'un avion supporte la voilure et l'empennage (pour la...) au dessin assez proche du Mitsubishi A6M Zero malgré un poste de pilotage biplace en tandem. De construction entièrement métallique avec surfaces mobiles entoilées, il était bien entendu calculé pour résister à une attaque en piqué, et pour simplifier la construction, un train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de plusieurs wagons (pour...) classique fixe caréné fut retenu, la trainée engendrée ne devant pas influer de façon importante sur les performances.
Tracté par un moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail à partir d'une énergie...) 9 cylindres en étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une énorme boule de plasma comme le Soleil, qui est l'étoile la plus proche de la Terre.) Nakajima Hikari 1 de 710 ch au décollage (Le décollage est la phase transitoire pendant laquelle un aéronef passe de l'état statique - au sol - vers le vol.) entrainant une hélice (Hélice est issu d'un mot grec helix signifiant « spirale ». Un objet en forme d'hélice est dit hélicoïdal.) tripale métallique, le prototype débuta ses essais en janvier 1938. Les premiers essais se révélèrent décevants : sous-motorisé, l’Aichi AM-17 (désignation constructeur) était instable en évolutions larges, se mettait facilement en vrille en virage serré, les freins de piqué vibraient de façon dangereuse à 370 km/h alors que la Marine demandait de porter la vitesse (On distingue :) d’attaque à 440 km/h.
Le second prototype subit donc toute une série de modifications avant de voler à son tour : Le moteur Hikari fut remplacé par un 14 cylindres en étoile Mitsubishi Kinsei 3 de 840 ch sous un capot-moteur plus profond, l’empennage vertical (Le vertical (rare), ou style vertical, est un style d’écriture musicale consistant en accords plaqués.) agrandi pour améliorer la stabilité de l’appareil, la voilure légèrement allongée avec modification du dessin du bord d’attaque, les aérofreins consolidés. Si la stabilité longitudinale laissait encore à désirer, ces modifications furent jugées suffisantes pour que l’Aichi AM-17 soit préféré à ses concurrents et le biplace Aichi fut commandé en décembre 1939 comme " Bombardier embarqué de Marine Type 99, modèle 11 ", ou " D3A1-11 ".

Les versions

  • Aichi D3A1 : Premier modèle de série, remotorisé avec un Kinsei 43 de 1 000 ch, les derniers exemplaires recevant un Kinsei 44 de 1 070 ch. La voilure était légèrement raccourcie, mais surtout une longue arête dorsale faisait son apparition, résolvant le problème de l’instabilité, au point (Graphie) que, devenu très maniable, le bombardier en piqué fut parfois utilisé comme chasseur. Outre 6 appareils de présérie, 470 D3A1 ont été construits par Aichi à Funakata entre 1939 et août 1942.
  • Aichi D3A2 : En juin 1942 un D3A fut équipé d’un moteur Kinsei 54 de 1 300 ch. Désigné Type 99 modèle 12, cet appareil perdait de l’autonomie en raison de la consommation plus importante du moteur. Des réservoirs supplémentaires étaient donc nécessaires, mais avec 900 litres de carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.) le Type 99 modèle 22 avait un rayon d’action suffisant pour être engagé dans les Îles Salomon. L’usine Aichi de Funakata a produit 815 D3A2 entre août 1942 et juin 1944, mais 201 exemplaires furent également construits entre décembre 1942 et août 1945 par Showa Hikoki Kogyo KK à Tokyo. Le D3A2 se distinguait extérieurement du D3A1 par une verrière plus longue et plus pointue vers l’arrière et le montage d’une casserole d’hélice.

Alignement de D3A2 se préparant à décoller

  • Aichi D3A2-K : Appareils modifiés en double commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.) pour l’entrainement, désignés Bombardier école de marine Type 99 modèle 12 par la Marine Impériale.
  • Nakajima D3N : Nakajima tenta sans succès de développer une version réduite du D3A avec un train escamotable.
  • Yokosuka D3Y1-K Myojo : Pour assurer la formation des pilotes avec un appareil n’utilisant pas des matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) stratégiques le chantier naval (Naval est une municipalité de la province de Biliran sur l'île de Biliran aux Philippines.) de Yokosuka développa une version en bois du D3A, entrainé par un moteur Kinsei 54. 5 exemplaires seulement furent construits, le retrait progressif des Val de première ligne permettant de disposer de D3A2-K.

En opérations

Aichi D3A se préparant a décoller pour attaquer Pearl Harbor le 7 décembre 1941. Le porte-avions (Un porte-avions est un navire de guerre permettant de transporter et de mettre en œuvre des avions de combat. C'est en fait une base aérienne flottante et...) au second plan est le Soryu

Si l’Aichi D3A1 fut peu utilisé en Chine ou en Indochine en 1940, 126 Val constituèrent la première vague (Une vague est un mouvement oscillatoire de la surface d'un océan, d'une mer ou d'un lac. Les vagues sont générées par le vent et ont une amplitude crête-à-crête allant de quelques centimètres à...) japonaise partie surprendre les installations militaires américaines de Pearl Harbor le 7 décembre 1941. Le D3A1 participa ensuite à toutes les opérations aéronavales japonaises durant les 10 premiers mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) de guerre (12th, 14th, 31st, 33rd, 35th, 40th, 541st et 582nd Kokutai). Entre autres, en avril 1942, durant le raid de la Marine Impériale dans l’Océan Indien, ils envoient par le fond les croiseurs HMS Cornwall et HMS Dorsetshire le 5 avril. 4 jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil...) plus tard le porte-avions HMS Hermes (HERMES se base sur le V-Modell allemand (en.wikipedia pour l'instant) [(lien)]. HERMES a été conçu par l'administration fédérale suisse et est en développment constant. (*voir la section (sur en.wikipedia)).), dépourvu d’avions, fut localisé au large de Ceylan et coulé à son tour avec son escorte : le destroyer (Dans la terminologie militaire moderne, un destroyer ("destructeur" en anglais) est un navire de guerre capable de défendre un groupe de bâtiments (militaire ou civil) contre toute menace, comme d'attaquer un groupe de navires...) HMAS Vampire, la corvette Hollyhock et deux pétroliers ravitailleurs.

A l’automne 1942 le D3A2 entra en service, les modèles antérieurs étant envoyés dans les écoles, mais après la Bataille de Midway le manque de pilotes expérimentés combiné aux performances insuffisantes de cet appareil commença à poser de sérieux problèmes. L’arrivée en première ligne du Yokosuka D4Y (Yokosuka D4Y Suisei (code allié : Judy) est un bombardier en piqué monomoteur de la marine japonaise) Suisei entraîna, en 1943, la relégation du Val aux unités basées à terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre planètes...) ou opérant depuis les porte-avions de petite taille.

En 1944 les forces américaines reprirent pied aux Philippines (La République des Philippines est un pays constituée d'un archipel de 7 107 îles dont onze d'entre elles totalisent plus de 90 % des terres et un...), où les D3A2 qui n’avaient pas regagné les unités d’entraînement au Japon, totalement dépassés, subirent de très lourdes pertes. En 1945, on trouvera encore des D3A2 en opérations, utilisés pour des attaques kamikaze.

En 1945, la guérilla indonésienne récupéra un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de D3A sur les anciennes bases japonaises, appareils qui furent rapidement détruits par l’aviation néerlandaise durant les opérations de police coloniale entre 1945 et 1949.

9 Vultee BT-13 furent modifiés en Val pour le tournage du film 'Tora, Tora, Tora' en 1968. 4 sont encore en état de vol en 2007, dont celui-ci.

Page générée en 0.270 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique