Peugeot 905
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Peugeot 905
Constructeur : Peugeot
Dates de production 1990 - 1993
Modèle suivant Peugeot 908
Classe Sport-Prototypes (Le Sport-Prototypes est une catégorie d'automobiles conçues spécialement pour les épreuves de compétition automobile d' Endurance type 24 heures du Mans, 1 000 km, 6 heures etc...)
Moteur(s) 10 cylindres en V à 80° - 3499 cc - 40 soupapes
Puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) 650 ch à 12500 tr/min ch
Vitesse (On distingue :) maximale 350 km/h
Transmission 6 rapports
Carrosserie(s) Monocoque (Une automobile monocoque est un véhicule constitué d'un seul tenant, sans qu'il n'y ait de châssis pour en assurer la rigidité, cette dernière étant offerte...) en carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C, de numéro atomique 6 et de masse atomique 12,0107.)
Longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou...) 4 800 mm
Largeur (La largeur d’un objet représente sa dimension perpendiculaire à sa longueur, soit la mesure la plus étroite de sa face. En géométrie plane, la largeur est la plus petite des...) 1 960 mm
Hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) 1 040 mm
Poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du...) 780 kg

La Peugeot 905 (La Peugeot 905 (1988 à 1993) est une voiture de course conçue par Peugeot, victorieuse des 24 heures du mans en 1992 (1er et 3eme) et 1993 (triplé).) (1988 à 1993) est une voiture (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de...) de course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.) conçue par Peugeot (Peugeot est une marque de constructeur automobile français fondée par Armand Peugeot de la famille Peugeot en 1896. Le siège est à Paris et les bureaux d'étude et de recherche à Vélizy, La...), victorieuse des 24 heures (L'heure est une unité de mesure  :) du mans en 1992 (1er et 3eme) et 1993 (triplé).

Histoire

En 1988, l'équipe Peugeot Talbot Sport (Peugeot Talbot Sport (début en 1981) est un peu la continuité du Simca racing team, à la différence que ce dernier était exclusivement réservé aux amateurs. Il a démarré avec Jean Todt. Le Peugeot Talbot Sport fait courir des pilotes dans...) de Jean Todt (Jean Todt (surnommé " le Commendator Auvergnat " ou " le petit Napoléon ") (né le 25 février 1946 à Pierrefort en Auvergne) est un co-pilote de rallye français, devenu directeur d'écurie...) lance le " projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité de...) 905 ", pour participer au " Championnat du monde (Le mot monde peut désigner :) des Sport Prototypes ", proposé par la FIA[1]. (courses réduites à 500 km, moteurs atmosphériques de 3,5 litres, poids minimum de 750 kg, et médatisation télévisée des courses)

Technologiquement très aboutie, la 905 utilise un châssis (Un châssis est un cadre rigide ou mobile fait d'une matière résistante, destiné à entourer ou supporter quelque chose.) en fibre (Une fibre est une formation élémentaire, végétale ou animale, d'aspect filamenteux, se présentant généralement sous forme de faisceaux.) de carbone conçu en collaboration avec Dassault Aviation (Dassault Aviation est un constructeur aéronautique basé en France. Il construit surtout des avions d'affaires mais également des avions militaires. La...) et un moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) V10 (Un V10 est un moteur dans une configuration en V qui a 10 cylindres.) en alliage (Un alliage est une combinaison d'un métal avec un ou plusieurs autres éléments chimiques.) léger proche de ce qui se faisait en Formule 1 (La Formule 1 est une discipline de sport automobile qui se dispute sur des circuits fermés à bord de monoplaces. Depuis début 2006, les...) à l'époque.

La 905 est présentée officiellement le 4 juillet 1990 sur le Circuit de Nevers Magny-Cours (Magny-Cours est le site d'un circuit automobile français où se court le Grand Prix de France de Formule 1. Il est situé près de la ville de Magny-Cours, au sud de Nevers...), avec le pilote Jean Pierre Jabouille au volant.

Début 1991, la 905 " Evolution 1 " connaît quelques problèmes de performances et de fiabilité (Un système est fiable lorsque la probabilité de remplir sa mission sur une durée donnée correspond à celle spécifiée dans le cahier des charges.), mais obtient tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) de même une victoire heureuse à Suzuka au Japon. Aux 24 heures du Mans, les 2 voitures sont véloces, mais abandonnent, la première à 18h30 pour une panne d'allumage (Pour s'enflammer, le mélange air-essence, un gaz contenu dans le cylindre doit subir une élévation de température permettant de porter une partie de sa masse au-dessus de sa température d'inflammation (ti-380°C).), la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc...) à 21h45 pour un problème de boite de vitesse[2]: les 905 sont adaptées aux courtes courses du championnat, mais pas aux courses d'endurance (L'endurance est la capacité de maintenir dans le temps un certain niveau d'intensité exigée.). Pour la suite du championnat, de grosses modifications sont apportées (essentiellement au niveau aérodynamique), et la 905 " Evolution 1 bis ", initialement prévue pour 1992, termine l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) en gagnant au Circuit de Nevers Magny-Cours et à Mexico (Mexico (en espagnol Ciudad de México) est la capitale du Mexique ; elle est située dans les hauteurs du centre du pays à une altitude de 2200 m. Elle est souvent...) avec 2 doublés, ce qui permit à Peugeot de terminer deuxième du championnat. Cette " Evolution 1 bis " possède une aérodynamique (L'aérodynamique est une branche de la dynamique des fluides qui porte sur la compréhension et l'analyse des écoulements d'air, ainsi qu'éventuellement sur leurs effets sur des éléments solides...) retouchée, avec des arêtes plus vives, des phares verticaux encadrant le capot, et un moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il...) à la fois plus puissant et plus lèger.

Peugeot 905 LM victorieuse des 24 Heures du Mans 1992 avec Yannick Dalmas, Derek Warwick et Mark Blundell - Musée de l'Aventure Peugeot de Sochaux.
Peugeot 905 LM victorieuse des 24 Heures du Mans 1992 avec Yannick Dalmas, Derek Warwick et Mark Blundell - Musée de l'Aventure Peugeot de Sochaux.

En 1992, les règles du championnat ayant été changées, les courses deviennent beaucoup moins intéressantes. Peugeot gagne le championnat cette année, avec quatre victoires en course.

Les 24 Heures du Mans restent une compétition de qualité, en autorisant encore les véhicules de FIA Groupe C. La 905 LM est conçue pour gagner cette course, ce qu'elle fera grâce à Yannick Dalmas, Derek Warwick et Mark Blundell. La troisième place sera aussi occupée par une 905, et une troisième abandonnera après un accrochage en début de course avec une Toyota (Toyota est un constructeur automobile, originaire du Japon. Le siège du groupe est situé dans la ville de Toyota (qui a repris le nom de l'entreprise), à proximité de Nagoya.) TS010.

En 1993, les 905 réalisent un triplé historique au 24 heures du Mans, et feront leur adieu à la compétition dans la foulée. Une 905 " Evolution 2 ", préparée pour la saison (La saison est une période de l'année qui observe une relative constance du climat et de la température. D'une durée d'environ trois mois (voir le tableau Solstice et Équinoxe ci-dessous), la saison joue un...) 1993, ne courra finalement pas, ses lignes se retrouveront dans celles de la remplaçante de la 905, la Peugeot 908 (La Peugeot 908 est une voiture de course de type "Le Mans Prototype" que la marque française Peugeot aligne en compétition, et notamment aux 24 heures du Mans, à partir de la...)

Palmares

Les 24 Heures du Mans

  • 1991
    • 905 n° 5 : Mauro Baldi - Philippe Alliot - Jean Pierre Jabouille : abandon (moteur)
    • 905 n° 6 : Yannick Dalmas - Keke Rosberg - Raphanel : abandon (transmission)
  • 1992
    • 905 n° 1 : Yannick Dalmas - Derek Warwick - Mark Blundell : Victoire
    • 905 n° 2 : Mauro Baldi - Philippe Alliot - Jean Pierre Jabouille : 3e
    • 905 n° 31 : Alain Ferté - Eric van de Poele - Karl Wendlinger : abandon (moteur)
  • 1993
    • 905 n° 3 : Christophe Bouchut - Eric Hélary - Geoff Brabham : Victoire
    • 905 n° 1 : Yannick Dalmas - Thierry Boutsen - Teo Fabi : 2e
    • 905 n° 2 : Mauro Baldi - Philippe Alliot - Jean Pierre Jabouille : 3e

Autres courses

  • Suzuka 1991 :
    • Mauro Baldi - Philippe Alliot : Victoire
  • Magny Cours 1991 :
    • Keke Rosberg - Yannick Dalmas : Victoire 1er.
    • Mauro Baldi - Philippe Alliot : 2e
  • Mexico 1991 :
    • Keke Rosberg - Yannick Dalmas : Victoire
    • Mauro Baldi - Philippe Alliot : 2e
  • Silverstone 1992 :
    • Derek Warwick - Yannick Dalmas : Victoire
  • Donington 1992 :
    • Mauro Baldi - Philippe Alliot : Victoire
    • Derek Warwick - Yannick Dalmas : 2e
  • Suzuka 1992 :
    • Derek Warwick - Yannick Dalmas : Victoire
  • Magny Cours 1992 :
    • Mauro Baldi - Philippe Alliot : Victoire
    • Christophe Bouchut - Eric Hélary : 2e

Notes et références de l'article

  1. courses réduites à 500 km, moteurs atmosphériques de 3,5 litres, poids minimum fixé à 750 kg, et surtout couverture TV des courses
  2. Source Peugeot-sport
Page générée en 0.468 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique