Simple DirectMedia Layer - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.
Développeur Sam Lantinga
Dernière version 1.2.11 (stable)
Environnement Multiplate-forme
Type API
Licence GNU (GNU est un système d'exploitation composé exclusivement de logiciels libres.) LGPL version 2
Site Web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide Web reposant sur Internet.) LibSDL.org

Simple DirectMedia Layer (Simple DirectMedia Layer (SDL) est une bibliothèque très utilisée dans le monde de la création d'applications multimédias en deux dimensions comme les jeux vidéo,...) (SDL) est une bibliothèque très utilisée dans le monde (Le mot monde peut désigner :) de la création d'applications multimédias en deux dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si c'est une pièce de révolution.) comme les jeux vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un support adapté à...), les démos graphiques, les émulateurs, etc ... Sa simplicité, sa flexibilité, sa portabilité (Selon le contexte, le mot portabilité peut avoir plusieurs significations :) et surtout sa licence GNU contribuent à son grand succès. Elle est de plus considérée comme un outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par la simplification des actions entreprises, par une...) suffisamment simple, et est souvent conseillée aux programmeurs débutants pour commencer dans le monde de la programmation (La programmation dans le domaine informatique est l'ensemble des activités qui permettent l'écriture des programmes informatiques. C'est une étape importante de la conception de logiciel (voire de...) multimédia (Le mot multimédia est apparu vers la fin des années 1980, lorsque les CD-ROM se sont développés. Il désignait alors les applications qui, grâce à la mémoire...).

Sam Lantinga (Sam Oscar Lantinga est le créateur de la très populaire bibliothèque multimédia SDL dans le monde de l'opensource. Il est aussi un programmeur de jeu vidéo : il a été l'un des programmeurs de...) crée la bibliothèque en 1998. L'idée lui est venue pendant qu'il faisait un port d'application de Windows (Windows est une gamme de systèmes d'exploitation produite par Microsoft, principalement destinées aux machines compatibles PC. C'est le remplaçant de MS-DOS. Depuis les...) à Macintosh (Macintosh (prononcé /makintɔʃ/) ou Mac est une série de différentes familles d'ordinateurs personnels conçus, développés, et vendus par Apple. Le...). Peu après, il utilise SDL pour porter Doom sur BeOS (BeOS est un système d'exploitation développé par la société américaine Be Inc., fondée par le français Jean-Louis Gassée, un ex-dirigeant d'Apple à partir de 1991. Initialement conçu pour un ordinateur...). Sam travaille ensuite pour Loki Games et d'autres bibliothèques libres se joignent à SDL, tel SMPEG et OpenAL (OpenAL (Open Audio Library) est une bibliothèque logicielle multi plates-formes fournissant une interface de programmation (API) audio 3D appropriée principalement pour les jeux vidéos mais aussi d'autres...).

Cette bibliothèque se retrouve sous de nombreux systèmes d'exploitation, comme Linux (Au sens strict, Linux est le nom du noyau de système d'exploitation libre, multitâche, multiplate-forme et multi-utilisateur de type UNIX créé par Linus Torvalds, souvent désigné comme le noyau...), Windows, Windows CE, BeOS, Mac OS (Mac OS (pour Macintosh Operating System) est le nom du système d'exploitation d'Apple pour ses ordinateurs Macintosh. Il est surtout connu pour être le premier...), Mac OS X (Mac OS X est une ligne de systèmes d’exploitation propriétaire développés et commercialisés par Apple, dont la version la plus récente (Mac OS X 10.5 dit 'Leopard' fin 2007)...), FreeBSD (FreeBSD est un système d'exploitation UNIX libre. Le nom vient de l'association d'une part de free qui signifie à la fois libre (liberté) et gratuit dans l'anglais courant, et d'autre...), NetBSD (NetBSD est un système d'exploitation libre de type unix BSD dérivé de 386BSD et de Net/2 (4.3BSD-Lite).), OpenBSD (OpenBSD est un système d'exploitation libre de type Unix, dérivé de 4.4BSD. Créé en 1994 par Theo de Raadt, OpenBSD est issu de la séparation avec NetBSD, le plus ancien des trois autres principaux systèmes d'exploitation de la famille des...), BSD/OS, Solaris, Irix, et QNX. Elle fonctionne aussi sous quelques systèmes embarqués, par exemple des consoles de jeu portable. Elle est sous licence GNU LGPL version 2 (voir sa licence précise).

Écrite en C, elle peut être cependant utilisée par plusieurs langages de programmation, comme l'Ada, C\C++, C#, Ch, D, Eiffel, Erlang, Euphoria, Guile, Haskell, Java, Lisp, Lua, ML, Objective C, Pascal, Perl, PHP (PHP (sigle de PHP: Hypertext Preprocessor), est un langage de scripts libre principalement utilisé pour produire des pages Web dynamiques via un serveur HTTP, mais pouvant également fonctionner comme n'importe quel langage...), Pike, Pliant, Python (grâce à Pygame), Ruby (Ruby est un langage de programmation libre. Il est interprété, orienté objet, et multi-paradigme.) et Smalltalk.

En outre, la SDL gère :

  • l'affichage (L' affichage désigne l'application d'une surface de papier script dans un lieu public(et non du foyer)sur un support destiné à son émission, externe...) vidéo ;
  • les évènements ;
  • l'audio numérique ;
  • la gestion des périphériques communs comme le clavier et la souris (Le terme souris est un nom vernaculaire ambigu qui peut désigner, pour les francophones, avant tout l’espèce commune Mus musculus, connue aussi comme animal de compagnie ou de laboratoire,...) mais aussi le joystick ;
  • la lecture de CD-Audio ;
  • le multithreading ;
  • l'utilisation de timers précis ...

Il existe des modules pour la SDL (pour les plus connus) :

Cet article vous a plus ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.073 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique