Astronomie d'observation
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Télescope Mayall à l'observatoire national de Kitt Peak.
Télescope Mayall à l'observatoire national de Kitt Peak.

L'astronomie d'observation ou observation astronomique est à la base du processus de création et de validation des théories en astronomie (L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer leur origine, leur évolution, leurs propriétés physiques et chimiques. Elle...). Elle peut soit confirmer des calculs et modèles déjà établis, soit révéler des phénomènes inconnus, que les théoriciens s'efforcent d'expliquer.

Urbain Le Verrier et John Couch Adams avaient prédit, par exemple, l'existence de Neptune grâce à son influence gravitationnelle sur Uranus, à une position que l'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête...) a ensuite confirmé.

Histoire

La pratique de l'astronomie d'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir procuré explique la très grande participation des...) remonte à plusieurs siècles avant la naissance de Jésus-Christ. Avant que la lunette astronomique (Une lunette astronomique est un instrument optique qui permet d'augmenter la taille apparente et la luminosité des objets du ciel lors de leur observation.) et le télescope (Un télescope, (du grec tele signifiant « loin » et skopein signifiant « regarder, voir »), est un instrument d'optique permettant d'augmenter la luminosité ainsi que la taille apparente des...) ne soient inventés, les observations se faisaient à l'œil nu : c'est ce que l'on appelle l'astronomie pré-télescopique.

Aujourd'hui, on pratique l'observation astronomique essentiellement pour deux raisons. Les professionnels disposent des plus puissants télescopes automatisés, qu'ils utilisent à des fins scientifiques, ils sont à l'origine de la plupart des grandes découvertes astrophysiques.

Certains amateurs participent également, selon leurs moyens, à des découvertes importantes, mais la plupart observent les astres avant tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) par pur plaisir. Les astronomes amateurs sont utiles pour la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique...) de part leur nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) et leur motivation (La motivation est, dans un organisme vivant, la composante ou le processus qui règle son engagement dans une action ou expérience. Elle en détermine le déclenchement dans une certaine direction avec l'intensité...), dans les domaines de la recherche de supernovae, de comètes, pour le suivi de chaque étoile variable (Une étoile variable est une étoile dont la luminosité varie.), en spectroscopie, ou durant des phénomènes éphémères, comme une pluie (La pluie désigne généralement une précipitation d'eau à l'état liquide tombant de nuages vers le sol. Il s'agit d'un hydrométéore météorologique qui fait partie du cycle de l'eau....) de météorites. Certains amateurs traquent les comètes, et en découvrent parfois de célèbres, telle celles de Hale-Bopp, découverte simultanément en 1995 par deux amateurs américains dont elle porte les noms. La brillante Hyakutake a elle aussi été identifiée par l'amateur japonais en 1996. Le bureau des télégrammes astronomiques, ou Central Bureau for Astronomical Telegrams, est une filière (Une filière est une suite de formalités, d'emplois à remplir avant d'arriver à un certain résultat: la filière administrative.) de l'union astronomique internationale (L’union astronomique internationale (UAI) est une association internationale non gouvernementale avec pour objectif de coordonner les travaux des astronomes à travers...), elle joue (La joue est la partie du visage qui recouvre la cavité buccale, fermée par les mâchoires. On appelle aussi joue le muscle qui sert principalement...) le rôle de lien entre amateurs et professionnels.

La majorité des astronomes amateurs pratiquent l'astronomie pour le plaisir des yeux. Équipés de simples jumelles (On désigne par le terme jumelles un dispositif optique binoculaire grossissant destiné à l'observation d'objets à distance, constitué de deux lunettes symétriques montées en parallèle.), de lunettes ou de télescopes, un amateur peut observer des astres nombreux et variés. Tout commence généralement par l'apprentissage (L’apprentissage est l'acquisition de savoir-faire, c'est-à-dire le processus d’acquisition de pratiques, de connaissances, compétences, d'attitudes ou de valeurs culturelles, par l'observation, l'imitation,...) des constellations, extrêmement utiles pour se familiariser avec le ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.) nocturne, et pour localiser précisément des zones sur la voûte (Une voûte (ou voute) est un élément architectural de couvrement intérieur d'un édifice présentant un intrados. La voûte travaille comme un...) céleste, des directions où pointer un instrument.

On peut tout d'abord observer des phénomènes éphémères, telles que les pluies de météorites, les aurores boréales. Les planètes du système solaire (Le système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le Soleil et des corps célestes ou objets définis gravitant autour de lui (autrement dit, notre système planétaire) :...), brillantes et faciles à repérer, visibles dans les plus petits instruments, sont leur cible privilégiée. Certains observent les objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné...) du ciel profond, autrement dit tous les astres situés au-delà des limites du système solaire. On distingue essentiellement les amas stellaires, les nébuleuses, les étoiles multiples, les étoiles variables, puis les galaxies (Galaxies est une revue française trimestrielle consacrée à la science-fiction. Avec ce titre elle a connu deux existences, prenant par ailleurs la suite de deux autres Galaxie, cette fois au singulier.), voire les amas de galaxies (Un amas de galaxies est l'association de plus d'une centaine de galaxies liées entre elles par la gravitation. En deçà de 100, on parle plutôt de groupe de galaxies, même si...).

De nombreux amateurs se lancent également dans l'astrophotographie (L'astrophotographie, souvent appelée simplement astrophoto, est une discipline de l'astronomie et de la photographie qui consiste à effectuer des photographies d'objets célestes.), à l'aide d'appareils argentiques, de caméras numériques (CCD), ou plus récemment de webcam (Une webcam, ou cybercaméra, est une caméra conçue pour être utilisée comme un périphérique d'ordinateur, et qui produit une vidéo dont la finalité n'est...) modifiées.

Page générée en 0.063 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique