Bulletin board system
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
En anglais
En anglais " bulletin board " est le terme désignant un panneau d'affichage public sur lequel tout le monde peut accrocher une affiche pour faire passer un message (panneau d'affichage d'un couloir du MIT) en novembre 2004.

Un BBS (sigle qui signifie en anglais bulletin board system (Un BBS (sigle qui signifie en anglais bulletin board system, littéralement : système de bulletins électroniques) ou babillard électronique en français québécois, consiste en un...), littéralement : système de bulletins électroniques) ou babillard électronique en français québécois, consiste en un serveur équipé d'un logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y...) offrant les services d'échange de messages, de stockage et d'échanges de fichiers, de jeux via un ou plusieurs modems reliés à des lignes téléphoniques.

Populaire dans les années 1990, le maillage mondial des BBS a été supplanté par internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la...). Aujourd'hui le terme BBS peut désigner un forum informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de l'information par des machines telles que...), notamment dans les pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme...) asiatiques. Cependant, une " nouvelle génération " de BBS a vu le jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son...) avec Hotline, Carracho et KDX.

Il existe plusieurs sortes de BBS :

  • le professionnel, qui offre des services à ses clients (téléchargement de correctifs, forum d'assistance technique, etc).
  • l'amateur, géré par des particuliers passionnés comme passe-temps notamment par les demomakers.
  • le pirate, où s'échangeaient les fichiers illégaux sur la piraterie téléphonique et informatique.
  • le pornographe, serveur à péage (Le péage est un droit que l'on doit acquitter pour franchir un passage ou emprunter un ouvrage d'art. Il peut s'appliquer aux personnes, aux véhicules, ou...) d'images et de vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un support adapté à...).
  • le ludique, site de discussion à thème, généralement axé sur une trame (Le mot trame peut désigner :) de jeu de rôle.

Technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :)

La popularité des BBS fut indexée avec l'amélioration technique des modems. Les premiers boards à 1200 bauds en texte simple laissèrent la place aux premières pages en 16 couleurs qu'autorisait le code ANSI grâce aux modems 9600, 14400 bauds. Les modems les plus cotés pour les traders et les sysops étaient ceux conçus par la société US-Robotics car ils avaient toujours une certaine avance technologique et des vitesses de transfert un peu plus élevé que les standards normalisés (le fameux HST à la fin des années 1980). Côté logiciel, les protocoles de transfert tel que Xmodem, Zmodem facilitèrent l'échange de fichiers. Les programmes de BBS les plus courants étaient Remote Access, Amiexpress, PCBoard, PCexpress, CNET et coté client : Terminate, Telix, Procomm, etc.

Cela a aussi été l'âge d'or pour l'Amiga (L’Amiga est une famille d’ordinateurs personnels commercialisée par Commodore International entre 1985 et 1994. Le prix modique de l’entrée de gamme et les capacités...) qui par son système multitache préemptif était très souvent utilisé comme serveur BBS.

Terminologie

  • Sysop (system operator) : c'est la personne responsable du BBS de façon physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien,...), en général le créateur et l'hébergeur du BBS. Il s'occupe de la gestion du BBS.
  • Co-Sysop : Statut de Sysop associé au Sysop principal. Les mêmes droits que le sysop sont attribués à des utilisateurs qui aident à la gestion du BBS.
  • Modem Trader ou Trader : nom donné aux personnes qui utilisent les BBS pour échanger des fichiers. Leur fonction est de récupérer des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) récentes d'un BBS pour les transférer sur d'autres BBS.
  • Board : nom donné à un BBS sur la demoscene ou la scène pirate.
  • Elite board : board réservé (dans la scène pirate).
  • Leech mode : lorsque le Ratio Up/Down est désactivé pour un compte et que celui-ci peut downloader sans devoir uploader sur le BBS. En général il est réservé aux membres du groupe qui contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) le BBS.
  • Upload (téléverser) : envoyer un fichier ( Un fichier est un endroit où sont rangées des fiches. Cela peut-être un meuble, une pièce, un bâtiment, une base de données informatique. Par exemple : fichier des patients d'un médecin, fichier des ouvrages dans une...) sur un BBS.
  • Download (télécharger) : récupérer un fichier sur un BBS.
  • Ratio Up/Down (rapport de transfert) : en général les BBS utilisaient pour motiver leur usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) des rapports de transfert basés sur la quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une collection ou un groupe de choses.) de données transférées (en kilooctets). Le rapport de 1 ko téléversé donnant droit à 3 ko téléchargé était le plus courant.
  • Warez (logiciels piratés) : contenu de type fichiers (logiciels, musique...)
  • Appz (applications piratées) : logiciels (pirates ou non) utilitaires.
  • Gamez (jeux vidéos piratés) : logiciels (pirates ou non) de jeux pour ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de...) ou console de jeux.
  • 0-day Warez : lorsqu'un logiciel vient de sortir (en vente, en sortie, voire avant...) il porte le nom de 0-day warez.
  • Calling Card (carte d'appel) : numéro d'accès à un compte d'abonné téléphonique. Les cartes d'appel ont permis l'essor des BBS pirates car elles ont permis aux modem traders d'exercer leur activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) sans avoir à assumer d'énormes factures téléphoniques. Les plus prisées étaient celles d'AT&T, de MCI ou de Sprint (SPRINT est une méthode d'analyse de risque, créée en 1995 par Information Security Forum.).

Les BBS du réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle...) téléphonique

La plupart des BBS du réseau téléphonique commuté (Le réseau téléphonique commuté (ou RTC) est le réseau du téléphone (fixe et mobile), dans lequel un poste d'abonné est relié à un central téléphonique par une paire de fils alimenté en batterie centrale. Les centraux sont eux-mêmes...) ont disparu.

En France

Un des pionniers fut Suptel. Il y eut en France jusqu'à une centaine de BBS répartis sur tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) le territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le dictionnaire de...) à la fin des années 1990.

  • BBS amateurs
    • Alias BBS
    • CondomHQ'BBS
    • Delta BBS (Lyon)
    • FooBBS
    • Gyptis
    • Le Viking
    • Li'LL BBS
    • Modula BBS
    • Intermède
    • Yell'Op
    • Zyllius
    • ...
  • BBS orientés demoscene
    • DEADLiNE
    • EQuaLiZeR
    • A.C.E
    • Eden
    • rHYTHM nATiON - PTL FHQ
  • BBS orientés HPACV (hacking, phreaking, anarchie, cracking, virus)
    • BaD TaSTe
    • THe RaVeR'S ZoNe
    • PLaNeT (Un Planet est un site Web dynamique qui agrège le plus souvent sur une seule page, le contenu de notes, d'articles ou de billets publiés sur des blogs ou sites Web...) MaRS
    • ACCeSS DeNieD
    • BRaiNSCaN
    • TrAP SiDe
    • DaTaCRaWLeR
    • DiViDe bY ZeRo
    • DReaM MouNTaiNS
    • GoTCHa

Abus de Language

Suite à l'appellation en 2004, du site communautaire privé Parano.be, de BBS par son créateur (à la base comme private joke), le terme est de plus en plus utilisé pour les sites communautaires privés sur invitation. Parano.be ayant inspiré de très nombreux webmasters, l'utilisation de ce terme n'est pas négligeable depuis quelques années sur le web.

Au Québec

La région de Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du commerce, de...) comptait plusieurs centaines de babillards avant l'arrivée populaire d'Internet au Québec, vers 1995. Le BBS bilingue Juxtaposition était la référence : son Sysop entretenait mensuellement une liste des babillards actifs dans la région de l'indicatif 514 (ce qui comptait à l'époque l'île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une mer. Son étymologie latine, insula, a donné l'adjectif « insulaire » ; on dit aussi...) de Montréal ainsi que les régions autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les...) qui font partie aujourd'hui du 450).

À Montréal il y avait plusieurs babillards fonctionnant en anglais, ainsi que certains dont les sysops ont créé des menus personalisés afin de le rendre bilingue.

En Suisse

La Suisse a aussi été un pays très actif dans ce domaine, par une scène Amiga très développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de courbure. On peut aussi la décrire comme l'enveloppe de la famille des droites normales à la courbe.) entre autre et par son important parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la chasse, à la promenade ou à...) Macintosh (Macintosh (prononcé /makintɔʃ/) ou Mac est une série de différentes familles d'ordinateurs personnels conçus, développés, et vendus par Apple. Le premier Macintosh, le Macintosh 128K, est...).

  • BBS généralistes
    • MeanMachine BBS
    • Perokstroïka : BBS d'un des présentateurs de la Télévision (La télévision est la transmission, par câble ou par ondes radioélectriques, d'images ou de scènes animées et généralement sonorisées qui sont reproduites sur un poste récepteur appelé téléviseur (ou, par abus...) Suisse Romande (TSR)
Page générée en 0.325 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique