Transport express régional
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
TER en gare de Hazebrouck.
TER en gare de Hazebrouck.
TER en gare d'Antibes.
TER en gare d'Antibes.

TER, sigle de Train express régional, est une marque commerciale de la Société nationale des chemins de fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau ferromagnétique le plus courant dans la vie...) français (SNCF), qui a lancé ce concept en 1984. Ces trains de voyageurs desservent les destinations situées à l'intérieur d'une région administrative et les gares proches des régions voisines.

Le TER est fondé sur une organisation (Une organisation est) régionalisée. La régionalisation implique un pilotage de l’entreprise fondé sur la décentralisation et la proximité. La Région étant l’Autorité Organisatrice du transport (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.) ferroviaire de voyageurs, c’est au niveau régional que la SNCF (La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) est l'une des principales entreprises publiques françaises. Elle exerce une double activité :) doit directement intervenir et affirmer ses compétences.

La régionalisation, c’est d’abord et surtout un nouveau partage de responsabilités entre chaque région et la SNCF pour faire vivre et chercher à développer le TER, en maintenant le monopole d’exploitation de l’entreprise pour les transports ferroviaires régionaux (ce qui tend à être modifié dans les prochaines années avec l’ouverture à la concurrence).

Ces responsabilités et les résultats attendus font l’objet d’un contrat formalisé dans une convention régionale pour chacune des régions françaises. Globalement, chaque convention fixe les rôles et missions de la Région et de la SNCF : la Région définit l’offre de service TER qu’elle souhaite (dessertes, qualité de service (La qualité de service (QdS) ou Quality of service (QoS) est la capacité à véhiculer dans de bonnes conditions un type de trafic donné, en termes de disponibilité, débit, délais de transmission, gigue, taux...), tarification ...) ; la SNCF assure la réalisation de cette offre.

Le pilotage décentralisé du TER est confié, pour chaque région administrative, à une Direction d’Activité TER. Elle est responsable des relations institutionnelles avec le Conseil Régional et garante, auprès de lui, de la bonne exécution de la convention. Tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) ce qui relève concrètement de la maîtrise (La maîtrise est un grade ou un diplôme universitaire correspondant au grade ou titre de « maître ». Il existe dans...) d’ouvrage de l’activité de transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par assimilation, des actions de...) régional (production du service, qualité de service, maîtrise des coûts,...) est du ressort de la Direction Déléguée TER. Elle doit piloter, au quotidien, la mise en oeuvre de ses services. Elle a ainsi en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement...) le marketing (Le marketing (on utilise aussi parfois — dans 7% des cas, d'après les chiffres donnés par Google — le néologisme français mercatique) est une discipline qui cherche à déterminer les offres de biens et...), la conception opérationnelle de l’offre, la gestion du parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la chasse, à la promenade...), le management qualité, le contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) de gestion, ... La coordination au niveau national est assurée par la Direction du Transport Public (DTP), qui a pour mission de définir les politiques d’ensemble, de mettre en réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un...) les initiatives prises en régions pour développer le TER, de mutualiser les développements de services innovants et enfin d’assure la complémentarité avec Voyageurs France-Europe. Dans le cadre de la Régionalisation, chaque région reçoit des dotations financières destinées à compenser les charges qui lui sont transférées. Ces dotations correspondent à :

  • l’exploitation des services,
  • le renouvellement et la modernisation du matériel,
  • la compensation des tarifs sociaux créés par l’Etat (abonnements travail, scolaire,...).

Par ailleurs, l’Etat contribue à un programme d’investissement d’une durée de 5 ans pour la modernisation des gares. Chaque région peut compléter ces dotations par des ressources supplémentaires prises sur son propre budget (Un budget est un document comptable prévisionnel distinguant les recettes et les dépenses.).

Mais le rôle de l’entreprise va bien au-delà de la seule production de service. En effet, reconnaissant son savoir-faire et sa connaissance du terrain, les régions attendent d’elle qu’elle les conseille et qu’elle soit une force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale « cardinale »...) de proposition pour améliorer et moderniser les services régionaux.

Une compétence des Conseils régionaux

Depuis la fin des années 1990, l'organisation des transports ferroviaires régionaux relève de la compétence des Conseils régionaux. Ils signent une convention avec la SNCF sur les trajets à mettre en place, le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de liaisons, les tarifs, les retards acceptables.

Le financement des services TER est essentiellement public : en moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils...) 72 % des charges sont supportés par l'État et les régions, les voyageurs (Les Voyageurs est un épisode de la série télévisée Stargate Atlantis. C'est le cinquième épisode de la saison 4 et le 65e épisode de la série.) n'en payant que 28 % par l'intermédiaire du billet. Cette charge a tendance à augmenter au fil des années du fait des nouveaux services mis en place à la demande des régions dans leur rôle d'autorités organisatrices.

La faible rentabilité de ces transports s'explique par la mauvaise répartition horaire du trafic, concentré sur les pointes du matin et du soir, laissant le parc de matériel très sous-utilisé le reste de la journée. D'autre part les distances de transport sont faibles ainsi que l'occupation moyenne des trains, de l'ordre de 66 voyageurs par train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de plusieurs wagons (pour transporter des marchandises), et peut être...).

Transfert de compétences

Sept régions expérimentent le transfert de compétences sur les transports ferroviaires régionaux, à savoir depuis 1997 : l'Alsace, le Centre, le Nord-Pas-de-Calais, les Pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine....) de la Loire , la Provence-Alpes-Côte d'Azur et Rhône-Alpes ; depuis janvier 1999 : le Limousin. En 1998, le trafic a progressé en moyenne de 4,9 % dans les régions expérimentales contre 3,2 % dans les autres régions. Les autres régions signent tout à tour des conventions intermédiaires pour se préparer à la régionalisation : la Haute-Normandie en septembre 1997, les Midi-Pyrénées en novembre 1997, la Bourgogne (La Bourgogne est un paquebot de la Compagnie générale transatlantique, mis en service en 1886.) en novembre 1997, la Picardie en janvier 1998 et la Lorraine (La Lorraine est le premier d’une série de deux navires, le second étant La Savoie. C’est, à l’époque, le plus grand paquebot français.) en février 1998.

Historique de la régionalisation des transports ferroviaires de voyageurs

  • 1970 : premier conventionnement entre la SNCF et les départements Moselle et Meurthe-et-Moselle, pour le service Métrolor () Nancy - Metz - Thionville.
  • 1979 : autres conventionnements Stélyrail(lien), Métralsace finalisé en 1984, etc.
  • 30 décembre 1982 : la Loi d'orientation (Au sens littéral, l'orientation désigne ou matérialise la direction de l'Orient (lever du soleil à l'équinoxe) et des points cardinaux (nord de la...) sur les transports intérieurs, dite LOTI, est votée.
  • 31 mars 1994 : publication du rapport Régions, SNCF : vers un renouveau du service public, par la commission Haenel.
  • 4 février 1995 : la loi d’aménagement et de développement du territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le...) organise le transfert de la responsabilité des transports collectifs d’intérêt régional aux régions administratives.
  • 19 décembre 1996 : signature de la première convention avec la région Rhône-Alpes.

Depuis 2002, toutes les régions administratives ont contractualisé avec la SNCF, par le biais de convention d'exploitation, en lui déléguant l'exploitation de leur transports ferroviaires régionaux. Ces conventions sont la plupart du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) conclues pour un durée de cinq ans et seront, pour la majorité des 22 régions administratives françaises, renégociées courant 2006, pour prendre effet début 2007.

Budgets affectés au transport public ferroviaire

Quelques chiffres annoncés par les régions :

Région Budget TER Part du budget régional (année) Statut
Alsace 220 M€ 39 % (2004) régionalisation expérimentée depuis 1997
Bretagne 100 M€ 14 % (2005)
Bourgogne 100 M€ 25 % (2005)
Champagne Ardennes 55 M€ 12,5 % (2004)
Franche Comté 70 M€ 20 % (2005) Convention signée en 2002 par J François HUMBERT, président du Conseil Régional et Noël BELIN, Directeur Régional SNCF, pour une durée de 5 ans.
Lorraine 250 M€ 45 % (2005)
Pays de Loire 180 M€ 18 % (2005)
Picardie 130 M€ 20 % (2002) convention intermédiaire depuis janvier 1998
Nord-Pas-de-Calais 260 M€ 21 % (2003) régionalisation expérimentée depuis 1997
Rhône-Alpes 500 M€ 30 % (2005) régionalisation expérimentée depuis 1997
Basse-Normandie 109 M€ Depuis 2002

Ces chiffres ne prennent pas en compte les dépenses d'infrastructures.

Les TER touristiques

Neuf services TER ont reçu le label " train touristique " de la SNCF. Ce sont :

  • les Chemins de fer de Corse (La Corse (Corsica en corse) est une île de la mer Méditerranée et une région française, ayant toutefois un statut spécial (officiellement « collectivité territoriale de Corse »),...)
  • le train des merveilles
  • le train des gorges de l'Allier
  • le Mont-Blanc Express (Express est un langage informatique servant à spécificier formellement des données. Il a fait l'objet d'une normalisation (ISO 10303-11).)
  • le train jaune (Il existe (au minimum) cinq définitions du jaune qui désignent à peu près la même couleur :)
  • l'autorail Espérance (L'autorail Espérance est un train touristique créé en 1997 appartenant à la SNCF qui relie Bergerac à Sarlat-la-Canéda dont la longueur du parcours est de 69 km. Son personnel de bord charmant et accueillant vous fera découvrir la...)
  • le Blanc-Argent
  • le train des Alpes
  • la ligne des hirondelles (La ligne des hirondelles est la section de ligne de chemin de fer française reliant Dole à Saint-Claude via Morez dans le Jura.)

Tikefone

En Bretagne (festival des Vieilles Charrues de Carhaix (du 20 au 23 juillet), festival de la Route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.) du Rock à Saint-Malo (du 11 au 13 août) et la ligne circulant entre Auray et Quiberon) cet été, les jeunes voyageurs (qui bénéficient d'une tarification plus douce) pourront acheter et recevoir leur titre de transport sur leur portable. Dès la fin de la transaction une confirmation est envoyée par SMS. Puis, la veille de son départ, l'acheteur (L'acheteur est un métier qui consiste à gérer les achats dans une entreprise.) reçoit un MMS qui fait office de titre de transport. C'est ce message (La théorie de l'information fut mise au point pour déterminer mathématiquement le taux d’information transmis dans la communication d’un message par un canal de communication, notamment en présence de parasites appelés...) qu'il montrera donc au contrôleur, accompagné de son billet d'entrée au festival.

Page générée en 0.313 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique