Al-Battani
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Al Battani
Al Battani

Al-Battani (env. 855-923) était un astronome et mathématicien arabe (on écrit aussi Al Batani, et en latin : Albategnius, Albategni, Albatenius ; nom complet : Ab? ?Abdull?h Mu?ammad ibn J?bir ibn Sin?n ar-Raqq? al-?arrani a?-?abi? al-Batt?n?), né à Harran près d'Urfa. Son épithète as-Sabi suggère que ses ancêtres étaient membres de la secte des Sabéens qui adoraient les étoiles, mais son nom complet affirme qu'il était musulman. On le désigne parfois comme le " Ptolémée des Arabes ".

Al-Battani (Al-Battani (env. 855-923) était un astronome et mathématicien arabe (on écrit aussi Al Batani, et en latin : Albategnius, Albategni, Albatenius ; nom...) a travaillé en Syrie, à Ar-Raqqa et à Damas où il est mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple...).

Son œuvre majeure, le Kit?b az-Z?j (le " Livre des tables ") composé de 57 chapitres, traduit en latin sous le titre de De Motu Stellarum par Platon de Tivoli (Plato Tiburtinus) en 1116 (imprimé en 1537 par Melanchthon, annoté par Regiomontanus), a considérablement influencé l'astronomie (L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer leur origine, leur évolution, leurs propriétés physiques et chimiques. Elle ne doit pas être confondue...) européenne. Une réédition apparut à Bologne (Bologne est une ville italienne d'environ 375 000 habitants, située dans le nord-est du pays, entre le Pô et les Apennins. C'est le chef-lieu de la région d'Émilie-Romagne (plaine du...) en 1645. Le manuscrit original de Platon est conservé à la bibliothèque du Vatican. La bibliothèque de l'Escorial possède un manuscrit de chronologie astronomique d'al-Battani.

Astronomie

Il a corrigé certains calculs de Ptolémée et il a produit de nouvelles tables pour le Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile de type naine jaune, et composée...) et pour la Lune (La Lune est l'unique satellite naturel de la Terre et le cinquième plus grand satellite du système solaire avec un diamètre de 3 474 km. La distance moyenne séparant la...), qui ont longtemps fait autorité. Il a aussi traité la division (La division est une loi de composition qui à deux nombres associe le produit du premier par l'inverse du second. Si un nombre est non nul, la fonction "division...) de la sphère céleste (La sphère céleste est une sphère imaginaire de rayons quelconques et dont le centre est occupé par la Terre. Ce concept astronomique, hérité de l'antiquité, permet de représenter tous les astres tel qu'on les voit...). Il a découvert le mouvement de l'apogée (Un apogée (du grec apogeios : loin de la terre ; apo : loin + gê : Terre), dans les domaines de l'astronomie et de l'astronautique, est le point extrême de l'orbite elliptique d'un astre ou d'un corps...) du Soleil, calculé les valeurs de la précession des équinoxes (La précession des équinoxes est le lent changement de direction de l'axe de rotation de la Terre.) (54.5" par an) et l'inclinaison (En mécanique céleste, l'inclinaison est un élément orbital d'un corps en orbite autour d'un autre. Il décrit l'angle entre le plan de l'orbite et le...) de l'axe terrestre (23° 35').

Mathématiques (Les mathématiques constituent un domaine de connaissances abstraites construites à l'aide de raisonnements logiques sur des concepts tels que les...)

Probablement sans connaître les travaux de l'astronome (Un astronome est un scientifique spécialisé dans l'étude de l'astronomie.) indien du Ve siècle Âryabhata , il a introduit l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) du sinus (En mathématiques, les fonctions trigonométriques sont des fonctions d'angle importantes pour étudier les triangles et modéliser des phénomènes périodiques....) dans les calculs, et en partie celui de la tangente, formant (Dans l'intonation, les changements de fréquence fondamentale sont perçus comme des variations de hauteur : plus la fréquence est élevée, plus la hauteur perçue est haute et inversement. Chaque...) ainsi les bases de la trigonométrie (La trigonométrie (du grec τρίγωνος / trígonos, « triangulaire », et...) moderne.

Il a utilisé les idées d'al-Marwazi sur les tangentes (ou " ombres ") pour développer des méthodes de calcul des tangentes et des cotangentes, et il en a dressé des tables.

Il a créé plusieurs formules trigonométriques :

\tan a = \frac{\sin a}{\cos a}
\sec a = \sqrt{1+\tan^2a}

Il a aussi résolu l'équation (En mathématiques, une équation est une égalité qui lie différentes quantités, généralement pour poser le problème de leur identité. Résoudre l'équation consiste...)

\sin x = a \cos x \,

en la traduisant par l'équation suivante:

\sin x = \frac{a}{\sqrt{1+a^2}}
Les grandes figures de l'islam médiéval

Abu Kamil · Ibn al-Baitar · Ábû Nuwâs · Al-Battani · Al-Maari · Abdeslam Ben Mchich · Chadhili · Ahmad ibn Idris · Al-Biruni · Taqi al-Din · Alhazen · Al-Kachi · Al-Kindi · Averroès · Avicenne · Al Idrissi · Abbas Ibn Firnas · Al-Marwazi · Ibn al-Nadim · Ibn Khaldoun · Ibrahim ibn Sinan · Jabir Ibn Hayyan · Hassan al-Wazzan · Omar Khayyam · Ibn al-Khatib · Qâdiri al Boutchichi · Al?Khuwarizmi  · Ibn Fadlân · Ibn Nafis · Abu Al-Qasim · Ali Quchtchi · Al-Soufi · Ibn Battûta · Al-Hallaj · Al-Razi · Qadi-zadeh Roumi · Nasir ad-Din at-Tusi · Aboûl-Wafâ · Sinan · Tabari . Al-Farabi · Al-Ghazali · Ibn Arabî · Jalal Ud Din Rumi · Ibn Taymiyyah ·

Page générée en 0.067 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique