Aviation générale
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

L'aviation générale est un terme générique qui regroupe toutes les activités aériennes civiles autres que le transport commercial : aviation sportive (voltige, vol à voile) ou de loisir (tourisme), travail aérien (épandage agricole, lutte contre l'incendie, surveillance aérienne par les douanes ou la police), aviation (L'aviation est une activité aérienne définie par l'ensemble des acteurs, technologies et règlements qui permettent d'utiliser un...) d'affaire etc.

La plus grande part du trafic associé se fait selon les règles de vol à vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) alors que les vols de transport aérien (Le transport aérien est le secteur économique qui regroupe toutes les activités de transport en avion ou en hélicoptère.) public se font obligatoirement en régime de vol aux instruments.

Les installations au sol nécessaires pour l'aviation générale (L'aviation générale est un terme générique qui regroupe toutes les activités aériennes civiles autres que le transport commercial : aviation sportive...) n'ont pas besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins primaires, les besoins secondaires et les besoins...) d'énormément de sophistication, de même que les aérodromes n'ont pas besoin d'être contrôlés.

La plupart des aéroports civils sont ouverts à l'aviation générale à l'exception notable (en France) de Roissy et Orly. De facto, certains aéroports demandent des taxes d'atterrissage (L’atterrissage désigne, au sens étymologique, le fait de rejoindre la terre ferme. Le terme recouvre cependant des notions différentes suivant qu'il est employé dans le...) telles que l'aviation générale s'en trouve limitée aux avions d'affaire (Le Bourget, Nice par exemple).

Développement de l'aviation générale

L'aviation générale a pu aider certains pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas...) très étendus à se développer. C'est évidemment le cas aux États-Unis qui compte 600 000 pilotes. C'est beaucoup moins vrai en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme...) et spécialement en France (50 000 pilotes) où des distances plus faibles justifient moins le déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles orientés. En psychanalyse, le déplacement est mécanisme de défense déplaçant la valeur, et finalement...) en avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air, entraîné par un organe...).

Les obstacles au développement de l'aviation générale sont principalement :

  • le coût élevé des avions, à l'achat et en exploitation,
  • une certaine dépendance aux conditions météorologiques, liée à la difficulté de passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) une qualification de vol aux instruments,
  • une image négative dans l'opinion publique (danger supposé, moyens financiers associés).

En conséquence de quoi, l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) de l'aviation générale demeure rare et se limite souvent à des vols de loisirs ou à des besoins professionnels impossibles à satisfaire autrement.

Éléments économiques

À l'achat, le prix d'un monomoteur (On appelle monomoteur tout appareil, aussi bien aérien que terrestre ou maritime, qui n'utilise qu'un seul et unique moteur pour se déplacer.) de voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel (tourisme) ou professionnel (affaires). Le voyage...) neuf (4 places) s'établit entre 350 000 et 480 000 euros. Amortissement compris, pour un avion volant environ 150 heures par an, le coût d'exploitation sera de l'ordre de 300 euros par heure (L'heure est une unité de mesure  :) de vol soit encore 1 euro du kilomètre. En prenant maintenant les extrêmes : un biplace moderne neuf coûte à partir de 140 000 euros, un monomoteur à turbine (Une turbine est un dispositif rotatif destiné à utiliser la force d'un fluide (eau, vapeur, air, gaz de combustion), dont le couple est transmis au moyen d'un arbre.) de 6 places autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit...) de 2,5 millions d'euros. Du coté des jets, certains constructeurs ont lancé des programmes pour arriver autour des 2 millions d'euros mais les prix actuels vont jusqu'à 12 millions d'euros !

La propriété partagée, développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de courbure. On peut aussi la décrire comme l'enveloppe de la famille des droites normales à la...) aux États-Unis, n'est pas encore entrée dans les mœurs en France. Ainsi beaucoup de pilotes se regroupent-ils en associations dans des aéro-clubs où ils peuvent voler en mutualisant au maximum les appareils, ce qui réduit les coûts fixes, et donc au final le prix de l'heure (L’heure est une unité de mesure du temps. Le mot désigne aussi la grandeur elle-même, l'instant (l'« heure qu'il est »), y compris en sciences...) de vol.

Business case pour un quadriplaces de voyage sur une base annuelle de 150 heures de vol
Centre de coût Charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non pécuniaire pour...)
Investissement initial 300 000 EUR
Amortissement annuel (base 20 ans) 15 000 EUR
Amortissement par heure de vol 100 EUR
Coût fixe annuel (assurance) 6 000 EUR
Coût fixe annuel (hangar) 3 000 EUR
Frais annuels divers 1 500 EUR
Coûts fixes ramenés à l'heure de vol 70 EUR
Forfait maintenance horaire 30 EUR
Coût variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle est utilisée pour marquer un rôle dans une formule, un prédicat ou un algorithme. En statistiques, une...) horaire (carburant) 100 EUR
Coût de revient par heure de vol 300 EUR
Coût de revient par kilomètre (160 kt) 1,00 EUR
Business case pour un jet léger Eclipse 500 (L'Eclipse 500 est un avion d'affaires à réacteurs construit par Eclipse Aviation. Il répond au nouveau concept du "micro jet" d'affaires.) (source Eclipse Aviation) sur une base annuelle de 250 heures de vol
Centre de coût Charge
Investissement initial 1 500 000 USD
Amortissement annuel (base 20 ans) 75 000 USD
Amortissement par heure de vol 300 USD
Coût fixe annuel (assurance) 32 000 USD
Coût fixe annuel (hangar) 6 000 USD
Frais annuels divers 6 000 USD
Coûts fixes ramenés à l'heure de vol 176 USD
Forfait maintenance horaire 115 USD
Coût variable horaire (carburant) 200 USD
Coût de revient par heure de vol 791 USD
Coût de revient par kilomètre (370 kt) 1,15 USD

Les avions actuels en aviation générale

Voir Aviation légère (Le vocable aviation légère désigne l'ensemble des aéronefs destinés aux loisirs, sports et tourisme aérien comme :).

Sécurité des vols

Par manque d'expérience des pilotes, l'aviation générale ne bénéficie pas des mêmes faibles taux d'accidents que le transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par...) aérien public.

Ainsi en France où l'on compte 50 000 pilotes, selon le BEA, en 2004, on a dénombré 299 accidents (dont 139 avions, 98 ULM, 43 planeurs, 15 hélicoptères et 4 ballons) dont 44 mortels causant 57 blessures graves en plus du décès de 74 personnes.

Par comparaison, si tant est que cela ait un sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du...), on compte en France 35 millions de conducteurs. En 2004, on a déploré 5 232 décès et 17 435 blessés graves sur la route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.).

Page générée en 0.097 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique