Jet (astrophysique)
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Le jet émis depuis le centre de la galaxie M87 est probablement formé grâce à la présence d’un trou noir supermassif dont la masse est estimée à 3 milliards de masses solaires.
Le jet émis depuis le centre de la galaxie M87 est probablement formé grâce à la présence d’un trou noir supermassif dont la masse est estimée à 3 milliards de masses solaires.
Les objets Herbig-Haro HH1 et HH2 sont le produit d'un choc d'un jet (issu d'une étoile jeune) avec le milieu interstellaire.
Les objets Herbig-Haro HH1 et HH2 sont le produit d'un choc (Dès que deux entitées interagissent de manière violente, on dit qu'il y a choc, que ce soit de civilisation ou de particules de hautes énergies.) d'un jet (issu d'une étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une énorme boule de plasma comme le Soleil, qui est l'étoile la plus proche de la...) jeune) avec le milieu interstellaire (En astronomie, le milieu interstellaire est le gaz raréfié qui, dans une galaxie, existe entre les étoiles et leur environnement proche. Ce gaz est habituellement extrêmement ténu, avec des densités typiques allant de 10 à 100...).

En astrophysique (L’astrophysique (du grec astro = astre et physiqui = physique) est une branche interdisciplinaire de l'astronomie qui concerne principalement la physique et...), un jet est un flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...) évoluant dans un sens commun. Plus précisément le terme est employé dans les...) collimaté de matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. La matière occupe de l'espace et...) éjecté par un objet céleste (Un astre, ou objet céleste est un objet de l'Univers. Les règles d'accès et d'utilisation de ces corps sont régies par le droit de l'espace.).

Mécanisme

Les jets sont souvent associés aux disques d'accrétion (L'accrétion désigne en astrophysique, en géologie et en météorologie l'accroissement par apport de matière.) dans des structures magnétiques d'accrétion-éjection dont les propriétés et le fonctionnement font encore l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale. Il est défini par...) de controverses.[1] Les jets nécessitent un " moteur " qui éjecte la matière et un processus collimateur ; la plupart des auteurs s'accordent sur le rôle important du champ magnétique (En physique, le champ magnétique (ou induction magnétique, ou densité de flux magnétique) est une grandeur caractérisée...).[2],[3],[4],[5]

Objets concernés

En physique galactique (La physique galactique est la science de l'étude de la composition, de la formation et de la dynamique des galaxies et autres amas stellaires.) on trouve les jets parmi un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'étoiles jeunes[6] ainsi qu'autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres Erythrotriorchis, Kaupifalco,...) de trous noirs stellaires[7]. En extragalactique sont concernés les noyaux actifs de galaxies[8] (NAG) et les microquasars[9] ; dans ces deux cas un trou noir (En astrophysique, un trou noir est un objet massif dont le champ gravitationnel est si intense qu’il empêche toute forme de matière...) est l'objet compact à l'origine de l'éjection.

Lorsqu'ils sont associés à la présence d'un trou noir central ils sont souvent relativistes.[réf. nécessaire] Par effet de perspective ils peuvent alors donner l'illusion de se déplacer plus vite que la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de...) (contrairement à ce que prédit la relativité restreinte (On nomme relativité restreinte une première version de la théorie de la relativité, émise en 1905 par Albert Einstein, qui ne considérait pas la question des accélérations d'un...), qui stipule (En botanique, les stipules sont des pièces foliaires, au nombre de deux, en forme de feuilles réduites située de part et d'autre du pétiole, à sa base, au point d'insertion sur la tige.) que la matière ne peut dépasser la vitesse de la lumière (La vitesse de la lumière dans le vide, notée c (pour « célérité », la lumière se manifestant macroscopiquement comme un phénomène ondulatoire), est...) dans le vide), mais il s'agit en fait d'une simple illusion d'optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement électromagnétique et de ses relations avec la vision.). Ces jets sont cependant qualifiés de supraluminiques.[10]

Les jets peuvent provoquer des chocs dans le milieu interstellaire car ils possèdent généralement une vitesse (On distingue :) supersonique (Supersonique signifie « supérieur à la vitesse du son ».).[11], La plupart des objets Herbig-Haro sont des structures associées aux jets provenant des étoiles jeunes et sont interpretées comme des chocs.[12]

Page générée en 0.051 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique