Edsger Dijkstra
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Edsger Wybe Dijkstra (né à Rotterdam le 11 mai 1930, mort à Nuenen le 6 août 2002) est un mathématicien et informaticien néerlandais du XXe siècle.

Biographie

Après des études de physique théorique (La physique théorique est la branche de la physique qui étudie l’aspect théorique des lois physiques et en développe le formalisme mathématique.), il s'engage dès 1955 dans le domaine de l'informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de l'information par des machines telles que les...) alors naissante, dont il est l'un des pionniers les plus éclairés. Parmi ses contributions se trouve un algorithme de calcul du plus court chemin dans les graphes, connu sous le nom d'algorithme de Dijkstra (L'algorithme de Dijkstra sert à résoudre le problème du plus court chemin entre deux sommets d'un graphe connexe dont le poids lié aux arêtes est positif ou nul.).

Enseignant à l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis, au moment où...) Technique d'Eindhoven, il commence à se faire connaître en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état...) de systèmes avec THE Operating system, un système construit en couches d'abstraction ( En philosophie, l'abstraction désigne à la fois une opération qui consiste a isoler par la pensée une ou plusieurs qualités d'un objet concret pour en former une...) successives et idéal (En mathématiques, un idéal est une structure algébrique définie dans un anneau. Les idéaux généralisent de façon...) pour l'enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer les connaissances d'un élève par le biais de communication verbale et...) (" THE " est un jeu de mot sur l'acronyme de son université Technische Hogeschool Eindhoven, école polytechnique). Fort de l'expérience d'écriture de ce système, il formalise le concept, avant lui diffus, de sémaphore puis introduit le concept de section critique avec deux exemples devenus classiques : le problème des lecteurs et des rédacteurs et le dîner des philosophes.

Constatant les dégâts provoqués par l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) incontrôlé de l'instruction (Une instruction est une forme d'information communiquée qui est à la fois une commande et une explication pour décrire l'action, le comportement, la méthode ou la tâche qui devra...) goto (L’instruction goto (de l’anglais go to, en français aller à) est une instruction présente dans de nombreux langages de programmation. Elle est utilisée pour réaliser des sauts...) en programmation (La programmation dans le domaine informatique est l'ensemble des activités qui permettent l'écriture des programmes informatiques. C'est une étape importante de la conception de...), il rédige en 1968 pour les Communications of the ACM un article qu'il nomme A case against the GOTO statement (" Un procès contre l'instruction GOTO "). Voulant publier rapidement l'article sous la forme d'une lettre à l'éditeur, l'éditeur Niklaus Wirth (Niklaus Wirth, professeur d'informatique et inventeur de plusieurs langages de programmation, est né le 15 février 1934, à Winterthour (Suisse).) le rebaptise Go To Statement Considered Harmful (" L'instruction Go To jugée nuisible "). Ce nouveau titre autant que le propos de l'article devient alors célèbre dans le milieu de l'informatique. Les titres de la forme X considered harmful se multiplient, jusqu'à un Dijkstra considered harmful.[1] En outre, l'instruction goto est effectivement supplantée par la programmation structurée (La programmation structurée peut être vue comme un sous-ensemble, ou une branche, de la programmation impérative, un des paradigmes majeurs de la programmation.) (concept qu'on lui doit et présenté ente autres dans EWD 268). En programmation structurée, le goto est remplacée par des instructions comme if... then ... else ..., while ... do, repeat ... until, chacune contenant une seule entrée et une seule sortie. Des conditions peuvent alors être imposées à l'entrée unique et des caractéristiques postulées à la sortie unique, ce qui ouvre la porte à des outils ajoutés à la syntaxe, comme assert (voir Logique (La logique (du grec logikê, dérivé de logos (λόγος), terme inventé par Xénocrate signifiant à la fois...) de Hoare) et plus tard à la programmation par contrat du langage Eiffel.

Dijkstra joue (La joue est la partie du visage qui recouvre la cavité buccale, fermée par les mâchoires. On appelle aussi joue le muscle qui sert...) un rôle important dans le développement du langage Algol à la fin des années 1950 et développe ensuite " la science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir...) et l'art des langages de programmation ", contribuant grandement à notre compréhension de leur structure, de leur représentation et de leur implémentation "[2]. C'est aussi un adepte du bel (Nommé en l’honneur de l'inventeur Alexandre Graham Bell, le bel est unité de mesure logarithmique du rapport entre deux puissances, connue pour exprimer la puissance du son. Grandeur sans...) algorithme.

Le discours qu'il prononce en 1972 lorsqu'il reçoit le prix Turing, The Humble Programmer[3], est resté célèbre, lui aussi.

Anecdotes

  • Dijkstra avait une très belle écriture manuscrite et a toujours refusé d'utiliser un traitement de texte, préférant la lettre manuscrite photocopiée. Luca Cardelli a créé une fonte " Dijkstra " en son honneur, qui imite son écriture régulière. Dijkstra référençait toutes ses lettres par EWD suivi d'un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».), la dernière étant la lettre EWD 1318.

Aphorismes

Dijkstra, connu pour son caractère difficile et son intransigeance, était réputé pour ses aphorismes qui résumaient sa vision de la science informatique.

  • " Tester un programme démontre la présence de bugs, pas leur absence ".
  • " Se demander si un ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits électroniques permettant de manipuler des...) peut penser, c'est aussi intéressant que de se demander si un sous-marin (Un sous-marin est un navire capable de se déplacer dans les trois dimensions, sous la surface de l'eau ; il se distingue ainsi des autres bateaux et...) peut nager. "
  • " La programmation par objets est une idée exceptionnellement mauvaise qui ne pouvait naître qu'en Californie. "
  • " Les progrès ne seront possibles que si nous pouvons réfléchir sur les programmes sans les imaginer comme des morceaux de code exécutable. "
  • " Autrefois les physiciens répétaient les expériences de leurs collègues pour se rassurer. Aujourd'hui ils adhèrent à FORTRAN et s'échangent leurs programmes, bugs inclus. "
  • " À propos des langages : il est impossible de tailler un crayon avec une hache (Une hache est un outil formé d'une lame de métal (d'acier le plus souvent) attachée à un manche de bois. Elle est le plus souvent utilisée pour couper du bois, mais...) émoussée. Il est vain d'essayer, à la place, de le faire avec dix haches émoussées. "
  • " L'informatique n'est pas plus la science des ordinateurs que l'astronomie (L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer leur origine, leur évolution, leurs propriétés physiques et chimiques. Elle ne doit pas...) n'est celle des télescopes. "
Page générée en 0.717 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique