Beagle 2
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Beagle 2 était un atterrisseur qui devait se poser sur la planète Mars le 25 décembre 2003. Il y a été porté à bord de la sonde Mars Express, lancée le 2 juin 2003, et s'en est séparé le 19 décembre 2003. Suite à un problème d'origine inconnue, Beagle 2 (Beagle 2 était un atterrisseur qui devait se poser sur la planète Mars le 25 décembre 2003. Il y a été porté à bord de la sonde Mars Express, lancée le 2 juin...) n'a plus donné signe d'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) et la mission fut un échec.

Réplique de Beagle (Le beagle ([bigl] ou [bigəl]) est une race de chien originaire d’Angleterre, de taille petite à moyenne. Son apparence est similaire à celle du beagle-harrier bien qu'il soit...) 2

Objectif

Beagle 2 fut conçu et construit par des universitaires britanniques, dont le professeur Colin Pillinger de l'Open University, pour le compte de l'ESA. Son but était de rechercher des signes de vie (La vie est le nom donné :) actuelle ou passée dans le sous-sol de Mars. Son nom reflète son but : Beagle fut le vaisseau sur lequel Charles Darwin fit son voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel (tourisme) ou professionnel (affaires). Le voyage s'est considérablement développé et démocratisé, au cours du...) qui révolutionna la connaissance humaine de la vie sur Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre...). Pillinger dit : «Nous espérons que Beagle 2 en fera autant pour Mars.»

La phase d'approche

Beagle 2 était embarqué à bord de la sonde (Une sonde spatiale est un vaisseau non habité envoyé par l'Homme pour explorer de plus près des objets du système solaire et, pour certaines, l'espace qui est au-delà. Cela couvre à la fois...) européenne Mars Express (Mars Express est le nom d'une mission spatiale de l'Agence spatiale européenne (ESA), qui a pour objectif l'étude de Mars.), il était ensuite prévu que les deux sondes se séparent une quinzaine de jours avant le contact avec Mars. Les concepteurs de Beagle 2 avaient pris le parti d'une sonde légère et peu coûteuse, elle ne possédait aucun moyen de propulsion (La propulsion est le principe qui permet à un corps de se mouvoir dans son espace environnant. Elle fait appel à un propulseur qui transforme en force motrice l'énergie fournie par le milieu extérieur ou par un...) et devait simplement poursuivre sur sa lancée après le largage par Mars Express (Express est un langage informatique servant à spécificier formellement des données. Il a fait l'objet d'une normalisation (ISO 10303-11).). Par ailleurs, aucun paramètre (Un paramètre est au sens large un élément d'information à prendre en compte pour prendre une décision ou pour effectuer un calcul.) de Beagle 2 ne pouvait plus être vérifié après la séparation (D'une manière générale, le mot séparation désigne une action consistant à séparer quelque chose ou son résultat. Plus particulièrement il est employé dans plusieurs domaines :) car les moyens de communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine...) radio avec Mars Express, qui lui servait aussi de relais avec la Terre, ne devaient être déployés qu'après l'atterrissage sur Mars. La sonde européenne était donc muette, et donc les techniciens aveugles, pendant la phase la plus délicate de son voyage. Après avoir quitté l'orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) martienne, elle devait descendre dans l'atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :) de la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne en équilibre hydrostatique,...), profiter du freinage aérodynamique (L'aérodynamique est une branche de la dynamique des fluides qui porte sur la compréhension et l'analyse des écoulements d'air, ainsi qu'éventuellement sur leurs effets sur des éléments solides...), ouvrir un parachute (Le parachute est un dispositif destiné à freiner le mouvement, principalement vertical d'un objet ou d'une personne.), puis un second. Devait suivre le gonflement de ballons tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres Erythrotriorchis,...) de l'appareil pour amortir le choc (Dès que deux entitées interagissent de manière violente, on dit qu'il y a choc, que ce soit de civilisation ou de particules de hautes énergies.) lorsqu'il percuterait la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement confondu avec sa mesure, sa...) planétaire (Un planétaire désigne un ensemble mécanique mobile, figurant le système solaire (le Soleil et ses planètes) en tout ou partie. Généralement les astres représentés sont animés soit...) en rebondissant sur ces sacs de protection. Le déploiement de panneaux en forme de pétale (En botanique, un pétale est l'un des éléments foliacés colorés, dont l'ensemble compose la corolle d'une fleur. Celle-ci est la partie interne du périanthe qui comprend les deux...) devait lui permettre de se redresser et s'orienter automatiquement.

Équipements

Beagle 2 était de conception très simple, elle n'était pas conçue pour se déplacer et explorer la planète. Tout l'intérêt de la mission résidait dans les mesures physico-chimiques que la sonde devait entreprendre afin de déceler des traces (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de certification et de notification basé sur internet sous la responsabilité de la...) fossiles de vie bactérienne.

La sonde possédait un bras articulé qui aurait dû être déployé après l'atterrissage. Il comportait une paire (On dit qu'un ensemble E est une paire lorsqu'il est formé de deux éléments distincts a et b, et il s'écrit alors :) d'appareils photos, un microscope, des spectromètres, une perforeuse pour prélever des échantillons de roche (La roche, du latin populaire rocca, désigne tout matériau constitutif de l'écorce terrestre. Tout matériau entrant dans la composition du sous-sol est formé par un...) et un système d'éclairage. Un spectromètre (Un spectromètre est un appareil de mesure permettant d'étudier de décomposer une quantité observée — un faisceau lumineux en spectroscopie, ou bien un...) de masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la...) devait permettre de mesurer les proportions des différents isotopes de carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C, de numéro atomique 6 et de masse atomique...). Le carbone étant supposé être à la base de toute vie, ces analyses auraient pu révéler si l'échantillon (De manière générale, un échantillon est une petite quantité d'une matière, d'information, ou d'une solution. Le mot est utilisé dans différents domaines :) contenait les restes d'organismes vivants.

L'échec de la mission

Après son atterrissage, Beagle 2 aurait dû émettre un premier signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières. Les signaux lumineux sont employés depuis la nuit des temps...) - composé par Alex James, bassiste de Blur - de confirmation vers Mars Express. Ce signal n'a jamais été reçu. Malgré de nombreuses tentatives pour entrer en communication avec la sonde, soit depuis l'orbite martienne grâce aux deux sondes présentes autour de la planète, soit depuis des radiotélescopes terrestres, Beagle 2 est restée muette. Pourtant, la trajectoire (La trajectoire est la ligne décrite par n'importe quel point d'un objet en mouvement, et notamment par son centre de gravité.) de Mars Express ayant été conforme aux prévisions, on suppose que Beagle 2 a été correctement larguée et qu'elle s'est bien posée sur Mars. Finalement, le 27 décembre 2003, l'Agence spatiale européenne (L’Agence spatiale européenne (ASE) (en anglais European Space Agency : ESA) est une agence spatiale intergouvernementale fondée le 31 mai 1975. Elle est chargée de la coordination...) a admis que la sonde s'était probablement écrasée à l'atterrissage. On ne connaît pas à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le...) les raisons de ce silence.

Emplacement de Beagle 2

Le 20 décembre 2005 le professeur Pillinger, se basant sur des images de la sonde Mars Global Surveyor (Mars Global Surveyor est une mission conjointe de la NASA et du Jet Propulsion Laboratory, destinée à cartographier la planète Mars. Elle est la première mission américaine...), annonce sur le site officiel de la mission qu'il a peut-être localisé l'emplacement où se trouve Beagle 2. Ce serait près d'un cratère ( Pour le cratère d'origine volcanique, voir Cratère volcanique Pour le cratère d'origine météoritique, voir Cratère d'impact Pour le cratère formé à la suite d'un effondrement d'origine souterrainne (érosion, mine, explosion,...) dans le bassin d'Isidis Planitia, site d'atterrissage de Beagle 2. Les images montrent plusieurs formes blanches qui pourraient être les ballons de protection qui devaient amortir l'impact avec le sol du robot (Un robot est un dispositif mécatronique (alliant mécanique, électronique et informatique) accomplissant automatiquement soit des tâches qui sont...).

Page générée en 0.607 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique