Blanc
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Classification ethnique

Une femme à la peau blanche

Le terme race blanche désigne de manière générique l'ensemble des groupes ethniques composés d'individus leucodermes, originaires d'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique,...) et du Moyen-Orient. L'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) de cette terminologie a été particulièrement courant en Europe à partir du XIXe siècle, en fonction de la classification des peuples humains selon un des critères apparents (théorie racialiste).

"Le blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle obtenue avec un spectre lumineux continu, d'où l'image que l'on en donne parfois :...)", "les blancs" est une expression de la langue courante pour désigner les personnes de type européen.

Bruit blanc, spectre blanc

Par analogie, un bruit (Dans son sens courant, le mot de bruit se rapproche de la signification principale du mot son. C'est-à-dire vibration de l'air pouvant donner lieu à la création d'une sensation auditive.) blanc est un son ayant un spectre sonore (Tous les sons peuvent se décomposer en une série d'harmoniques, dans un rapport rationnel ou irrationnel avec la fréquence fondamentale. L'ensemble de...) continu. L'impression obtenue est un souffle.

De manière générale, un phénomène ayant un spectre continu est souvent qualifié de « blanc » quelle que soit sa nature.

Le blanc dans l'art

Le blanc est au centre de l'œuvre de Daniel Buren : il a défini dès 1966 ses outils visuels basés sur une bande blanche alternant avec une autre bande d'une autre couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).). Depuis 1998, Olivier Mérijon travaille aussi essentiellement le blanc dans ses toiles intitulées « Whites » : Le blanc est inaccessible, il se révèle, mais est hors d’atteinte.

Carré (Un carré est un polygone régulier à quatre côtés. Cela signifie que ses quatre côtés ont la même longueur et ses quatre...) blanc sur fond blanc est une huile (L'huile est un terme générique désignant des matières grasses qui sont à l'état liquide à température ambiante et qui ne se mélangent pas à l'eau, mais, est cependant...) sur toile de Kasimir Malevitch créée en 1917-1918.

Technique

Techniquement, la couleur blanche est celle qui reflète le mieux les rayonnements solaires. Elle est très souvent utilisée pour protéger les réservoirs et contenants dont le contenu craint la chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !). Dans les pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui...) chauds, les voitures (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de...) blanches sont particulièrement appréciées, car la couleur blanche, met plus facilement en valeur la ligne du véhicule (Un véhicule est un engin mobile, qui permet de déplacer des personnes ou des charges d'un point à un autre.) et en renvoyant une partie des rayons solaires, permet un meilleur confort à l'intérieur. Depuis quelques années, au Moyen-Orient et au Japon, le blanc est très apprécié et le taux de voitures blanches augmente, d'autant plus que de nombreuses nuances sont disponibles (pur, neige (La neige est une forme de précipitation, constituée de glace cristallisée et agglomérée en flocons pouvant être ramifiés d'une infinité...), ivoire, nacré...).

Expressions

  • « Être blanc comme un cachet d'aspirine / comme neige / comme un linge / comme un cul / comme une merde de laitier  » : avoir le teint blafard, sous le coup d'un malaise ou d'une émotion.
  • « Être blanc comme neige » : être innocent
  • « Être blanc » : avoir de la chance (ex : John Beg)
  • « Être blanchi » (dans une affaire) : être innocenté, lavé de toute accusation dans un procès.
  • « Être connu comme le loup blanc » : être connu de tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) le monde (Le mot monde peut désigner :).
  • « Se faire des cheveux blancs » : s'inquiéter, s'affoler, se faire de gros soucis.
  • « Montrer patte blanche » : montrer que l'on n'est animé par aucune mauvaise intention.
  • « Avoir carte blanche », « je vous donne carte blanche » : être détaché d'une autorité de tutelle pour agir en toute liberté selon ses propres choix.
  • « C'est bonnet blanc et blanc bonnet» : deux choses en apparence différentes qui en réalité sont identiques.
  • « Chauffer à blanc » : en fonderie (La fonderie est l'un des procédés de formage des métaux qui consiste à couler un métal ou un alliage liquide dans un moule pour...), très haute température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante,...).
  • « Saigner à blanc » : se dit de quelqu'un à qui on prend tout son argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du latin Argentum — et de numéro atomique 47.) (contribuable).
  • « Faire chou blanc » : échouer.
  • « La blanche » : l'héroïne (L’héroïne ou diacétylmorphine, également appelée diamorphine, est un opioïde obtenu par acétylation de la morphine, le principal alcaloïde...) (couleur de la poudre (La poudre est un état fractionné de la matière. Il s'agit d'un solide présent sous forme de petits morceaux, en général de taille inférieure au...) à sniffer). Par métonymie on dit aussi "neige", "sucre (Ce que l'on nomme habituellement le sucre est, dès 1406, une "substance de saveur douce extraite de la canne à sucre" (Chrétien de Troyes, Le Chevalier au...) en poudre".
  • « Or blanc » : surnom parfois donné, selon le contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui...), à certaines productions dont l'exploitation constitue généralement une richesse importante.
  • « Cousu de fil blanc » : fait avec de grosses astuces ; énigme sans imagination.
  • « Arme blanche » : couteau (Un couteau est un outil tranchant comportant une lame et un manche.), poignard, épée.
  • « Blanchir sous le harnais » : acquérir de l'expérience.
  • « Blanchiment d'argent »: procédé consistant à rendre valable de l'argent malhonnêtement acquis.
  • « Manger son pain blanc » : avoir le meilleur de quelque chose, sous-entendu en attendant l'arrivée du moins bon
Page générée en 0.188 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique