Diomedeidae - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Diomedeidae
 Albatros à sourcils noirs
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Procellariiformes
Famille
Diomedeidae
Gray, 1840
Statut de conservation IUCN :

VU (13) : Vulnérable
Schéma montrant le risque d'extinction sur le classement de l'IUCN.

Répartition géographique
Diomedeidae distribution.png

Les albatros (les Diomedeidae, en français « diomédéidés ») forment une famille d'oiseaux de mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) grands et lourds (de 71 à 135 cm). Ils ont les ailes très longues (l'envergure (L'envergure est la distance entre les extrémités des ailes. Le terme est valable pour...) de l'albatros hurleur (L'Albatros hurleur (Diomedea exulans), également appelé Grand Albatros, est le plus grand...) peut atteindre 3,50 m), et leur bec (Un bec, au sens strict, est une structure anatomique externe qui permet la prise alimentaire et...) long et épais porte des narines tubulaires.

Pélagiques, ils vivent dans les océans (Océans stylisé Ωcéans est un documentaire français réalisé par...) au sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) du tropique (Les tropiques sont deux lignes imaginaires du globe terrestre, parallèles à...) du Capricorne, ainsi que dans le Pacifique Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.). La reproduction (La Reproduction. Eléments pour une théorie du système d'enseignement est un ouvrage...) du Grand Albatros s'effectue à terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...), en colonies dispersées sur les îles antarctiques et subantarctiques.

Les albatros sont des voiliers exceptionnels, ils utilisent les vents pour parcourir de grandes distances sans effort. En 2004, une étude a montré que l'oiseau (Un oiseau (ou classe des Aves) est un animal tétrapode appartenant à l'embranchement des...) le plus rapide a parcouru 22 545 kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système...) en seulement 46 jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...) sans se reposer une seule fois.

Les albatros se nourrissent de poissons (Les Poissons sont une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 12 mars au 18...), de calamars ou de krill. La nourriture est le plus souvent collectée en surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a...), mais les albatros sont capables de plonger à faible profondeur. Les albatros nichent en colonies généralement sur des îles isolées ; les couples sont généralement fidèles pour la vie (La vie est le nom donné :), et la parade nuptiale donne lieu tous les ans à des danses rituelles durant lesquelles les deux oiseaux se frottent le bec l'un contre l'autre. Seuls des échecs de reproduction répétés ou la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si...) d'un des oiseaux peut amener les albatros à changer de partenaire.

La saison (La saison est une période de l'année qui observe une relative constance du climat et de...) de reproduction est très longue et il peut s'écouler près d'un an entre la ponte de l'unique œuf et l'émancipation du jeune.

Position systématique

Traditionnellement, les albatros sont classés dans l'ordre des Procellariiformes, avec le statut de famille (diomédéidés). À la suite des travaux d'hybridation de l'ADN, la classification de Sibley et Monroe a intégré l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection...) de cet ordre dans celui des Ciconiiformes, où il constitue la sous-famille des Diomedeinae. Les positions systèmatiques de Sibley et Monroe ne font pas consensus, et dans la classification de référence (version 2.2) du Congrès ornithologique international, cette famille conserve son statut.

Les albatros ont toutefois des caractéristiques morphologiques différentes des autres procellariidés, notamment leurs pattes et le fonctionnement de leurs narines tubulaires.

Les albatros sont divisés en quatre genre : Phoebastria pour les albatros du Pacifique Nord, Thalassarche pour les espèces de l'hémisphère sud (L'hémisphère sud ou hémisphère austral est la moitié du globe terrestre...), Diomedea pour les grands albatros et Phoebetria pour les petits albatros fuligineux.

La division (La division est une loi de composition qui à deux nombres associe le produit du premier par...) des espèces est particulièrement complexe puisque jusqu'à 80 espèces différentes ont été reconnues, la plupart de ces "espèces" étant en fait des oiseaux en plumage juvénile. En 1998, Robertson et Nunn proposèrent 24 espèces en comparaison des 14 reconnues jusque là. Beaucoup de ces nouvelles espèces étaient autrefois considérées comme des sous-espèces comme l'Albatros de Tristan et l'Albatros des Antipodes autrefois considérés comme des sous-espèces de l'Albatros hurleur.

Page générée en 1.432 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique