Église Saint-Victor de Guyancourt - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Église Saint-Victor

Latitude
Longitude
48° 46′ 17″ Nord
       02° 04′ 13″ Est
/ 48.77139, 2.07028
 
Pays France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Ville Guyancourt
Culte Catholique romain
Type Église
Rattaché à Diocèse de Versailles
Début de la construction XV siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine...)
Fin des travaux consacrée le 25 juin 1533 par Guy de Montmirail.
Style(s) dominant(s) gothique
Protection Monument historique (Différents pays ont choisi de classer leurs monuments historiques selon différentes appellations.) (1951)
Localisation
 
France location map-Regions and departements.svg
Église Saint-Victor de Guyancourt

L'église Saint-Victor est un église gothique construite dans le centre ville de Guyancourt dans les Yvelines.

Certains éléments de l'église seraient antérieurs au XIIIe siècle et les sarcophages mérovingiens, découverts en 1998, laissent penser à la présence sur cet emplacement d'un lieu cultuel dès le VIe siècle.

L'église est inscrite à l’Inventaire supplémentaire des Monuments historiques depuis 1951. La cloche de 1557, refondue en 1900 est classée depuis le 27 avril 1944. L'église est dédiée à Saint-Victor, soldat romain, martyr, mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort des étoiles). Chez les organismes...) le 21 juillet 303 à Marseille.

Origines de la paroisse

Les travaux de restauration de l'église Saint-Victor en 1998, destinés à réaliser des gaines de chauffage (Le chauffage est l'action de transmettre de l'énergie thermique à un objet, un matériau.) dans le sol, ont mis au jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le...) des sarcophages datant de l'ère mérovingienne (fin VIe (La vie est le nom donné :) ou début VIIe siècle). L'église Saint-Victor a été construite sur un ancien cimetière, témoin d'une communauté installée dans le village (Un village est, à la campagne ou à la montagne, un ensemble d'habitations, de bâtiments à usages divers, de fermes... de proportion...).

La création de la paroisse serait dû à Guy de Chevreuse selon l'abbé Jean Lebeuf (1687 - 1760), historien et érudit, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres fondée par Colbert en 1663. Guy de Chevreuse a bâti en 1065 le village "Guidonis Curtis", c'est-à-dire la cour, le terrain, la culture (La Culture est une civilisation pan-galactique inventée par Iain M. Banks au travers de ses romans et nouvelles de science-fiction. Décrite avec beaucoup de précision et de...) de Guy. Mais aucun texte écrit ne vient conforter cette analyse de l'abbé.

L'alternative, plus crédible, à la théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance...) de Jean Lebeuf est une origine germanique qui se traduit par la "cour de Guyan" ( ferme ou village de Widan) ou du germain Wido (wid c'est le bois).

Le nom s'est ensuite contracté en « Guidoncourt », « Guyoncourt », « Guyencourt » et enfin « Guyancourt » sur le cadastre (Le terme cadastre (terme provençal venant du grec κατ?στιχον), ou un mot apparenté étymologiquement, se retrouve...) napoléonien de 1811.

Jean Lebeuf indique que les reliques nécessaires à la création de l'église aurait été obtenues par Guy de Chevreuse auprés des chanoines de l'abbaye (Une abbaye (du latin abbatia) est un monastère ou un couvent catholique placé sous la direction d'un abbé (ou d'une abbesse; dérivé de l'araméen abba qui signifie « père »), lequel sert de...) de Saint-Victor de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien,...).

La fête de la paroisse est le 21 juillet, date du décès de Saint-Victor.

Commentaires architecturaux

L'église est construite en calcaire et en meulière. Elle présente une nef (La nef est la partie d'une église allant du portail à la croisée du transept et qui est comprise entre les deux murs latéraux. La nef comprend le vaisseau central et les éventuels...) à cinq travées ceinturée de deux collatéraux occupés en partie par des chapelles, le tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) complété par le chœur situé à l'est.

L'extérieur

Initialement le cimetière était situé autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres...) de l'église Saint-Victor jusqu'au milieu du XIXe siècle. C'est un décret du 14 juin 1854, signé par Napoléon III, qui autorisa la commune à déplacer le cimetière rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux d'activité économique. Elle met en relation et structure les différents quartiers, s'inscrivant de ce...) de la Rigole

L'intérieur

Croix des Templiers

On retrouve dessiné sur le haut des piliers la Croix-Rouge Pattée qui est l'emblème de l'ordre du temple. Cette croix, semble avoir été apposée au pochoir. Cet ordre était très implanté sur l'actuel territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le dictionnaire...) de Saint-Quentin-en-Yvelines, où de nombreuses commanderies étaient installées. Ce type de croix est repris dans les armoiries des seigneurs Piedefer, propriétaires à Guyancourt. Jusqu'au début du XIXe siècle, une ferme dite « de la Commanderie » était en exploitation dans le quartier de Villaroy, mais aucun lien n'a été établi entre celle-ci et la famille Piedefer. Le cadastre de Guyancourt a conservé ce lieu dit. L'Ordre du Temple était un ordre religieux et militaire issu de la chevalerie chrétienne du Moyen Âge, ses membres étaient appelés les Templiers. Devenu trop puissant, l'ordre sera dissous au début du XIVe siècle sous le règne de Philippe le Bel (Nommé en l’honneur de l'inventeur Alexandre Graham Bell, le bel est unité de mesure logarithmique du rapport entre deux puissances, connue...).

Dans le clocher (Un clocher est un élément architectural d'une église, généralement en forme de tour plus ou moins élevée, qui héberge une ou plusieurs cloches.) on retrouve deux cloches. La première est installée en l’an 1506, une inscription en lettres gothiques y était gravée : Ai été nommée Louise par les habitants de Guyencourt, un nom sans doute porté en l’honneur du roi régnant alors sur la France : Louis XII. Louise a été remplacée en 1557 par une nouvelle cloche : Marie. Mais une fêlure qui en altéra la sonorité contraignit la commune et le Conseil de fabrique (association paroissiale de l'époque) à entreprendre sa refonte. Ainsi naquit une nouvelle cloche fondue à Louviers. Elle a été baptisée le 28 octobre 1900 en présence de son parrain M. Henri Besnard, ancien député et de sa marraine, Mme Besnard-Dufrenay, femme de l’ancien notaire de Versailles.

La deuxième cloche est installée en mai 2000 dans l’église Saint Victor en mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) de Leslie, Jean-Damien, François victimes d'une avalanche le 22 janvier 1998 lors d'un séjour en montagne (Une montagne est une structure topographique significative en relief positif, située à la surface d'astres de type tellurique (planète tellurique,...). “Leslie, Jean-Damien, François” a été baptisée le 6 mai 2000 par Mgr Jean-Charles Thomas évêque de Versailles en présence de Roland Nadaus maire (Le maire représente l'autorité municipale. Dans de nombreux cas, il est le détenteur du pouvoir exécutif au niveau d'une ville ou communal en France et au Québec. Dans un gouvernement à gérance municipale comme...) de Guyancourt.

Plaques commémoratives

Plaque commémorative de la guerre 14 - 18.
  • A droite de l'entrée de l'église une plaque de marbre (Le marbre est une roche métamorphique dérivée du calcaire, existant dans une grande diversité de coloris, pouvant présenter des veines, ou marbrures...) blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle obtenue avec un spectre lumineux continu, d'où l'image...) présente les morts de Guyancourt pendant la Première Guerre mondiale de 1914 - 1918. Les morts et disparus sont classés par année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.).
  • Sur le même mur (Un mur est une structure solide qui sépare ou délimite deux espaces.) un peu plus loin, une plaque indique que l'abbé Chaude a élevé deux autels en 1854, l'un à sainte Julienne et l'autre à sainte Geneviève à titre d'ex-voto contre l'épidémie de choléra (Le choléra est une toxi-infection entérique épidémique contagieuse due à la bactérie Vibrio cholerae, ou bacille virgule, découverte par Pacini en 1854 et redécouverte par Koch en 1883. Elle est...) qui frappa la commune de Guyancourt en 1850. Aujourd'hui ces autels sont supprimés.
  • Toujours sur le même mur, on retrouve une dalle d'environ deux mètres carrées (2 m X 1 m), la gravure d'un homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est appelé un...) grandeur nature y est inscrite. Son visage, ses cheveux sa barbe (taillée comme au XVe siècle) et ses mains jointes sont en marbre blanc incrusté dans la pierre. Cependant les inscriptions sont effacées, impossible de connaître le nom de ce personnage.
  • Sur le côté gauche, la pierre tombale de Robert Piedefer est maintenant fixé au mur. Ce seigneur de Guyancourt est décédé en 1627. Les inscriptions de la pierre tombale sont :
CY DESSOULZ GIST LE CORPS DE MESSIRE ROBERT DE PIEDEFER
CHEVALLIER SEIGNEUR DE GUYENCOURT DE TURNY ET DE
BOULEY EN CHAMPAGNE, ESCUYER DE LA PETITE ESCURIE DU
ROY, QUI DECEDA LE 13 ième JOUR DE JUIN 1627
  • Sur le pilier (Un pilier est un organe architectural sur lequel se concentrent de façon ponctuelle les charges de la superstructure (par exemple les charges d'une charpente ou celles des maçonneries des niveaux supérieurs)....) de gauche, on retrouve la plaque mémoriale de Jeanne Jarderon décédée le 4 octobre 1617, gouvernante des enfants du seigneur du château fort (Le château fort est une résidence fortifiée d’un homme et de sa mesnie, c'est-à-dire son entourage.) de Guyancourt.
CY GIST JEANNE JARDERON VIVANT
GOUVERNANTE DES ENFANTS DE MONSIEUR
DE GUYENCOURT LAQUELLE A DONNE A
L'EGLISE DE CEANS LA SOME DE DEUX
CENS LIVRES A LA CHARGE (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un...) QUE LES
MAGLERS FERONT DIRE A PERPETUE POUR
LE SALUT DE SON AME DEUX OBITZ
COMPLETZ PAR CHACUN AN DE TROIS
HAUTES MESSE VIGILES ET COMMENDACES,
LIBERA, DE PROFONDIS ET SAUVE REGINA,
A SCAVOIR L'UN LA VEILLE DE SAINT JEAN
BAPTISTE ET L'AUTRE LE JOUR DE SAINT FRANCOIS
4 D'OCTOBRE AUQUEL SERVICE SERA PORTE
PAIN ET VIN A L'OFFRANDE ET Y AURA
DEUX POINTES DE CIERGES SUR L'AUTEL
QUATRE AUTOUR DE LA REPRESENTATION
ET UN DEVANT L'IMAGE DU CRUCIFIX
AVEC LA HERSE DE TREIZE PETITES POINTES
LE TOUT COMME IL EST PLUS AMPLEMENT
PORTE PAR LE TESTAMENT DE LA DITE
JARDERON LAQUELLE DECEDEE AU CHASTEAU
DE GUYENCOURT LE 4eme JOUR D'OCTOBRE
1617.
PRIEZ DIEU POUR SON ÂME.

Les chapelles

  • La chapelle (Une chapelle est un lieu de culte chrétien qui peut, selon le cas, constituer un édifice distinct ou être intégré dans un autre bâtiment.) Saint-Victor est située prés du choeur sur le bas côté gauche. Saint-Victor est représenté dans sa tenue de soldat romain, debout appuyé sur un bouclier, il tient dans sa main (La main est l’organe préhensile effecteur situé à l’extrémité de l’avant-bras et relié à ce dernier par le poignet. C'est un...) droite une croix, signe de son appartenance à la communauté chrétienne. La bénédiction de la chapelle a eu lieu le 20 juillet 1884 par l'abbé Maxime Caron, supérieur du petit séminaire de Versailles.
  • L'autel de Jeanne d'Arc est situé à droite de l’entrée à côté de la plaque commémorative des morts de la Grande Guerre. Surnommée « la Pucelle d'Orléans », Jeanne d'Arc est une figure emblématique de l'histoire de France. Elle mena victorieusement les troupes françaises contre les armées anglaises, levant le siège d'Orléans, conduisant le dauphin (Dauphin /do.'fɛ̃/ est un nom vernaculaire ambigu désignant en français certains mammifères marins et fluviaux appartenant à l'ordre des cétacés. Le terme...) Charles VII de France au sacre à Reims, contribuant ainsi à inverser le cours de la guerre de Cent Ans. Elle fut finalement capturée par les Bourguignons à Compiègne, vendue aux Anglais et mise au bûcher après un procès en hérésie. Ce procès est cassé par le pape en 1456 et un second procès en réhabilitation conclut à son innocence et l'élève au rang ( Mathématiques En algèbre linéaire, le rang d'une famille de vecteurs est la dimension du sous-espace vectoriel engendré par cette famille. Le théorème du rang lie le...) de martyr. Elle est béatifiée en 1909 et canonisée en 1920. Au-dessous de sa statue, l’autel est de pur style gothique flamboyant (Flamboyant est un nom vernaculaire ambigu désignant en français certains arbres de la famille des Caesalpiniaceae. Par extension le nom de flamboyant peut aussi...) du XVIe siècle. On peut aussi admirer le tabernacle qui est de la même époque.
Page générée en 0.246 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique