Inlandsis
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Le Mont Sydley et l'inlandsis de l'Antarctique
Le Mont Sydley et l'inlandsis de l'Antarctique

Un inlandsis est une nappe de glace, un glacier continental très étendu, connu aussi sous le nom plus commun de calotte polaire.

Le mot est d'origine danoise et signifie littéralement glace de l'intérieur du pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste...) ou glace de l'arrière pays.

Caractéristiques

On considère qu'un inlandsis (Un inlandsis est une nappe de glace, un glacier continental très étendu, connu aussi sous le nom plus commun de calotte polaire.) est un glacier (Un glacier est une masse de glace plus ou moins étendue qui se forme par le tassement de couches de neige accumulées. Écrasée sous son propre poids, la neige expulse l'air qu'elle contient, se soude en une masse compacte et se transforme en...) dont la superficie (L'aire ou la superficie est une mesure d'une surface. Par métonymie, on désigne souvent cette mesure par le terme « surface » lui-même (par exemple, on parle de la « surface d'un...) dépasse 50 000 km2.

Les inlandsis actuels sont donc au nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de deux :

  • l'inlandsis du Groenland (Le Groenland (prononcez /gʁɔɛn.lɑ̃d/, écrit Groënland dans la graphie française d'avant 1850, Grønland en danois (« terre...) d'où vient le nom ;
  • l'inlandsis de l'Antarctique (L'Antarctique (prononcé [ɑ̃.taʁk.tik] Écouter) est le continent le plus méridional de la Terre. Situé au pôle Sud, il est entouré de l'océan Austral (ou océan...) (parfois divisé en deux avec d'un côté l'Antarctique occidental et de l'autre l'Antarctique oriental).

Le Vatnajökull en Islande (L’Islande, (en islandais Ísland, littéralement « terre de glace »), est un État insulaire de l’océan Atlantique Nord, situé entre le Groenland...) n'est pas considéré comme un inlandsis car il ne mesure " que " 8 100 km2. On parlera de calotte glaciaire pour les glaciers de très grande dimension (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si c'est une pièce de révolution.) et ayant certaines des caractéristiques des inlandsis.

La formation des inlandsis repose sur le même principe que celle des glaciers : une accumulation de neige (La neige est une forme de précipitation, constituée de glace cristallisée et agglomérée en flocons pouvant être ramifiés d'une infinité de façons. Puisque les flocons sont composés de petites...) résultant d'une fonte insuffisante provoque un tassement de la neige qui expulse l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec...) qu'elle renferme et se transforme en glace. Cette glace est suffisamment plastique pour se déformer selon la gravité (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.) ou son propre poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre. Elle est égale à l'opposé de...). Dans le cas des inlandsis, c'est le propre poids de la glace qui provoque son déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles orientés. En psychanalyse, le déplacement est mécanisme de défense...) par fluage, la pente à l'échelle d'un continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens terra, les « terres continues ». Au sens propre,...) ou d'une grande île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une mer. Son étymologie latine, insula, a donné...) étant trop faible pour provoquer un écoulement gravitaire. Un équilibre entre apport de neige, poids de la glace et ablation de neige (sublimation, fonte, production d'icebergs) s'effectue alors et la masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du corps...) de glace stabilise son épaisseur et son étendue. Un inlandsis se maintient plus par une faible ablation que par un fort apport de neige.

Une coupe en profil d'un inlandsis permet de distinguer plusieurs points récurrents :

  • une surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement confondu avec sa mesure, sa...) concave : les bords d'un inlandsis sont pentus et son centre est formé de plusieurs dômes très peu marqués qui donnent l'apparence d'un plateau ;
  • une couche de glace très épaisse, en général 2 000 mètres d'épaisseur, et pouvant atteindre 4 000 mètres d'épaisseur ;
  • un substrat rocheux pouvant se trouver sous le niveau de la mer ;
  • un débordement sur la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) (mer de Ross et mer de Weddell en Antarctique) ;
  • un front glaciaire pouvant faire le tour de l'inlandsis et produisant de nombreuses digitations et lobes glaciaires ;
  • une production d'icebergs :: tabulaires lorsqu'ils proviennent de la dislocation (En science des matériaux, une dislocation est un défaut linéaire correspondant à une discontinuité dans l'organisation de la structure cristalline....) de l'inlandsis flottant, sans forme particulière lorsqu'ils proviennent des digitations et des lobes glaciaires ;
  • une absence de relief (Le relief est la différence de hauteur entre deux points. Néanmoins, ce mot est souvent employé pour caractériser la forme de la surface de la Terre.) émergeant à l'exception des nunataks.

Les inlandsis renferment 98 % de l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) douce de la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la...).

Glaciations et inlandsis disparus

Étendue des calottes et inlandsis dans l'hémisphère nord au maximum de la dernière glaciation.
Étendue des calottes et inlandsis dans l'hémisphère nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) au maximum de la dernière glaciation (Une glaciation ou période glaciaire est à la fois une phase paléoclimatique froide et une période géologique de la Terre durant laquelle une part importante des continents est...).

Lors de chaque glaciation, les inlandsis actuels étaient plus étendus et certains occupaient des portions entières de continents.

Les principaux inlandsis du pléistocène, aujourd'hui disparus, se situaient :

  • sur le bouclier ("Le Bouclier" était une association créée par Bernard Valadon pour lutter contre la pédocriminalité sur internet. Le site web www.bouclier.org, aujourd'hui disparu, était au...) canadien et les Rocheuses ;
  • dans les Andes au niveau de la Bolivie et de la Patagonie ;
  • en Islande ;
  • sur îles Britanniques, l'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique, voire comme une des sous-parties...) du nord, le nord de la Russie et de la Sibérie ;
  • dans l'Altaï ;
  • dans les Monts Verkhoïansk ;
  • dans l'Himalaya, l'Hind?-K?sh, les monts Tian Shan et Kunlun.

Inlandsis du Groenland

Image satellite du Groenland.
Image satellite (Satellite peut faire référence à :) du Groenland.

L’inlandsis groenlandais est un des reliquats dans l'hémisphère nord de la dernière glaciation. L’inlandsis s'est formé au pléistocène moyen et supérieur sur des terrains autrefois tempérés dont la partie centre-Sud était sillonnée de larges fleuves qui se déversaient dans la baie de Disko et dont les traces (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de certification et de notification basé sur internet sous la responsabilité de la Commission européenne dans le cadre du...) forment aujourd'hui des canaux sous la glace et des dépressions sous marines. La glace la plus ancienne a 250 000 ans et est maintenue par l'accumulation annuelle de la neige qui compense les pertes par vêlage et fonte au niveau des marges.

Ses dimensions sont impressionnantes : 2 400 kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international. Il est défini comme la distance parcourue par la lumière dans le vide en 1/299 792 458 seconde.) de long et 1 000 kilomètres de large. Sa surface, relativement plate, est de 1 726 000 km2 et a une altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique...) moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres...) de 2 135 mètres. La glace peut atteindre l'épaisseur de 3 000 mètres au centre de l'inlandsis, ceci représente un volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) global de 2 000 000 km3 de glace, soit 10 % de l'eau douce à la surface du globe.

Dans cet intérieur glacé, le Gunnbjörns Fjeld culmine à 3 733 mètres.

Inlandsis de l'Antarctique

L'inlandsis de l'Antarctique a une superficie de 14 000 000 km2, une épaisseur moyenne supérieure à 2 000 mètres et une altitude maximale de 4 000 mètres. Il se présente sous la forme d'un immense plateau de glace et de neige aux rebords abrupts donnant naissance aux barrières de Ross et de Filchner. L'inlandsis de l'Antarctique est coupé (Un coupé est une voiture fermée, à deux portes (parfois trois avec hayon ou quatre comme l'ont fait certains constructeurs américains) et possédant deux, quatre ou cinq places. Il est caractérisé par la forme...) en deux par une chaîne (Le mot chaîne peut avoir plusieurs significations :) de montagnes (les Monts Transantarctiques) séparant l'Antarctique oriental de l'Antarctique occidental.

Page générée en 0.075 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique