Hadron - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Schéma de l'intérieur d'un proton : deux quarks up et un down. Leur charge de couleur évolue dynamiquement par l'échange de gluons.

Un hadron est un composé de particules subatomiques régi par l'interaction (Une interaction est un échange d'information, d'affects ou d'énergie entre deux agents au sein...) forte. Dans le Modèle Standard de la Physique des particules (La physique des particules est la branche de la physique qui étudie les constituants...), ces particules sont composées de quarks et/ou d'anti-quarks ainsi que de gluons.

Les particules constituant un hadron (Un hadron est un composé de particules subatomiques régi par l'interaction forte. Dans le...) sont appelées de manière générique partons. Les quarks (ou antiquarks) présents dans le hadron tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) le long de son existence sont appelés quarks de valence, à l'opposé ( En mathématique, l'opposé d’un nombre est le nombre tel que, lorsqu’il est à...) des particules (paires quark-antiquark et gluons) qui apparaissent et disparaissent en permanence dans le hadron, du fait de la mécanique quantique (La mécanique quantique est la branche de la physique qui a pour but d'étudier et de...), et qui sont appelées particules virtuelles. Les gluons sont les vecteurs de l'interaction forte, qui maintient les quarks ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection...).

Hadrons communs

Les hadrons communs sont classés selon leurs constituants en différentes sous-familles :

  • Mésons : hadrons bosoniques (voir boson), formés par des configurations de paires quark/antiquark.
  • Baryons : hadrons fermioniques (voir fermion), formés de trois quarks.

Résonances hadroniques

Comme les hadrons sont des particules composites, ils peuvent aussi apparaître sous des états excités que l'on appelle résonances hadroniques. Un grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) de ces états excités ont été observés pour chacun des types de hadrons. Ces états s'estompent rapidement (en quelques 10−24 s), par l'interaction forte.

Page générée en 0.043 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique