Jeunesse ouvrière chrétienne - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

La Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) est une association de jeunes chrétiens du monde ouvrier, fondée en 1925 par l'abbé belge Joseph Cardijn, un prêtre issu de milieu modeste. Jusqu'en 1987, la JOC, qui appartient au mouvement plus général de l'Action catholique, était scindé en deux structures distinctes : la JOC (masculine) et la JOCF (féminine), créée en 1928 sous l'impulsion de Jeanne Aubert. Elle est reconnue parmi les principales associations d'éducation populaire.

Le siège de la JOC française est au 246, Boulevard (Au sens premier, un boulevard est une voie de communication reposant sur d'anciens remparts, puisque le mot vient du néerlandais bolwerc signifiant rempart. Il permet donc de contourner une ville...) Saint-Denis, à Courbevoie.

La Coordination internationale de la JOC (CIJOC) est présente dans 60 pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²),...) à travers le monde (Le mot monde peut désigner :).

Naissance et développement du mouvement (années 1920-1930)

La JOC est créée en 1925 en Belgique par le prêtre Joseph Cardijn et par deux laïcs Paul Garcet et Fernand Tonnet. Cardijn affirme alors : « un jeune travailleur vaut plus que tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) l'or du monde parce qu'il est fils de Dieu ». En France, en mars 1927, le P. Cardijn fait son premier voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel (tourisme) ou professionnel (affaires). Le voyage s'est considérablement développé et démocratisé, au cours du XXe siècle avec...) à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de la...), invité au Congrès de l'Union des Œuvres, à Reims par le père Jean-Emile Anizan. Cardijn déchaine lors de cette rencontre un grand enthousiasme : on parla ensuite du « baptême de Reims » de la JOC.

Dans la lancée, le Père Georges Guérin fonde une branche française de la JOC, qu'il avait découverte en Belgique grâce au Manuel de la JOC et à la revue Jeunesse Ouvrière. Il en parle à Georges Quiclet, jeune aide-comptable d'une entreprise de Clichy, dans la banlieue (La banlieue désigne communément l'espace urbanisé d'une ville qui est situé dans la continuité du bâti de sa ville-centre et qui en est administrativement...) de Paris. Ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude...), ils rédigent un tract (Le Tract ou flyer est une publicité, souvent en couleurs, qui sert à annoncer un événement artistique, culturel ou politique. Il a pour but de faire passer un maximum d'informations à un maximum de gens. Le tract peut être...) intitulé La Jeunesse Ouvrière. Le 1er octobre 1927 a lieu une première réunion à Clichy. 700 invitations sont envoyées pour finalement réunir une soixantaine de jeunes.

Le père Guérin propose aux jeunes ouvriers de réfléchir, d’analyser ce qu’ils vivaient, de se former et d’agir selon la démarche « Voir, Juger, Agir », fondement de la méthode jociste. Il les encourage à militer dans des syndicats et à participer à des groupes d’étude de la doctrine sociale de l'Eglise.

La JOC se fonde sur l'idée d'un mouvement ouvrier consacré aux chrétiens, selon le slogan (Un slogan est une phrase facilement énoncée et retenue, qui exprime bien une idée qu'on veut diffuser (fonction de recrutement) ou autour de laquelle on veut rassembler...) « Entre eux, Par eux, Pour eux », qui vise entre autres à rechristianiser le monde ouvrier: « Nous referons Chrétiens nos frères ». Les équipes jocistes se réunissent pour faire « révision d'influence » qui deviendra rapidement la « révision de vie » sous l'influence, notamment, du Père Béjot, aumônier de la JOC et ami du père Guérin. La « révision de vie » devint la pratique fondamentale (En musique, le mot fondamentale peut renvoyer à plusieurs sens.) du mouvement et inspira l'ensemble des mouvements de l' Action catholique dite « spécialisée » : Action catholique des enfants (ACE), JIC, JICF, Jeunesse étudiante chrétienne (JEC), Mouvement rural de jeunesse chrétienne(JAC-MRJC) , Action catholique ouvrière (ACO), ACI, Chrétiens dans le monde rural (CMR). Elle doit être la reconnaissance de l'accueil de la vie (La vie est le nom donné :) et de l'action des non-croyants. La démarche de la JOC traversera les travaux du concile Vatican II et sa commission préparatoire pour l'apostolat des laïcs en 1960.

En 1929, la JOC crée la Librairie de la Jeunesse ouvrière pour diffuser sa documentation. L'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) suivante, des jeunes couples de la JOC fondent la LOC (Ligue ouvrière chrétienne).

La JOC se développe alors dans un contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui...) industriel et ouvrier de manière fulgurante dans toute la France et devient rapidement un mouvement de masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et...). Les jocistes se sont engagés partout où vivaient des jeunes travailleurs :

  • Par l’action en faveur des conditions de vie des apprentis et le statut des employées de maisons dans la période d’avant-guerre.
  • Dans les camps de travail parmi la masse des jeunes travailleurs déportés dans le cadre du STO, dans les maquis et les réseaux pendant la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. ...) Guerre mondiale.
  • Par la création de structures comme les Foyers de jeunes travailleurs en 1955, les permanences saison (La saison est une période de l'année qui observe une relative constance du climat et de la température. D'une durée d'environ trois mois (voir le tableau Solstice et Équinoxe...) en 1966, les comités de chômeurs et les permanences précarité dans les années 1980.
  • L'enquête (« enquête campagne » ou « enquête action ») est une tradition de la Jeunesse ouvrière chrétienne (La Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) est une association de jeunes chrétiens du monde ouvrier, fondée en 1925 par l'abbé belge Joseph Cardijn, un prêtre issu de milieu modeste. Jusqu'en...) qui a à cœur de sonder l'opinion des 15-30 ans. Dès 1953, des enquêtes ont été menées sur les conditions de travail des jeunes.
Page générée en 0.125 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique